Jean-Charles Orioli (Toulon) : « Le MHR est l’épouvantail de la compétition »

Pour sa cinquième demi-finale de rang, le RCT parait très expérimenté pour aborder ces matches couperets. Mais pour Jean-Charles Orioli, cela ne constitue pas un avantage indéniable, car son adversaire commence également à avoir de l’expérience et est sur une dynamique impressionnante. D’ailleurs, pour le talonneur varois, le MHR est l’épouvantail de cette fin de championnat.

Quel est l’état d’esprit du groupe avant d’aborder les demi-finales ?

Nous sommes très excités à l’idée de jouer cette demi-finale à Rennes. D’abord pour retrouver ce niveau, puisque cela fait plusieurs saisons que nous y parvenons, mais aussi pour effacer la désillusion de la saison dernière à ce niveau (NDLR : défaite 16-33 contre le Stade Français)

 

Cette petite coupure vous a-t-elle fait du bien ?

Oui forcément, nous avons pu couper un peu, et bosser sereinement, avec du temps, sur les aspects physiques et tactiques. Nous avons aussi pu prendre le temps de voir jouer les deux équipes sur leur barrage respectif, et nous n’allons pas nous en plaindre.

 

C’est la cinquième demi-finale de rang du club, qui a gagné à trois reprises. Cette expérience constitue-t-elle un réel atout ?

Franchement, je pense que l’on remet les compteurs à zéro, car chaque match est différent. Nous avons certes une expérience collective forte, qui plus est récompensée par ces victoires, mais cela ne fait de nous les favoris.

Le MHR commence également à avoir de l’expérience des matches des phases finales, de nouveaux joueurs habitués aux rencontres du plus haut niveau sont arrivé, et le titre en Challenge Cup est là pour le prouver. Donc de ce côté-là, je pense que ce sera plutôt équilibré.

 

Pour entrer un peu plus dans le détail de votre adversaire, que vous inspire-t-il ? Et son parcours ?

Beaucoup d’admiration ! Ce n’est jamais évident de jouer sur les deux tableaux, et ils y sont parvenus avec un titre européen et cette qualification en demi-finale, ils sont sur une superbe dynamique ! Le MHR arrive sur ces phases finales comme l’épouvantail de la compétition. A nous de répondre présent pour les empêcher de poursuivre sur leur lancée.

 

A quel type de match vous attendez-vous ?

Ce sera fermé, dur… les deux équipes voudront remporter le défi physique, si important dans ce sport, et cela s’annonce relevé. Je ne pense pas que nous assisterons à de grandes envolées, et l’équipe la plus disciplinée l’emportera.

  • Roazhon Park,
  • TOP 14 2015-2016 - Demi-finales
  • Samedi 18 Juin 2016
  • M. Romain Poite

RC Toulon

Montpellier Hérault Rugby

27 18
Mi-temps : 14 - 6
Voir le résumé du match

Articles liés

Informations Liées

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos