Les pépites de l'In Extenso Supersevens ont brillé au Dubaï Sevens Invitational !

En partenariat avec Sevens Rugby, le média spécialisé sur le rugby à sept – À l’image de France 7 Développement Masculin qui a remporté la Cup, plusieurs équipes françaises étaient engagées sur le tournoi « Invitational » du Dubai Sevens le week-end dernier. Tour d’horizon de leurs performances avec dans leurs rangs des joueurs qui ont participé à l’In Extenso Supersevens.

 

France 7 Développement : les garçons au sommet

Avec une équipe jeune, mais ambitieuse, composée à 100% des meilleurs éléments de l’In Extenso Supersevens, France 7 Développement a remporté le week-end dernier le Dubaï Sevens Invitational. Un tournoi historique, et surtout relevé, que les jeunes Tricolores ont pourtant survolé pendant une grande partie de la compétition. Dès les phases de poule, leur supériorité se fut rapidement ressentir avec de larges victoires contre l'UBB (31-5), les Swifty (33-14, une équipe américaine venue de New-York) et l'Espagne A (29-12). En quart de finale, ils balayèrent les Australiens de Bond University (45-5) pour s'assurer sans grande difficulté une place dans le dernier carré. Accrochés par une vaillante équipe d'Allemagne, les Français finirent par l'emporter 38 à 26 pour aller disputer la grande finale sur le terrain principal, devant les spectateurs venus en nombre. Un moment magique pour ces jeunes talents qui ne se sont pas défilés face aux expérimentés Samuraï, déjà finalistes l'an passé et bien renforcés par quelques internationaux sud-africains. Pourtant malmenés 12 à 7, ils trouvèrent les solutions pour revenir dans cette partie et finalement l'emporter sur un ultime essai d'Ali Dabo (19-12), le jeune Suresnois déjà très en vue lors de la finale de l'In Extenso Supersevens à Paris La Défense Arena. Une belle satisfaction pour le staff de France 7 Développement qui pourra compter sur de forts potentiels capables d'intégrer les rangs de l'équipe fanion dans les années à venir.

Crédit photo: Julien Poupart / France Rugby

Thierry Janeczek, manager de France 7 Développement masculin : L’objectif de France 7 Développement, c’est de permettre à des talents de se mettre en évidence pour alimenter ensuite la grande équipe et nous permettre de gagner du temps dans la formation des joueurs. L’objectif de gagner un tournoi n’est pas prioritaire, même si l'on instaure forcément dans ces tournois la culture de la gagne. Le projet de jeu est assez commun avec France 7 avec beaucoup de similitudes dans l’organisation (présence d’un staff assez complet avec deux entraîneurs, un analyste vidéo et un préparateur physique) pour qu’ils commencent à vivre ce qu’ils verront peut-être ensuite avec la grande équipe de France sur le circuit mondial. Les joueurs qui ont été sélectionnés n’étaient pas là par hasard et ont vraiment donné le meilleur d’eux-mêmes. On a vu une grosse solidarité et une belle complémentarité entre les joueurs. Le fait de partir dix jours avant le tournoi nous a également permis de créer ce petit lien sur le terrain et cette homogénéité.

 

Le groupe :

Théo ATTISOGBE (Section Paloise Béarn Pyrénées)

Hoani BOSMORIN (Stade Rochelais)

Paul-Hugo CHAMP (Stade Français Paris)

Ali DABO (RC Suresnes / Racing 92 Sevens)

Liam DELAMARE (Montpellier Hérault Rugby)

Nicolas DEPOORTERE (Union Bordeaux-Bègles)

Dylan JAMINET (USON Nevers Rugby / Baabaas Sevens)

Alexis LEVRON (Section Paloise Béarn Pyrénées)

Amidou MARCINIEK (Rouen Normandie Rugby / Baabaas Sevens)

Luca MIGNOT (Bath / Baabaas Sevens)

Léo MONIN (Stade Français Paris)

Enzo SALLES (Colomiers Rugby / Baabaas Sevens)

Ilias BERGAL (Baabaas Sevens)

 

 

Les 7 Fantastics, une première réussie !

Pour les 7 Fantastics, association majeure du 7 français, cette première expérience à Dubaï a été plus que concluante avec les sixièmes places de son équipe masculine et féminine. Au final, ce sont 36 membres des "7F" qui se sont rendus aux Émirats Arabes Unis la semaine dernière pour une expérience inoubliable avec là-encore plusieurs noms que vous aviez découvert sur l’In Extenso Supersevens dont Gaspard Lalli tout récent vainqueur avec le Monaco Rugby Sevens.

Benjamin Prier, président des 7 Fantastics et joueur de Massy : Je suis très content d’avoir pu avoir ces deux groupes et ces deux résultats. L’objectif était de passer en Cup et cela a été fait. Nous perdons sur des détails, notamment chez les garçons, sur des secteurs comme la touche, les coups d’envoi et la mêlée que nous n’avons pas pu assez travailler. Avec une semaine de plus ou un tournoi de préparation en amont, on aurait pu plus facilement rivaliser, notamment contre l’Irlande Développement contre qui nous perdons deux fois. L’état d’esprit a bien été présent de même que l’identité des 7F qui est de ne rien lâcher et nous l’avons montré pour revenir dans certains matchs comme face à l’Irlande ou les Speranza. C’était la meilleure semaine pour l’association. Tout le monde a déjà envie de repartir l’année prochaine, même si l’on sait la quantité de travail que cela demande.

Poule : Zimbabwe Cheetahs 5-7 7 Fantastics

Irlande Développement 19-7 7 Fantastics

France Militaire 0-40 7 Fantastics

Quart de Cup : Speranza 22 26-19 7 Fantastics

Demie de Plate : 7 Fantastics 17-12 Swifty

Finale de Plate : Irlande Développement 19-12 7 Fantastics

 

Le groupe :

Nicolas POUPLOT (7 Fantastics / Monaco Rugby Sevens)

Fares BOULKENAFET (US Carcassonne / Baabaas Sevens)

Brice BOCQUILLON (Saint-Denis)

Arnaud LE BERRE (Rennes Rugby / Monaco Rugby Sevens)

Alix BENMEGAL (CS Beaune / Monaco Rugby Sevens)

Matthew FORD (Saint-Denis / Baabaas Sevens)

Cyril CORNO (Courbevoie)

Gaspard LALLI (Rugby Club La Hulpe / Monaco Rugby Sevens)

Julien BERGER (Barbezieux)

Bilal EL KHAOULANI (Gennevilliers)

Noé BLONDEAU (Orsay)

Baptiste JEANNET (Stade Métropolitain / LOU Rugby Sevens)

 

 

Un goût amer pour l'ASM, l'UBB et les Froggies

Première participation compliquée pour les deux clubs professionnels français, pourtant portés par leur expérience sur l'In Extenso Supersevens. Malgré un groupe presque inchangé par rapport à la finale, l'UBB a dû faire face à un manque de fraîcheur physique et une poule très relevée, ce qui ne lui a pas permis de se qualifier pour les quarts de finale. Les Bordelo-Béglais terminent à la onzième place, bien loin des espérances, même si le bilan de cette première année demeure positif.

Laurent Ferrères, entraîneur de l'UBB S7VENS : C’était une expérience très enrichissante malgré le déficit de performance sportive. Mais c’était notre première année, et notre équipe n’existe que depuis six mois. Et en six mois, on a réussi à effectuer tout le panel du rugby à 7 que l’on pouvait nous proposer. Du Circuit Développement, aux tournois européens, en passant par le Circuit Élite, l’In Extenso Supersevens et le Dubaï Sevens, le plus grand tournoi du monde. Cela nous a permis de nous situer.

Poule : France Développement 31-5 UBB S7VENS

Espagne A 38-0 UBB S7VENS

Swifty 26-5 UBB S7VENS

Quart de Bowl : UBB S7VENS 17-7 ASM 7S

Demie de Bowl : Froggies 22-17 UBB S7VENS

 

Le groupe :

Gabriel BOUSCASSE

Louca LIMA

Silouane BOUCHE

Antoine POUSSIN

Baptiste CASTANIER

Victor GAYAN

Lucas TOULOUZE

Enzo ELISSALDE

Tom HIGUERAS

Maxime RIBAUDO

Nathan GAGNAC

Hugo QUERILLAC

 

L'ASM n'a elle non plus pas réussi à démontrer tout son potentiel malgré une première victoire encourageante sur les Australiens de Bond University lors de la deuxième journée. Défaite ensuite par l'UBB, elle a dû se contenter d'une quatorzième place synonyme de véritable désillusion pour Paul Albaladéjo, qui souhaite ne garder que l'expérience d'avoir participé au meilleur tournoi du monde avec son équipe, déjà prête à revenir pour prendre sa revanche.

Paul Albaladéjo, entraîneur de l'ASM 7S : Nous sommes allés à Dubaï en tant que club avec des objectifs précis : le développement de nos joueurs, le développement de notre marque et la détection de potentiels talents. S’inscrire sur l’Invitational était le moyen de se mesurer aux meilleures équipes venues des quatre coins du monde, et même s’il y a eu beaucoup de positif pour une première, notre résultat reste un échec sportif. Surtout lorsque l’on pouvait prétendre à se qualifier pour la Cup. Malgré tout, si le résultat est un échec, cela reste extraordinaire d’avoir pu emmener nos joueurs là-bas et Dubaï va être estampillé comme le tournoi de référence mondiale sur notre calendrier.

Poule : Japon SDS 19-14 ASM 7S

Samuraï RFC 35-5 ASM 7S

Bond University Bull Sharks 5-12 ASM 7S

Quart de Bowl : UBB S7VENS 17-7 ASM 7S

Demie de Shield : France Militaire 7-26 ASM 7S

Finale de Shield : Zimbabwe Cheetahs 19-14 ASM 7S    

 

Le groupe :

Josh WERU (Kenya)

Yerim FALL (ASM Sevens)

Léon DARRICARRERE (ASM Sevens)

Perry MAYO (USON Nevers)

KUNAKADI (Fidji)

Amona ARTAUD (ASM Sevens)

Save TOTOVOSAU (Racing Club Narbonnais)

Hugo HUURMAN (Stade Aurillacois)

Kavekini VARO (Fidji)

ALMEIDA

Kiniviliame NAIKA (Nadroga)

Sekove FINAU (Nadroga)

 

Bilan également très mitigé pour les Froggies, association historique du 7 français, qui a terminé à la 10ème place malgré le renfort de plusieurs joueurs passés par l'In Extenso Supersevens cette saison.

Poule : Speranza 26-15 Froggies

Allemagne Développement 20-0 Froggies

Froggies 21-14 Western Sydney Two Blues

Quart de Bowl : Froggies 29-5 France Militaire

Demie de Bowl : Froggies 22-17 UBB S7VENS

Finale de Bowl : Espagne A 28-21 Froggies

 

Le groupe :

Noe VALLES

Matéo LACROIX

Darius CASSAMAJOR (Monaco Rugby Sevens)

Ruben QUENTIN

Alex TROPIS

Alexis PEBAY

Josias DAOUDOU (Racing 92 Sevens)

Soheyil JAOUDAT

Thibault IRIGOYEN

Simon DESERT (Baabaas Sevens)

Lucas LEONELLI

Clément CAVALIERE

 

Articles liés

Partagez cette page sur