TOP 14, J25 - La qualification sinon rien

Si la course au maintien a déjà depuis quelque temps livré tous ses secrets, celle pour la qualification n’a pas encore tout dévoilé. Derrière les quatre premiers du classement, cinq formations sont encore concernées, et les deux dernières journées s’annoncent encore explosives.

Le CO de benjamin Uradpilleta et l'UBB, ici en plein effort sur mêlée, devraient se disputer le dernier ticket pour les phases finales. (Crédit photo: Presse Sports)

A deux journées de la fin, le TOP 14 est encore loin d’avoir livré tous ses secrets. Si plus aucun suspens ne subsiste dans la course au maintien, Oyonnax et Agen étant condamnés, c’est encore loin d’être le cas pour les phases finales. Si l’on connait déjà quatre qualifiés, cinq autres formations sont encore concernées. Un finish haletant qui déterminera qui glanera les deux derniers tickets pour les phases finales.

Pouvant encore mathématiquement rêver à jouer les demi-finales directement, mais surtout à disputer un barrage à la maison, le Stade Toulousain devrait raisonnablement revoir ses prétentions à la baisse pour tenter avant tout de faire partie des six. En effet, ne pouvant plus reprendre Clermont, et avec sept longueurs de retard sur le RCT et le MHR, et trois sur le Racing 92, les Rouge et Noirs devraient se déplacer en matches de barrage. 

Toulouse y est presque

Mais avant de penser à cela, il faut avant tout acter sa qualification. Chose qui ne devrait pas poser problème. En effet, avec sept longueurs d’avance sur Castres, dernier qualifiable, et huit sur l’UBB, aux portes des phases finales, Toulouse possède une marge de manœuvre confortable. La réception de Clermont et le déplacement à Grenoble, qui ne seront évidemment pas des promenades de santé, devraient toutefois permettre aux hommes d’Ugo Mola de glaner les points nécessaire pour poursuivre l’aventure au mois de juin.

Reste donc une place à prendre, et quatre équipes sont concernées. Les deux mieux placées pour y parvenir restent le CO et l’UBB. Castres, qui après avoir connu un début de compétition très difficile est parvenu à intégrer les six au meilleur des moments ne compte plus en sortir. Si les Tarnais ne comptent qu’un point d’avance sur les Girondins, ils possèdent un calendrier rêvé pour atteindre leur objectif.

Le CO en position favorable

Avec un déplacement à Oyonnax et la réception de Paris, pendant que Bordeaux-Bègles devra livrer deux matches de phases finales en recevant Brive et en allant à Toulon, cela commence à sentir bon pour la troupe de Christophe Urios. Il faudra pourtant rester prudent car elle devra déjà prendre le maximum de points sur ces deux derniers matches et espérer que l’UBB n’en prenne pas plus. Lorsque l’on connait les qualités des hommes d’Ibanez et Ntamack, tout est possible…

En embuscade, mais n’ayant plus grand-chose à espérer, Brive et La Rochelle restent mathématiquement en course pour se qualifier. Les Maritimes, qui pointent à neuf points de Castres semblent en être naturellement évincés, mais Brive peut encore faire un coup. Cela devra passer par un succès en Gironde ce week-end, puis par une victoire à Pau, en espérant des résultats favorables de la concurrence. Cela semble utopique, mais sait-on jamais.

 

Retrouvez le programme ici

Pour le classement, c’est par

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos