TOP 14 Orange – J13 : Comme une odeur de sapin…

A la veille de dépiauter leurs cadeaux, les enfants de la région toulousaine ont pu savourer la large victoire des champions de France à Montpellier (45-25). Les Clermontois l’ont, eux aussi, emporté à l’extérieur (9-6 à Brive). Si Bayonne et Castres se sont séparés sur le score de 16 partout, les autres équipes qui recevaient ont gagné : Perpignan contre Bordeaux (38-13), Toulon face à Lyon (20-15), le Racing sur Agen (26-8). A Biarritz, les petits supporters du BO comptent sur le Père Noël pour garder leur foi en les couleurs Rouge et Blanc.

Le derby a accouché d'un match âpre. Si les Clermontois ont semblé dominer leur sujet sans jamais être en danger, les Brivistes ont montré leurs qualités en défense. De trop nombreux échecs au pied les empêchent de l'emporter même si le bonus défensif vient récompenser leur abnégation. Au classement, les Bleu et Jaune restent dauphins du Stade Toulousain, à 3 points derrière le « champion d'automne » et 5 points devant le RC Toulon. Les Corréziens, eux, sont dixièmes avec 23 points. Le 31 décembre, Montpellier finira l'année avec la réception du Racing Métro 92, et Brive sera l'invité des Agenais.



En Angleterre, la période des matchs se déroulant lors des fêtes d'année est surnommée « boxing day ». Rien à voir avec le Noble Art. Par contre, la tradition veut que la lanterne rouge du championnat de football association à l'issue de cette série de rencontres soit reléguée en fin de saison. Imaginer Biarritz en PRO D2 l'an prochain relève quasiment de l'inconcevable et pourtant…Largement défaits à Paris 23-10, cela les met à 6 points des Bordelais, premiers non-reléguables. Le Père Noël est certes Rouge et Blanc mais pour le moment ses cadeaux ont un goût amer. Pour le Stade Français, par contre, c'est la vie en rose avec une 5e place intéressante. Le BO, quasiment KO, doit faire de la venue de Toulon le match de la dernière chance. Paris se rendra en Gironde savourer les spécialités locales avant d'entamer 2012.


Les Catalans ont donné des sueurs froides à leurs spectateurs face à des Bordelos-Bèglais venus sans complexes et un moment capables de remporter le match. Mais l'USAP s'est souvenue de la nécessité des valeurs de combat et a su élever son niveau pour faire exploser la défense bordelaise après la 50e minute. Alors que les visiteurs étaient rentrés aux vestiaires en menant 13-6, ils n'ont plus inscrit un point en seconde période, encaissant un cinglant 32-0 et quatre essais en 21 minutes ! Décrochant aussi le point de bonus offensif, l'USAP s'offre un peu d'air dans la lutte de maintien mais ne possède que 4 points d'avance sur Bordeaux le premier non-reléguable qu'il était donc important d'écarter de la route. Les Sankeor iront à Castres finir l'année, pendant que Bordeaux recevra Paris pour entamer la phase retour.


Les Rouge et Noir l'ont emporté. Les Rouge et Noir ont perdu. Si les Varois ont souri, ils auraient pu savourer une soupe à la grimace tant le LOU a semblé en mesure de faire basculer le match. La victoire est donc laborieuse mais l'essentiel est préservé : 4 points. Ceux-ci permettent aux hommes de Bernard Laporte de rester à la 3e place. Les Lyonnais, eux, repartent avec le bonus défensif mais ils restent avant-derniers avec 3 points de retard sur Bordeaux, l'autre promu. 2011 aura vu les Rhônalpins vivre une demi-année dans la joie avec le titre de PRO D2, une demi-année dans la douleur avec de belles prestations mais un positionnement toujours délicat. Ils comptent sur la prochaine année pour toucher la chance qui leur a manquée en ce début de saison. Si 2012 sera l'année du dragon, dans la capitale des gaules on aimerait qu'elle soit celle du LOU…


On avait prévenu ! « Les Bayonne-Castres sont toujours des matchs au résultat indécis. 25-22 l'an passé pour l'Aviron, 15-6 pour le CO l'année d'avant, 13-13 en 2009, les trois dernières rencontres se sont terminées au cordeau », avait-on écrit. Et ? Match nul : 16-16. Une rencontre qui ne livre aucune certitude si ce n'est que le CO se maintien dans le haut du tableau, et Bayonne dans le bas. Ce score de parité n'arrange personne, Castres restant à 4 points de Toulon, 3e, et voyant Paris revenir à 1 unité, et Bayonne talonné par Bordeaux avec seulement 4 points d'avance sur le premier reléguable. Ils finiront l'année chez des Toulousains impériaux en 2011. Les Castrais, eux, reçoivent Perpignan…


Certains donnaient le Racing Métro 92 au bord de la « crise » -maladie européenne de 2011- ou en proie à des querelles internes mais le net succès sur Agen prouve que les Altoséquanais se portent bien. Nallet, Qovu et Wisniewski l'ont prouvé contre des Agenais dépassés par le rythme imposé et l'addition auraient pu être plus lourde sans les fautes de mains des locaux. Le SUA glisse à la 7e place, deux points derrière les hôtes du stade de Colombes qui se rendront dans un autre stade Yves-du-Manoir, mais à Montpellier. Les Lot-et-Garonnais, eux, accueillent Brive pour finir l'année sur une bonne note et commencer la suivante sur de bons espoirs.


Un feu d'artifice a été tiré au stade Yves-du-Manoir avec 70 points inscrits et 6 essais ! Pas mal pour un remake de la finale 2011 entre Montpellier et Toulouse. Ces derniers confortent leur première place et s'adjugent le titre honorifique de « champion d'automne ». Un sur deux a été sacré champion à l'issue de la saison. Mais, mauvaise nouvelle pour les 13 autres équipes, lorsque Toulouse l'a été en 2007 et 2010, ils ont décroché le titre en juin…Les hommes de Fabien Galthié restent à mi-tableau. Après avoir reçu les Toulousains qui les ont battus en finale, les voilà opposés le 31 décembre au Racing Métro 92 qu'ils avaient battu d'un point en demi-finale. Les spectateurs aimeraient bien un nouveau festival…mais un autre final !

..

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos