TOP 14 Orange – J21 : la Campagne des Six Jours

Il reste six week-ends avant les phases finales de championnat, les barrages à domicile entre le 3e et le 6e du championnat et entre le 4e et 5e, puis les demi-finales au Stadium (Toulouse) pour lesquelles les 2 premiers sont directement qualifiés. Quant aux deux derniers classements, Bayonne et Lyon, il leur reste 480 minutes pour redresser la barre et revenir sur Biarritz qui jouera à Lyon, et Brive qui se rend à Bayonne. Le leader toulousain est en déplacement à Bordeaux (9e), son dauphin clermontois reçoit Perpignan (11e) pendant que Toulon, Montpellier, Castres, le Racing, Paris et Agen en lice pour les phases finales s’affronteront entre elles.
JPEG - 29.7 ko
Les Bayonnais sont en lutte pour le maintien en TOP 14 Orange et ils ont de bonnes raisons d'y croire.

Bordeaux-Bègles 18 - (b) 17 Toulouse Feuille de match

Leader avec 4 points d'avance sur Clermont, le Stade Toulousain ne devrait pas avoir de difficultés à se qualifier pour les demi-finales de TOP 14 Orange. Comme d'habitude…mais à Bordeaux il doit se méfier. Les Girondins sont vaillants, capables d'accrocher les plus grosses écuries, et revanchards après une fin de match face au Racing qui aurait dû tourner à leur avantage si la logique sportive avait été respectée. Un succès contre Toulouse serait de nature à confirmer le maintien des Bordelo-Béglais en TOP 14 Orange au plus tôt dans la saison. A l'aller, les hommes de Guy Novès l'ont largement emporté 56 à 6 et leur adversaire du vendredi soir saura s'en souvenir. Mais les Rouge et Noirs présentent une solide armada. Elle a certes coulé à Clermont (35-5) mais n'a pas failli face à Castres le 10 mars, 34-27 en démontrant sa force psychologique à ne considérer aucun match comme facile, et aucun succès comme acquis. L'Union Bordeaux Bègles doit s'attendre à être considérée comme un club sérieux et solide par le staff toulousain. De quoi en être fier mais aussi inquiet…

Clermont 29 - (b) 23 Perpignan Feuille de match

Les Auvergnats veulent rester sur leur lancée de deux ans de victoires à domicile, et neuf matchs sans défaite cette saison avant de recevoir des Catalans en lutte pour le maintien, onzièmes avec 34 points. Ils ne comptent qu'un succès à l'extérieur, le 23 septembre à Biarritz, et la qualité de jeu des Clermontois devrait leur poser de gros problèmes. Mais les Sang et Or ont de l'orgueil et sont surtout dos au mur. Onzièmes à quatre points seulement de Bayonne le premier reléguable, les Usapistes ont les yeux fixés sur la 22e journée avec la réception des Basques et l'occasion de prendre leurs distances, avant de recevoir ensuite Toulouse, d'aller à Paris, d'accueillir Lyon et de terminer à Bordeaux. L'USAP ne doit pas galvauder ce déplacement d'où un point de bonus défensif serait bienvenu. Et plus si affinité, mais les Jaune et Bleu présentent quand même la deuxième meilleure attaque avec 37 essais inscrits, contre 20 à leurs adversaires. Enfin, Clermont n'a encaissé que 41 pénalités, contre 69 à Perpignan.

Lyon 17 - 34 Biarritz Feuille de match

La problématique est assez simple : les deux équipes doivent l'emporter. Les Lyonnais pour se rapprocher au maximum de l'Aviron Bayonnais, 13e, et du Biarritz Olympique, premier non-reléguable. Ces derniers pour s'écarter quasi définitivement de la course au maintien et aborder la fin de championnat avec un peu plus de sérénité. Les arguments lyonnais sont réels avec un groupe qui ne lâche rien, qui dispute ses rencontres avec une abnégation pas toujours récompensée à sa juste valeur, et qui joue son jeu sans donner le sentiment d'avoir rendu les armes. Seule ombre au tableau, le 40 à 19 encaissé lors de la 20e journée à Paris, qui est venu annihiler la belle performance à Castres le week-end précédent (6-6). Les Biarrots, eux, voudraient faire la passe de trois après leurs succès face à Bordeaux (38-13) et Brive (26-11) mais ils courent après une victoire à l'extérieur depuis le 6 janvier, 15-6 à Agen. Un succès à Lyon serait très appréciable juste avant de se rendre à Bayonne pour un derby qui ne va pas sentir le soufre mais la PRO D2…Le LOU a besoin des 4 points, le BO aussi. On pourrait donc bien assister à un partage des points qui n'arrangerait personne. Comme au match aller : 15-15.

Castres 27 - 18 Montpellier Feuille de match

Match intéressant à plus d'un titre. Parce qu'il sonne comme la revanche du barrage perdu l'an passé par le CO à domicile face au MHR, 18-17 ; parce que Montpellier est 4e et Castres 5e et, enfin, parce les deux formations pourraient bien se retrouver en phase qualificative pour les demi-finales le dernier week-end de mai. Pour le moment au stade Yves-du-Manoir héraultais, mais 1 point seulement sépare les deux formations et les Tarnais voudraient effacer la défaite de 2011. Les statistiques plaident en faveur de Montpellier : 37 essais marqués contre 24 aux Castrais, 25 encaissés contre 30 à leurs hôtes. Mais les hommes de Fabien Galthié et Eric Béchu sont souvent sanctionnés et le CO possède un artilleur très précis, Romain Teulet. Ses coéquipiers et lui-même ont une fin de saison relevée avec ensuite un déplacement à Colombes (J22) puis à Toulon (J24), et la réception de Clermont ensuite (J25). Trois formations en course elles aussi pour les barrages. Trois rencontres dans lesquelles il faudra briller pour démontrer y avoir toute sa place. Le CO a les moyens de s'offrir une troisième phase finale consécutive. Mais les obstacles devant lui restent importants…

Paris 53 (b) - 27 Agen Feuille de match

La dernière victoire agenaise face au Stade Français à Jean-Bouin remonte au 4 septembre 2009, 25-20 pour le SUA. Depuis, les Stadistes l'ont remporté à trois reprises chez eux et à Armandie (sur 6 matchs) mais l'an passé de 4 points seulement 22-18, et à l'aller ils ont été largement battus par les Lot-et-Garonnais 37 à 13. Au classement, les deux formations ne sont séparées que de 3 points, à l'avantage des Rose et Bleu qui ont certes une meilleure attaque que leurs visiteurs (39 essais inscrits contre 20) mais une défense plus friable (43 essais encaissés, et seulement 27 pour Agen). Une opposition de styles sans doute à prévoir dans une rencontre à l'issue de laquelle Paris et Agen en saurons un peu plus sur les ambitions à afficher pour la fin de saison. Les deux formations sont en course pour les phases finales, avec un net avantage mathématique pour les Parisiens, septièmes à deux points de la sixième et dernière place qualificative. Le SUA pointe juste derrière, à 3 points des joueurs de la capitale. Un succès à Paris et ils peuvent dépasser ceux-ci. Une défaite et l'écart se creusera. Les Agenais ont ensuite des gros matchs à gérer : Montpellier et Toulon avant Bordeaux et Bayonne puis d'accueillir le Racing pour le dernier match qui pourrait alors devenir une rencontre qualificative. Les Stadistes ne sont pas mieux lotis avec la réception de Toulouse, puis un déplacement à Clermont et au Racing (J24) après avoir reçu Perpignan et un dernier match à Biarritz qui jouera peut-être son maintien lors de la 26e et dernière journée.

Toulon 32 - 20 Racing Métro 92 Feuille de match

Les Varois sont sur une bonne dynamique avant de recevoir un Racing Métro 92 désireux de se qualifier pour les phases finales. Troisièmes, invaincus depuis le 8 janvier, soit 5 journées (3 victoires et 2 matchs nuls), les Toulonnais resteront troisièmes même en cas de défaite face aux Altoséquanais ou de victoire conjuguée à une contre-performance de Clermont, 2e, avec 11 points d'avance. Un résultat positif sera plus attendu du côté racingmen. Sixième et dernier qualifié virtuel, le RM92 ne compte que deux points d'avance sur son concurrent parisien qui accueille Agen, et il a l'occasion de glaner au moins une place au classement. Les Ciel et Blanc l'avaient emporté 27-17 le 31 mars 2007 à Mayol, il y aura presque quatre ans jour pour jour. A cette époque les deux formations luttaient en PRO D2. Les voilà engagées dans un combat plus prestigieux qui doit les mener à la fin du printemps à Toulouse, voire à Saint-Denis une semaine après. 120 ans après sa première finale pour le Racing, 30 après sa dernière finale pour le RCT…

Bayonne 19 - (b) 12 Brive Feuille de match

Aucune des deux équipes n'a vraiment le droit à l'erreur même si en cas de défaite le CA Brive ne sera pas condamné. Avec sept points d'avance sur l'Aviron il conserve un différentiel mathématique suffisant pour ne pas être reléguable à l'issue de la 21e journée, mais son avance aurait quelque peu fondu. La fin de championnat pourrait sonner le glas des Corréziens en cas de défaite à Jean-Dauger : Toulon, Racing, Toulouse, Bordeaux et Clermont se dressent sur leur route. Cinq journées semble t-il plus relevées que celles proposées à Bayonne : Perpignan, Biarritz, Lyon, Agen et Castres. Un succès sur son terrain permettrait aux locaux d'envisager le derby contre le voisin biarrot (23e journée) avec plus de confiance. Une rencontre importante dans la course au maintien entre les deux frères ennemis basques. Les Bayonnais restent invaincus sur leur terre face aux Corréziens depuis le 13 décembre 2002 (défaite 26-28) et ils aimeraient bien que cela continue…

..

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos

It seems you came from an english place,
you might want to go there