Victoire toulousaine, exploit oyonnaxien

En s'imposant sur le fil face à Oyonnax, le Stade Toulousain peut pousser un gros ouf, et retrouvera les demi-finales après une année d'absence. Pour l'USO, si la défaite est au bout de la route, c'est un nouvel exploit que d'avoir poussé les Stadistes dans leurs derniers retranchements.

Les Toulousains peuvent exulter, après avoir trembler ils se sont imposer pour retrouver les demi-finales. (Crédit photo: FEP / Phlippe Lecoeur)

Si le derby parisien de la veille avait des soupçons d’inédit, avec le retour du Stade Français en phases finales après six ans d’absence, celui de ce samedi l’était totalement. Pas par le fait que le Stade Toulousain passe par la case barrage, puisque les hommes de Guy Novès y participait pour la quatrième fois, mais par la seule présence d’Oyonnax.

En effet, promu il y a seulement deux ans en TOP 14, l’USO a réussi l’exploit de se qualifier pour les phases finales, ce que d’autres formations, qui tentaient la chose depuis plusieurs saisons, n’étaient pas parvenues à faire. A force d’exploits, qui semaines après semaines n’en étaient plus, les Oyonnaxiens se sont installés dans les six pour ne plus en sortir et valider leur ticket pour la Ville Rose et un barrage au sommet.

Et à l’image de leur saison, les hommes de Chrisophe Urios ont bien failli faire un nouveau gros coup. Après une entame pourtant délicate, permettant aux Toulousains de mener 6-0 après 11 Minutes, les joueurs du Haut Bugey ont sereinement pris les rênes de la rencontre pour mener 10-9 à la pause, 16-9 à la 50ème, puis 19-15 à l’abord des 10 dernières minutes du match.

Paea et Oyonnax ont à nouveau réussi une superbe performance, mais cette fois, cela n'a pas suffit. (Crédit photo: FEP / Phlippe Lecoeur)

Si Toulouse tremblait de peur, Oyonnax tremblait de bonheur… mais malheureusement pas pour longtemps. A un peu plus de cinq minutes de la sirène, les Toulousains récupéraient la balle et imposaient une énorme séquence à leurs adversaires, conclue en coin par Baille, auteur de l’essai salvateur.

L’USO, qui échoue à un fil, n’a une nouvelle fois pas à rougir de sa prestation, même si cette fois, cette défaite, sur le même score que le match inaugural face au même adversaire et dans le même stade, est lourde de conséquence car elle met un terme à sa saison. Une saison en tout point brillante qui doit servir de base pour la future qui marquera quoiqu’il arrive le départ d’une nouvelle aventure, avec les départs de Christophe Urios et de nombreux joueurs.

Pour Toulouse, si c’est un succès sur le fil, c’est un succès tout de même, leur troisième en quatre match de barrage, qui leur permet de retrouver les demi-finales après un an d’absence. Désormais, c’est Clermont qui va se dresser sur la route des hommes de Guy Novès, qui aimeraient offrir un 20ème Brennus à la Ville Rose et un nouveau succès à leur entraîneur.

Retrouvez toutes les informations relatives à la rencontre

Articles liés

Informations Liées

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos

Informations liées

It seems you came from an English-speaking place,
you might want to go there