Julien Tastet (Mont-de-Marsan) : « Rester sur la même dynamique »

Auteur d’une fin de saison tonitruante, le Stade montois est revenu de nulle part pour disputer une deuxième phase finale de rang, la sixième du club. A l’image de Julien Tastet, les Landais savourent malgré la déception du dernier match et le fait de s’être fait chiper le droit de recevoir à cette occasion. Mais si le Capitaine courage de cette formation affirme son respect et sa crainte d’Aurillac, il sait que l’expérience et les qualités du groupe peuvent faire la différence, surtout si elle reste sur la dynamique de ces derniers mois.

Vous avez tout connu cette saison ! Une entame délicate, une fin tonitruante, les regrets du dernier match… quel sentiment prédomine ?

La satisfaction d’avoir réussi à bien gérer notre fin de saison et de nous qualifier, même s’il y a pas mal de regrets sur ce dernier match à Bayonne, où l’on sentait sincèrement qu’il y avait la place pour prendre les quatre points. Cela aurait pu changer les choses, car nous aurions reçu… mais nous sommes en demi-finales, beaucoup d’équipes auraient voulu être à notre place. Maintenant il va falloir répondre présent, nous avons la volonté de rester sur la même dynamique que lors des trois derniers mois, en proposant beaucoup de jeu, beaucoup de séquences.

 

Quel a justement été le déclic pour renverser la situation et revenir aussi fort que vous l’avez fait ?

Je pense qu’au début du championnat, nous sommes restés sur nos acquis. Nous sortions d’une finale d’accession, nous faisions figure de favori pour la qualification et avec un groupe qui avait peu bougé, qui était même plus fort que la saison précédente, nous nous disions qu’en assurant à la maison, nous réussirions à faire des coups à l’extérieur pour viser les demi-finales. Et puis au bout de six mois, on a vu que nous n’avions toujours pas gagné loin de Mont-de-Marsan, et il y a eu une prise de conscience. On ne travaillait pas assez, et le déclic a eu lieu à Colomiers (NDLR : 12-12 lors de la J21), ce qui a lancé notre fin de saison tonitruante.

 

C’est la sixième participation du club aux phases finales, cette expérience est un solide atout sur ce type de match.

Oui, je pense. D’autant qu’Aurillac reçoit pour la première fois à ce niveau et il va y avoir beaucoup d’attente autours du club. Cela pourrait leur mettre une pression supplémentaire et peut-être les faire déjouer… mais il ne faudra pas compter là-dessus.

 

Parlez-nous de ces Cantalous ont aussi connu un coup de mou, mais qui ont réalisé un parcours plutôt régulier.

C’est une équipe qui nous inspire beaucoup de respect, car ils ont réalisé une belle saison et sont invaincus chez eux depuis un an et demi. C’est une équipe qui nous inspire de la crainte également. Elle possède un paquet très dense, qui a mis à mal beaucoup d’équipes, ils possèdent un buteur exceptionnel avec Maxime Petitjean, et derrière, on sent que c’est bien rôdé, les gestes sont justes sur leurs lancements, ils maîtrisent parfaitement leur système de jeu. Il faudrait qu’il fasse beau, car c’est une équipe qu’il faut déplacer, mais j’ai cru comprendre que ce serait plutôt l’inverse…

 

Quelles seront selon vous les clés de la victoire ?

A tous les niveaux, on voit que si on est privé de ballons, on ne peut rien faire… donc sans surprise, il faudra mettre l’accent sur la conquête. Après, ça se jouera sur des détails mais l’équipe la plus disciplinée ne sera pas loin de la victoire.

 

Si vous voulez connaître les chances de victoires de Mont-de-Marsan, par ici !

Retrouvez l’historique des demi-finalistes à ce niveau ici

 

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos