TOP 14 Orange, J24 : dernières chances

L’équation est simple pour les Rochelais, la victoire est primordiale face à Agen ! Bien sur, il faudrait en cas de défaite regarder du côté de Biarritz pour voir le résultat des Brivistes et commencer à faire des calculs interminables… une victoire entretiendrait l’espoir. Toutes les autres rencontres auront une incidence sur la qualification, délivrant peut-être quelques certitudes sur certains participants et certains évincés… mais rassurez-vous, il y aura du suspens jusqu’au bout.
JPEG - 113.5 ko
Ce La Rochelle - Agen pourrait avoir une importance capitale dans la course au maintien... un revers en évincerait quasiment les Charentais !

La Rochelle – Agen : dernière cartouche

Vendredi 15 avril, 20h45. En direct sur Canal Sports

Défaite interdite pour les Rochelais qui joueront à domicile leur dernière chance dans la course au maintien. En effet, avec neuf longueurs de retard sur leurs adversaires du jour et sur Brive, le Stade doit faire le plein de points. Un revers sauverait automatiquement le SUA, car il ne resterait plus que 10 points à prendre d'ici le terme du championnat. Il faudrait alors regarder du côté Corrézien pour voir si le suspens pourrait durer encore quelque temps… mais là encore, cela parait peu probable, car dans le meilleur des cas, un revers bonifié des Charentais placerait les Maritimes à 8 longueurs des Cabistes, si toutefois ces derniers perdaient sans le bonus à Biarritz. La marge de manœuvre serait toujours très mince !
Donc, pour éviter les comptes d'apothicaires, et garder l'espoir de rester en TOP 14 Orange la saison prochaine, il faut d'abord s'imposer face aux Lot et Garonnais, puis faire deux exploits, le premier à Clermont, puis le dernier à domicile face à Bayonne, et qui sait, le bonheur sera peut-être au bout du chemin… peut-être seulement, car les Agenais viendront en Charente pour s'imposer et s'offrir une fin de saison en roue libre.
Et au regard des dernières sorties agenaises, cette issue peut paraitre plus que possible. En effet, à la mi-février et 5 gros au programme, l'enfer était promis aux hommes du duo Lanta – Deylaud… c'est le paradis qui leur tend les bras ! S'ils se sont inclinés à Montpellier (25-24) puis Paris (22-18), ils ont à chaque fois pris le bonus défensif, mais ils se sont surtout imposés trois fois en 5 matchs, face à Toulon (23-13), Clermont (26-17) et Castres (21-16). La fin de l'histoire n'est pas encore connue, mais les Bleu et Blanc rêvent d'y ajouter un nouveau chapitre heureux, avant une fin en apothéose…



Paris – Clermont : un avant-goût d'Amlin

Samedi 16 avril, 14h15. En direct sur Canal+

Vainqueurs de leur quart de finale d'Amlin Challenge Cup le week-end dernier, respectivement face à Montpellier (32-28) et La Rochelle (23-13), parisiens et clermontois vont s'affronter en demie finale de la compétition continentale à la fin du mois. Hasard du calendrier et des compétitions, les deux formations vont se croiser ce week-end dans le cadre du TOP 14 Orange, au Stade de France, pour un galop d'essai. Si cette occasion sera pour les Stadistes de rendre la saison moins terne en accrochant le Champion de France en titre à son tableau de chasse, pour ce dernier, l'enjeu sera tout autre, il s'agira de qualification.
En effet, moins en verve que les saisons passées, le quadruple finaliste du championnat n'est toujours pas assuré de disputer les phases finales de la compétition qu'il a (enfin) remporté la saison passée. 5ème avec 63 points, ils ne devancent le 9ème, Bayonne, que de 5 points, et bataillent avec 8 autres équipes pour un accessit en phases finales.
Gageons que l'expérience des Jaunards devrait faire la différence sous la houlette d'une charnière aussi talentueuse que celle formée par Parra et James. Mais peut-être pas dès ce week-end. En effet le passé a montré que les Asémistes éprouvaient beaucoup de difficultés à dominer le Stade Français dans son antre, avec une seule victoire en 9 matchs (1 victoires en trois matchs au Stade de France, dont la finale 2007 (17-23)). Les Parisiens voudront confirmer cette statistique, histoire d'envoyer un signal fort avant le dernier week-end d'avril et viser la finale d'Amlin.



Biarritz – Brive : assurer l'avenir

Samedi 16 avril, 14h30. En direct sur Rugby +, canal 201

Si les objectifs à long terme sont biens différents pour les deux clubs, ceux de ce week-end sont les mêmes. Le BO, en course pour la qualification, et le CAB, pour le maintien, rechercheront la même chose, prendre des points, le plus possible, pour assurer leur avenir. L'un en phases finales, l'autre en TOP 14 Orange. Et si l'on se réfère aux dernières semaines, il ne fait aucun doute que les Biarrots paraissent les mieux placés pour y parvenir.
Vainqueurs de 4 de leurs 6 derniers matchs, les Basques pointent à la 6ème place et maintiennent leur cap. Côté Briviste, si les deux succès sur les deux relégables (Bourgoin (50-6) et La Rochelle (26-9)) leur ont permis de faire un grand pas vers le maintien, seuls trois succès ont ponctué les 7 dernières sorties. Un bilan trop faible pour espérer, statistiquement, faire un coup à Aguilera. D'autant plus lorsque l'on sait que les Corréziens voyagent mal, avec uniquement une victoire en déplacement cette saison, et très mal à Biarritz, avec trois victoires seulement depuis l'après-guerre, la dernière remontant à 1993 (17-15).
Ajoutons à cela que, les Biarrots, éliminés par Toulouse le week-end dernier en quart de finale de Coupe d'Europe (27-20, après prolongations), n‘ont plus que le championnat pour briller. La tâche s'annonce donc très relevée pour les Cabistes, mais pas impossible. Car éliminés d'Amlin le week-end dernier (par le Munster 42-37), ils ont toutefois fait preuve de ressources de taille face à l'ogre irlandais…



Bourgoin – Castres : un pas décisif

Samedi 16 avril, 14h30. En direct sur Rugby +, canal 204

Comme pour La Rochelle, mais pour des raisons différentes, la défaite sera interdite aux hommes de Laurent Labit et Laurent Travers. Actuellement quatrième du classement, le CO confirme son embellie de la saison passée en signant un nouveau bail dans le haut du classement. Cependant, le championnat étant tellement serré, rien n'est encore joué dans la course à la qualification, même si une victoire ce week-end pourrait clarifier un peu plus la situation. Victoire impérative donc pour faire route vers les phases finales…
… mais également pour éviter le match piège par excellence, face à la lanterne rouge, déjà condamnée, et qui reste sur 14 revers de rang (triste record de la compétition). Attention donc à l'excès de confiance pour rester concentré, car les Berjalliens, malgré une saison noire et des scores fleuves à pelle, n'ont jamais rien lâché.
Leur but est simple, finir sur une bonne note, de préférence dans leur antre de Rajon, pour remercier leur fantastique public de leur indéfectible soutien. C'est donc ultra-motivés, et surtout sans pression qu'ils se présenteront sur la pelouse pour y faire souffrir les Castrais. Ces derniers sont prévenus et devront sortir le bleu de chauffe pour faire un pas de plus vers les phases finales… leur bilan à l'extérieur ne parlant pas pour eux, car avec seulement 1 victoire et 1 nul en 11 déplacements, cela s'annonce encore plus compliqué.



Montpellier – Bayonne : duel d'outsiders

Samedi 16 avril, 14h30. En direct sur Rugby +, canal 202

Installé en haut du classement depuis le début du championnat, le MHR, sous la houlette d'Eric Béchu et Fabien Galthié a trouvé la bonne carburation pour faire d'un club prometteur un club de haut de tableau. Après une entame de championnat tonitruante, un gros passage à vide au cœur de l'hiver et un nouveau départ lors de la phase retour, l'Aviron Bayonnais s'est construit un mental solide pour répondre au niveau du TOP 14 Orange et tenir face aux difficultés extra-sportives que connait le club Basque cette saison.
Si bien que, à trois journées de la fin, les Héraultais (3èmes avec 65 points) et les Basques (9èmes avec 58 points) sont en lice pour participer à leurs premières phases finales de Top 14 Orange. Une situation que les deux clubs ne voudront pas galvauder, ce qui nous promet une rencontre disputée, âpre, forte en émotions…
… et indécise. Car si les Montpelliérains s'étaient imposés à Jean Dauger au match aller (29-18), les Bayonnais en avait fait de même à Yves du Manoir la saison passée (22-16) après l'avoir emporté à Bayonne (26-3). Avec 7 victoires montpelliéraines pour 6 bayonnaises en première division, depuis que les deux clubs se sont retrouvés à ce niveau en 2004-2005, l'histoire a prouvé qu'elle avait du mal à se décider entre les deux formations… même si à domicile, les deux formations restent généralement dominatrices !



Perpignan – Racing-Métro 92 : reprendre la marche triomphale

Samedi 16 avril, 14h30. En direct sur Rugby +, canal 203

Freinés dans leur avancée triomphale, Catalans et Franciliens rêvent de reprendre leur marche en avant pour terminer la saison en fanfare et atteindre leurs objectifs : la qualification pour les premiers, l'une des deux premières places, synonyme de demi-finale directe, pour les seconds. Car en effet, en chutant il y a 15 jours pour la dernière journée de championnat, les deux clubs ont connu un accroc… plus problématique pour les Catalans que pour les Racingmen.
Quasiment hors course il y a plusieurs semaines dans la course aux phases finales, les Sang et Or ont à nouveau fait preuve de caractère depuis la fin janvier, quand au lendemain d'un revers bonifié à Biarritz (21-23), ils enchainaient 5 succès de rang pour se relancer totalement avant d'accueillir le leader toulousain. Mais d'une fête, ce rendez-vous, devant confirmer le retour de l'USAP au sommet, s'est transformé en désillusion. Car si le revers concédé à Aimé Giral n'élimine pas les Perpignanais des phases finales, il rend la fin de saison très compliquée et la réception des Racingmen primordiale…
… et de fait, très compliquée, car si la formation de Pierre Berbizier s'est inclinée à Bayonne lors de la dernière journée, elle avait également connu une série très positive. Malgré un revers bonifié concédé elle aussi à Biarritz (32-36), 4 victoires en 5 matchs avaient permis aux Franciliens de revenir sur les talons du Stade Toulousain. Aussi, actuellement deuxième, un revers ne remettraient pas en cause la participation du Racing-Métro 92 aux phases finales, mais redistribuerait sûrement les cartes, faisant d'une demi-finale directe une interrogation… alors qu'un succès ! Mais pour cela, il faudra venir à bout de l'USAP, une formation que la formation altoséquanaise n'a jamais battu depuis son retour dans l'élite (2 revers, dont 1 à domicile et 1 match nul).



Toulon – Toulouse : en rouge et noir

Samedi 16 avril, 16h25. En direct sur Canal +

Traditionnellement dévolu au ballon rond et aux Ciel et Blanc de l'Olympique de Marseille, le Stade Vélodrome a depuis plusieurs années séduit le cuir ovale. D'abord pour le XV de France, puis pour les phases finales du championnat. Mais la phase préliminaire commence à y prendre ses aises, depuis que le RC Toulon s'est installé dans l'élite et nourrit des ambitions dignes de la mythique enceinte. C'est donc au Rouge et Noir que s'abandonne de plus en plus régulièrement le stade de l'OM, d'autant que s'y déroulera le 3ème Toulon – Toulouse de l'histoire.
Et toujours, c'est pour les locaux qu'il a vibré mettant en valeur le Rouge et le Noir du Var par rapport à celui des Midi Pyrénées. En effet, invaincus dans l'enceinte face au grand Stade Toulousain (14-6 en 2008-2009 puis 18-13 en 2009-2010), les Toulonnais ont également fait chuter cette saison le champion de France, Clermont (28-16), et semblent avoir fait du Vélodrome une enceinte fétiche en TOP 14 Orange… et qu'il veulent garder inviolée.
La tâche s'annonce donc ardue pour les Toulousains, qui n'ont battu le RCT qu'une seule fois en 4 matchs depuis le retour des Varois dans l'élite, et qui devront surtout faire face à une formation éliminée le week-end dernier de HCUP et qui n'a plus que le championnat pour briller… alors qu'eux, une demi-finale face au Leinster les attend à la fin du mois. Ils pourront toutefois se rappeler que si Toulon est invaincu en championnat à Marseille, ils se sont inclinés la saison passée en finale du Challenge Européen, face à Cardiff (21-28)… et dans un mois d'avril où les compétitions continentales tiennent une place d'honneur, tout est possible.

..

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos