TOP 14 Orange – J16 : Faire tomber Toulouse

Une question se pose avant cette 16ème journée : qui fera tomber les Toulousains ? Les Parisiens, qui les reçoivent ce week-end, aimeraient être ceux-là. Et autant dire que bon nombre de clubs, ceux lancés à la poursuite des Rouges et Noirs, seront supporters du Stade Français. Loin de ces considérations, Brive, Agen et La Rochelle tenteront de faire des pas de plus vers le maintien… les berjalliens, pour qui cela semble plié, garderont la tête haute jusqu’au bout, et montreront une fois encore, les valeurs qui ont toujours fait leur force.
JPEG - 87.7 ko
Impressionnants, les Toulousains semblent inarrêtables... qui sera capable de les faire trembler ?

Brive – Clermont : l'exploit pour objectif


Pour le CAB, l'année 2011 a débuté comme de nombreux matchs se sont terminés en 2010… par une défaite. Pire, en championnat, les Corréziens restent sur neuf matchs consécutifs sans victoire, et la venue du tenant du titre, Clermont, pourrait accoucher d'un dixième. C'en serait trop pour des Corréziens qui avaient pourtant réussi à s'extirper de la zone rouge fin décembre, au prix d'un nul 6-6 à Colombes, avant de ressentir à nouveau sa pression sur ses talons au soir de la dernière journée et une défaite 23-16 à Perpignan.
La phase retour doit être l'occasion pour les Brivistes de tenir leur rang, et de fait, de s'éloigner rapidement la zone rouge pour s'assurer du maintien le plus vite possible. La pression sera plus forte tous les week-ends, à commencer par celui-ci et la venue du champion en titre. L'ASMCA, vainqueur de ses trois derniers matchs en championnat certes à domicile (mais face notamment à deux poids lourds du TOP 14 Orange, Perpignan, et l'irrésistible leader toulousain), se déplace en grand favori et avec la ferme intention de poursuivre sur sa lancée pour atteindre les sommets.
C'est donc un match sous haute tension que les Cabistes s'apprêtent à disputer, d'autant qu'ils n'ont remporté qu'une seule de leur sept dernières confrontations face aux Auvergnats… des chiffres qui ne parlent pas en leur faveur, une situation qui ne penche pas non plus en leur faveur… tous les ingrédients sont donc réunis pour créer l'exploit !



Bayonne – Castres : lancer la machine


Vainqueur de Toulon fin décembre, certes en supériorité numérique mais avec une tactique payante… étouffé le week-end dernier à Agen… comme depuis le début de la saison, l'Aviron souffle le chaud et le froid, et ne parvient pas à s'installer dans une dynamique de victoires significative. Et la venue de Castres ce week-end, n'est pas faite pour faciliter les choses.
Invaincu face à Bayonne depuis deux saisons (3 victoires et un nul), le CO compte bien poursuivre dans cette voie, et s'imposer pour la deuxième saison de suite à Jean-Dauger. La série en cours des Tarnais (1 défaite à Toulouse, 4 succès et un nul) abonde dans ce sens, et un succès ou un nul leur permettrait de progresser encore au classement.
Une issue que les Basques voudront absolument éviter, car pour eux aussi la victoire est importante. Calés en milieu de tableau, un succès leur permettrait d'une part de refaire une partie du retard sur les équipes qui les devancent, mais leur permettrait de faire le trou sur la queue du peloton, et ainsi s'offrir une fin de saisons sans pression… pour peut-être faire un coup.



Biarritz – Agen : sur la route de l'exploit


C'est en effet au prix d'un exploit que les Agenais pourraient repartir de la Côte Basque avec les quatre points de la victoire en poche. Impensable il y a encore quelques semaines, les quatre succès Lot-et-Garonnais lors des cinq derniers matchs, pourraient laisser croire à un exploit du SUA en terre biarrote. Croire seulement, car l'écueil reste de taille.
Malgré une septième place au classement, notamment due à un début de saison compliqué, Biarritz, reste l'un des ténors de notre championnat. D'autant que le revers concédé à Aironi, a remis les Basques dans le rang, et plus question pour eux de sous estimer un adversaire… surtout si cet adversaire, comme Agen, reste sur une série positive.
C'est donc avec beaucoup de respect et gonflés à bloc que les Rouge et Blanc accueilleront le SUA à Aguilera, pour s'imposer et effacer les deux revers ramenés de déplacement, à Montpellier (22-16) et Toulon (38-26). Invaincus dans leur antre face aux Agenais depuis plus de 10 ans, le BO fera tout pour le rester.



Bourgoin – La Rochelle : la tête au jeu


Déjà très incertain au regard des difficultés sportives depuis le début de la saison, le retrait de 5 points sanctionnant le club cette semaine, a rendu le futur du club Isérois dans l'élite encore plus compromis. Avec 5 points au classement, le CSBJ pointe désormais à 17 longueurs de Brive, premier non relégable, et voit la descente quasi inéluctable.
Aussi, les Berjalliens auront-ils la tête à disputer ce match après ce terrible coup de massue. Il le faudra, car la formation qui vient à Rajon ce week-end, La Rochelle, joue sa survie dans l'élite et ne lâchera rien. Aussi, un sévère revers dans son antre ferait mauvais genre.
Mais au-delà de cela, les Dauphinois se doivent de jouer le coup à fond, car c'est dans le jeu qu'ils trouveront des satisfactions et un minimum de réconfort. Il en sera de toute manière ainsi, car jamais ils n'ont baissé pavillon, et ont toujours fait montre de belles valeurs, celles qui ont toujours fait la force de ce club.



Montpellier – Perpignan : regoûter au succès


Ce sont deux équipes en délicatesse qui vont se présenter sur la pelouse de du Manoir ce week-end. Forts d'une première partie de parcours tonitruante, qui leur a notamment valu les honneurs de la première place, les Montpelliérains se sont installés au sommet du championnat, occupant même une place dans le trio de tête durant 10 journées.
Aujourd'hui deuxième derrière Toulouse, le MHR a véritablement franchit un cap… même si la série actuelle ne plaide pas en leur faveur. Avec une seule victoire lors de ses trois derniers matchs, le club héraultais marque le pas et a même vu le Racing-Métro 92 revenir à sa hauteur. Une situation à laquelle il va falloir remédier rapidement. Et la venue de l'USAP pourrait être une formidable possibilité.
Champion en 2009, finaliste la saison passée, les Catalans n'ont pas encore retrouvé le feu sacré lors de cet exercice. 10ème et avec un seul succès au compteur lors des six dernières journées, Perpignan doute. Ce n'est donc pas dans les meilleures dispositions qu'ils aborderont ce derby… mais un derby ça se gagne, donc méfiance !



Paris – Toulouse : inarrêtables ?


Une seule défaite (chez le champion en titre) lors des 13 derniers matchs… quatre revers seulement en 19 matchs disputés, tous bonifiés… leader du championnat… premier de sa poule européenne et en course pour jouer un quart à domicile… le Stade Toulousain est tout simplement irrésistible. En ajoutant des performances énormes face à des gros bras comme Perpignan (38-29) ou Toulon (44-5), la Vierge Rouge impressionne.
Et, invaincu face aux parisiens depuis trois matchs, et surtout victorieux des deux derniers déplacements dans la Capitale, c'est avec beaucoup de certitudes que les hommes de Guy Novès vont disputer ce désormais classique choc face à l'autre Stade, Français. De quoi galvaniser les locaux, qui avec un bilan mitigé (7 victoires pour autant de défaites et un nul, et une 9ème place au classement) doivent réaliser un match référence.
Faire chuter l'incontournable leader constituerait une véritable performance, qui pourrait définitivement lancer la saison des Parisiens. Mais mal en point depuis plusieurs matchs dans leur ancienne enceinte fétiche de Saint-Denis, et face à une formation en réussite en déplacement, la tâche s'annonce compliquée… mais pas infaisable.



Racing-Métro 92 – Toulon : dans la lignée


Franciliens et Provençaux voudront rester dans la lignée de leurs résultats de 2010 pour poursuivre leur route vers les phases finales. Les locaux, actuellement troisièmes du classement, tenteront, à l'inverse de la fin d'année 2010, où la victoire fut plus rare (mais la défaite encore plus avec 2 victoires pour autant de nul et un seul revers), de reproduire un parcours au moins identique, sinon meilleur que lors de la phase aller, où ils firent longtemps jeu égal avec Montpellier et surtout le Stade toulousain au sommet du classement.
Les visiteurs, en revanche, auteurs d'une première partie de championnat en dents de scie, et malgré un solide mois de septembre, ont semble-t-il trouvé la bonne carburation la fin d'année approchant. En effet, avec un bilan solide d'une seule défaite en, trois matchs, et avec surtout des succès probants, le premier à Perpignan (29-20) et le deuxième à Mayol sur Biarritz (38-26), le RCT a quelque peu refait son retard pour s'emparer de la sixième place et revenir à 5 longueurs du podium.
Les deux formations voudront rester dans cette dynamique, ce qui risque d'offrir une rencontre disputée et très indécise, où les Varois, en cas de victoire, pourraient revenir sur les talons de leurs adversaires. Une situation qui serait inadmissible pour les Racingmen, d'autant qu'avec déjà deux nuls concédés à domicile, 18-18 face à Perpignan puis 6-6 contre Brive, ils espèrent bien en avoir terminé des contre performances dans leur antre.

..

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos