TOP 14 Orange – J5 : dans le sillage de l’ASM

Véritable vent de fraîcheur du championnat, l’ASM et sa horde de jeunes pousses est la dernière formation invaincue de ce championnat. Elle voudra le rester pour la venue de Bayonne, au risque de voir ses poursuivants revenir. Ils sont nombreux à vouloir marcher sur les traces des Jaunards, comme Toulouse, Castres, Perpignan, Paris ou Toulon. Biarritz et Montpellier voudront en revanche signer leur première victoire.
JPEG - 78.7 ko
Paul Warwick et le Stade Français espèrent bien confirmer leur dernier succès et enchainer pour passer sur courant positif.

Biarritz – Perpignan : la victoire à tout prix

Vendredi 23 septembre, 20h. Rugby+, canal 202

Les Basques n'ont plus le choix, avec un bilan encore vierge de victoires depuis le début du championnat, ils doivent stopper l'hémorragie et enfin s'imposer. Un nouveau revers mettrait le BO dans une situation vraiment problématique. Une situation qui pourrait bien s'apparenter à un début de crise. Une situation qui n'est jamais bénéfique pour lancer sa saison.

Les Rouge et Blanc le savent d'autant plus qu'ils ont vécu pareille aventure à deux reprises, et avec des fortunes diverses. Si au prix d'un redressement impressionnant ils avaient su accrocher l'Europe en fin de parcours lors de la saison 2007-2008, cela n'avait pas suffi lors de l'exercice 2009-2010. Ils s'étaient promis de ne plus connaître de tels parcours, et la saison passée, avec un barrage à Clermont leur avait donné raison… mais les vieux démons sont semble-t-il de retour.

D'autant que c'est un nouveau gros test qui attend les biarrots ce week-end avec la venue de Perpignan, solide quatrième du championnat, et qui reste sur deux succès, certes compliqués (12-9 face à Brive puis 19-12 contre Montpellier), en championnat. C'est avec la ferme intention de poursuivre dans cette voie que les Catalans viendront à Aguilera… pourtant, les chiffres ne parlent pas pour eux. En effet, jamais ils ne sont imposés en terre biarrote depuis l'après-guerre et en 14 matches. Le BO rêve de confirmer cette statistique, les Catalans, de la défaire.


Castres – Brive : tarif maison ?

Vendredi 23 septembre, 20h. Rugby+, canal 205

Dominé à Aimé Giral par Perpignan en ouverture (6-25), le CO n'a eu de cesse, depuis cette défaite inaugurale, de redresser la barre. Résultat, trois succès sont venus ponctuer le parcours des Tarnais, un à l'extérieur en terre biarrote (25-18), les deux autres à domicile (35-10 contre le Stade Français et 30-11 face à Agen), et à chaque fois bonifiés au tarif maison, avec quatre essais à la clé.

Le but lors de la réception du CAB sera de faire aussi bien, et le meilleur marqueur du club, Marc Andreu, auteur de 4 des 9 essais castrais de la saison, compte bien à nouveau visiter l'en-but adverse. Les Corréziens sont prévenus, mais ne serons pas pour autant sereins avant d'aborder cette rencontre. Car si un beau succès à Montpellier lors de la deuxième journée (28-12) faisait oublier la défaite inaugurale à la maison face à Agen (19-20), les Cabistes se sont à nouveau inclinés lors de leurs dernières sorties.

Si le revers à Perpignan (9-12) restait un résultat toutefois positif, la nouvelle défaite à domicile face à Lyon (12-15) le week-end dernier fait tâche. Reste que Brive semble plus à l'aise en déplacement que dans son antre, et cela tombe bien car c'est à Castres que le match va se disputer. Cela suffira-t-il ? Vraisemblablement pas, car nous le disions plus haut, le tarif maison est élevé à Pierre Antoine, et les locaux sont attachés à faire payer le prix fort à quiconque foulera leur pelouse.


Clermont – Bayonne : maintenir le cap

Vendredi 23 septembre, 20h. Rugby+, canal 203

A l'entame du championnat, et au regard d'un effectif amoindri par de très nombreux internationaux partis disputer la Coupe du Monde, l'ASMCA avait décidé de mettre les jeunes du cru à la barre du navire asémiste. Bien lui en a pris, car après quatre journées, les jeunes pousses auvergnates ont signé autant de succès, offrant au club la première place du championnat.

Un parcours impressionnant, car si les Jaunards ont écarté les deux promus, ils ont surtout remporté deux victoires probantes à l'extérieur, à Toulon d'abord (17-0), puis à Colombes face au Racing-Métro 92 (22-11), rien que ça ! A Clermont les jeunes ont pris le pouvoir dans le sillage des Bardy, Goujon, Ric ou Butin. En TOP 14 Orange, Clermont a pris le pouvoir. Et toute l'Auvergne espère que cela va durer.

Pour cela il faudra venir à bout de Bayonne qui se présentera à Michelin avec l'envie de relever la tête. Si la victoire inaugurale face à Toulouse lançait au mieux la saison des Basques, la suite du parcours laisse planer le doute. Tenus en échec par Toulon à Jean Dauger, transparents à Bordeaux, dépassés à Paris, les Bayonnais, pourtant porteurs d'un projet ambitieux, déçoivent. Une performance à Clermont serait une vraie bouffée d'air pure. Mais en sont-ils capables ? Au regard de la fougue de la jeunesse asémiste et de l'histoire (l'Aviron s'est toujours incliné 18 déplacements, et souvent lourdement), cela parait compliqué.


Montpellier – Bordeaux-Bègles : en quête de victoire

Vendredi 23 septembre, 20h. Rugby+, canal 201

C'est une victoire très précieuse que les deux formations rechercheront ce vendredi dans l'Hérault. Pour les locaux, l'équation est simple, toujours à la recherche d'un premier succès dans ce championnat, un nouveau revers ferait tâche. Finaliste du dernier exercice, le MHR prouve sa dépendance à ses internationaux (les français Ouedragogo et Trinh-Duc bien sûr, mais également ses légions argentine et géorgienne si précieuses la saison passée)… et confirme que la saison de la confirmation est souvent les plus compliquées à gérer.

De son côté, le promu girondin, s'il n'a pas à rougir de son début de saison, montre à nouveau que le passage de la PRO D2 au TOP 14 Orange ne se fait jamais sans difficultés. Pourtant, l'UBB a montré de belles choses depuis le coup d'envoi du championnat, d'abord à Paris malgré une lourde défaite, puis lors du succès face à Bayonne à Chaban Delmas.

Reste que le club reste aux portes de la zone de relégation et verrait d'un bon œil une victoire à Montpellier face à une équipe en plein doute. La situation est idéale, car c'est sans pression, contrairement à leurs adversaires, que les bordelo-béglais aborderont le match, et l'on dit souvent qu'une équipe n'est jamais aussi dangereuse que lorsqu'elle n'a rien à perdre ! A l'inverse, c'est sûrement avec beaucoup de stress que les finalistes du dernier exercice entreront sur leur pelouse avec l'obligation de signer un premier succès.


Racing-Métro 92 – Lyon : enchainer

Vendredi 23 septembre, 20h. Rugby+, canal 204

Après avoir montré de très belles choses en ouverture à Clermont malgré la défaite (13-22), puis les avoir confirmer malgré deux autres revers à domicile face à Toulouse (9-19) puis à Agen (18-24), Lyon a enfin signé son premier succès le week-end dernier à Brive, 15-12. On dit que l'appétit vient en mangeant, et pour le LOU, cette victoire n'a pas rassasié les envies du groupe.

Aussi, tous voudront continuer sur cette voie positive, face certes à un très gros morceau du championnat, mais qui reste sur deux revers de rang, d'abord à Toulouse au terme d'une rencontre magique (36-41) mais surtout dans son antre face à Clermont (11-22). Est-ce le meilleur moment pour prendre cette équipe francilienne, sûrement, mais il faudra être très costaud.

Car si ces deux revers peuvent pencher en faveur des Rhodaniens ils ont certainement mis les nerfs du staff à rude épreuve. Gageons que Pierre Berbizier aura su trouver les mots et les exercices qui remettront ses hommes dans la bonne direction. La même que lors de la venue de l'USAP à Colombes, pour un large succès des locaux 47-23 lors de la 2ème journée. Le champion de PRO D2 en titre est prévenu…


Agen – Toulouse : invaincu à domicile

Vendredi 23 septembre, 20h45. Canal+ Sport

Invaincu depuis le 22 avril dernier, soit 8 matchs (4 de championnats et 4 amicaux), le SUA était encore sur son petit nuage à l'orée de la 4ème journée de TOP 14 Orange… il en est redescendu sèchement ! Battus 30-11, et au tarif habituel de Pierre Antoine avec 4 essais à la clé, les Agenais ont reposé les pieds sur terre.

Une terre qui sera acquise à sa cause et qu'il faudra défendre coûte que coûte ce week-end à Armandie. D'abord pour effacer ce revers dans le Tarn, rester invaincu à domicile (condition sine qua none à la réalisation d'une bonne saison) et repartir à l'abordage de cette première moitié de classement.

La tâche ne s'annonce pas simple face au voisin toulousain, battu d'entrée à Bayonne mais qui depuis a remporté tous ses matchs, sous la houlette d'un Luke McAlister de gala. Impressionnant depuis son arrivée dans la Ville Rose, le Néo-Zélandais tire un effectif toujours aussi impressionnant vers les sommets du classement, une deuxième place à la clé. Le voyage dans le Lot et Garonne sera l'occasion de maintenir la pression sur l'ASM qui reçoit Bayonne, ou de lui passer devant en cas de faux pas des Jaunards face aux Basques.


Toulon – Paris : sur la même longueur d'onde

Samedi 24 septembre, 16h. Canal+

La rencontre de ce week-end à Mayol va opposer deux formations aux parcours et aux objectifs similaires. Décevants la saison passée, les deux clubs se doivent cette saison de montrer un autre visage. Ce fut chose faite dès la première journée, face à Biarritz pour les Toulonnais avec un succès 30-5, face à Bordeaux-Bègles pour les Parisiens avec une victoire bonifiée 41-20. Une entame idéale pour se remettre dans le droit chemin…

… mais voilà, la confirmation s'est faite attendre, les deux équipes s'inclinant lors de la 2ème journée (le RCT à domicile face à l'ASM, 0-17, et Paris à Castres 35-10), avant de concéder le nul lors de la J3 (les Méditerranéens à Bayonne 12-12, les Franciliens dans la Capitale contre Montpellier 19-19). Avec un bilan équilibré, Toulonnais et Parisiens pointaient toutefois dans la deuxième partie du classement, et se devaient de réagir rapidement.

Ce qui cette fois fut chose faite lors de leur dernière sortie, ponctuée par une victoire le week-end dernier (à Bordeaux pour le RCT 27-11, contre Bayonne pour le Stade Français 33-15). Revenus dans le wagon de tête, les deux clubs comptent bien poursuivre leur route. Même objectif donc pour les hommes de Bernard Laporte et de Mickael Cheika, pour lesquels les similarités s'arrêteront là, car au sortir de ce match, et pour pouvoir avancer, il ne faudra plus être sur la même longueur d'onde que leur adversaire du jour.

..

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos