BARRAGE TOP 14 : LA DÉCOUVERTE DE L’UNION BORDEAUX-BÈGLES ET L’EXPÉRIENCE DE L’ASM CLERMONT

Le second barrage de TOP 14 a lieu ce samedi (20h45) au stade Chaban-Delmas, et opposera l’Union Bordeaux-Bègles à l’ASM Clermont Auvergne. Un duel qui promet d’être spectaculaire, et voici cinq bonnes raisons de ne pas le rater.

Les deux confrontations de cette saison ont débouché sur des matchs serrés
Même pas quinze jours se sont écoulés entre les deux confrontations de cette saison régulière entre Girondins et Jaunards. Et c’est l’UBB qui sort gagnante de ces duels dans le sens où le premier face-à-face avait accouché d’un résultat nul (16-16), le 16 janvier au stade Chaban-Delmas. Jean-Pascal Barraque avait arraché ce score d’une pénalité à 5 minutes de la fin. Et puis Bordeaux-Bègles s’était par la suite rattrapé au retour (36-37), le 30 janvier au Marcel-Michelin. Là encore, le final avait été haletant puisqu’un essai de Nathanaël Hulleu à la 80e minute était venu crucifier une ASM indisciplinée. En termes de suspense, on peut espérer se régaler.

L’expérience de la phase finale des Auvergnats, la découverte des Girondins
Pas besoin de refaire tout l’historique et de rappeler à quel point Clermont est un habitué des phases finales de TOP 14. Sacrée Championne de France pour la dernière fois en 2017, l’ASM a dû batailler pour se qualifier cette saison (5e, 71 points). Parfois sur courant alternatif, l'équipe de Franck Azéma a néanmoins affronté d’autres concurrents à la qualification sur la dernière ligne droite et cela a surement servi à se préparer à ces échéances décisives. D’autant que pour l’UBB, il s’agit d’une première qualification en phase finale de TOP 14, après plusieurs échecs depuis la montée dans l’élite et une première saison en 2011-2012.

Un match dans le match, celui entre Christophe Urios et Franck Azéma
Ce sont deux entraineurs phares du TOP 14, et qui ont eu une petite passe d’armes lors du nul du 16 janvier dernier. Champion en 1993 avec Castres en tant que joueur, puis en 2018 toujours avec le CO en tant qu’entraineur, Christophe Urios sait préparer ses troupes sur le plan mental pour aborder ces rendez-vous si particuliers, à l’image de cette qualification historique de l’UBB ou de ce qu’il avait accompli avec Oyonnax en 2015. Jamais sacré comme joueur mais deux fois comme entraineur, avec Perpignan et 2009 et Clermont en 2017, Franck Azéma voudra en plus ponctuer de la plus belle des manières son aventure de 11 ans en Auvergne.

Une confrontation de nombreux talents…
Cette affiche fait de suite penser à ce duel à distance entre l’ouvreur international Matthieu Jalibert et l’ex-international Camille Lopez, qui a fait ses débuts pros sous les couleurs girondines… Maîtres à jouer, ils sont les meilleurs buteurs de leur équipe, même si Morgan Parra devrait buter pour l’ASM. On ne peut cependant limiter ce duel à cette opposition, car à toutes les lignes on trouve des internationaux. On pense alors avec ces affrontements entre trois-quarts : Buros/Matsushima, Raka/Lam ou Penaud/Cordero. Et l’on ajoutera ce gros duel devant, particulièrement ce combat des deux packs, ce qui fait saliver avant même la première mêlée…

… et un attaque-défense attendu !
Clermont a terminé avec le statut de meilleure attaque (830 points) – et même de l’histoire du TOP 14 – et l’on sait que le danger peut venir de partout, à l’image des meilleurs finisseurs qui sont à la fois les trois-quarts Raka et Matsushima (7), talonnés par le troisième ligne Lee (6). Bordeaux-Bègles s’appuie de son côté sur la deuxième défense (546 points) et sur un mix efficace entre jeunesse talentueuse et expérience. Certains ont été critiques envers l’UBB ces dernières semaines, elle répondra : pragmatisme et efficacité ! Voilà ce que devra être son ADN face à une ASM parfois irrégulière sur une même rencontre mais très souvent détonante. 


LA STAT’
4. C’est la série de matchs en cours et favorables à l’Union Bordeaux-Bègles qui reste sur 3 victoires et 1 nul face à l’ASM Clermont Auvergne. Il faut remonter au 16 février 2019 pour trouver trace d’une victoire de l’ASM, au Marcel-Michelin, et au 27 mars 2016 pour une défaite de l’UBB à Chaban-Delmas face à cet adversaire.

L’IMAGE : La folle victoire 36-37 de l'UBB à Clermont à la 86e min !

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos