PRO D2, Finale | L’ascenseur Agenais

Après avoir manqué son objectif de titre et de remontée directe, Agen n’a pas failli dans le second. Vainqueur avec panache de Montauban dans cette finale bordelaise, le SUA remporte ses deuxièmes phases finales d’accession après celles de 2015 et retrouvera le TOP 14. Montauban manque la dernière marche, trop haute aujourd’hui, mais peuvent avoir le sourire après leur belle saison.

Relégué de TOP 14 avec Oyonnax la saison passée, le SUA faisait avec l’USO figure d’épouvantail de la compétition au coup d’envoi de la saison. Un statut que les Lot-e-Garonnais ont largement tenu, faisant route en haut du classement toute la saison, et en occupant la première place à plusieurs reprises.

Pourtant, la phase préliminaire s’est achevée de manière amère, les Agenais ayant laissé le champ libre à Oyonnax vers le titre et la remontée directe dans la dernière ligne droite. Amers les Bleu et Blanc, mais pas résignés malgré l’obligation de passer par les terribles barrages !

Expérimentés à ce niveau après y être passé par tous les états, les hommes de Mathieu Blin ont parfaitement négocié les matches couperets, d’abord à Armandie pour la réception de Biarritz en demi-finale, puis lors de cette finale bordelaise face à Montauban, l’invité surprise de ce rendez-vous.

Et pourtant, les Agenais n’avaient pas la tâche facile sur la pelouse de Chaban, contre une équipe qui n’avait rien perdre, sa saison étant déjà plus qu’une réussite, et qui avait la volonté de fêter un anniversaire particulier pour finir en beauté.

En effet il y a cinquante ans presque jour pour jour, Montauban, dans ce stade, alors appelé Lescure, avait dominé Bègles 11-3 pour soulever le seul Brennus de l’histoire du club. Cela aurait été une belle manière de boucler la boucle avec un succès dans cette autre finale…

... c’est raté, la faute à des Agenais d’abord intenables au début du match, insatiables et largement en tête après la demi-heure de jeu (24-3), impressionnants de maîtrise pour gérer leur avance en seconde période, réalistes pour tuer le match juste après l’heure de jeu et finir en trombe.

Les Montalbanais, même si leur satisfaction d’être arrivés jusque-là était énorme, doivent tout de même avoir du mal à accepter d’avoir perdu cette finale record (plus prolifique, plus gros écart, première fois qu’une équipe inscrit plus de 40 points). Mais la marche était trop haute face à un SUA intouchable, à l’image de son demi-de-mêlée, Clément Darbo, futur montalbanais, énorme ce dimanche et auteur d’un 100% au point.

En tout cas la fête aura été belle. Un stade magnifique, bercé par un beau soleil, une ambiance formidable, le parvis du stade offrant des moments de convivialité inoubliables en avant match... et que dire des 80 minutes du match! Deux mi-temps fabuleusement rythmées par deux publics non moins fabuleux, bouillants mais respectueux, qui ont fait exploser le stade au gré des actions des deux clubs. Ce dimanche aura été un succès populaire.

Après avoir manqué son objectif premier, le club lot-et-garonnais n’a pas failli dans la quête du second. Il signe une victoire plus que probante, une première à ce niveau, pour remporter sa deuxième finale d’accession après celle de 2015. Les yeux sont désormais tournés vers le TOP 14 qu’il retrouvera une année seulement après l’avoir quitté. Reste maintenant à s’y stabiliser.

  • Jacques Chaban-Delmas, Bordeaux
  • PRO D2 2016-2017 - Finale
  • Dimanche 21 Mai 2017
  • 15h15
  • M. Salem Attalah

SU Agen

US Montalbanaise

41 20
Mi-temps : 24 - 13
Voir le résumé du match

Articles liés

Informations Liées

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos

It seems you came from an english place,
you might want to go there