Des derbys et des affiches de feu en PRO D2 pour ces eFan Days !

Avec les eFan Days disputés lors de cette 27e journée de PRO D2, les matches entre voisins et autres affiches célèbres sont aussi à l’honneur. Entre grands classiques, nouveaux affrontements et matches bouillants : Tour d'horizon de ce joli programme du week-end.

Le programme :

USON Nevers – Oyonnax Rugby
Pour les Oyomen, le vrai derby est le match contre Bourg-en-Bresse, voire Grenoble, Bourgoin et Lyon. Mais ce choc contre Nevers (certes plus de 200km de distance) relève des ambitions. Les Haut-Bugistes et leur « Plastics Vallée » sont des ex-pensionnaires du TOP 14 quand l’Uson de l’ambitieux président Régis Dumange en rêvent. À la lutte pour la qualification, ces deux-là se disputent un statut tout autant que la fierté d’un territoire où en quatre confrontations, chacun est resté maître chez lui.

AS Béziers Hérault – USA Perpignan
Finale 1977 au Parc des Princes. Le grand Béziers des Saïsset, Palmié, Paco ou Vaquerin remporte le 6e de ses 11 Boucliers dans cette finale (12-4) entre deux clubs séparés d’une centaine de kilomètres.
Plus que le géographique (car Narbonne est l’ennemi privilégié de ces deux-là), c’est donc l’historique qui les oppose. Poil à gratter des Catalans en PRO D2 (deux victoires à Aimé-Giral), l’ASBH a aussi cédé cinq fois au stade Raoul-Barrière face à l’Usap. Étincelles attendues. 

Provence Rugby – US Carcassonne
Malheureusement pour Provence Rugby du volcanique Mauricio Reggiardo, le RCT est en TOP 14. Pour ce qui est de l’USC du bouillant Christian Labit, Narbonne, Béziers, Perpignan voire Limoux sont occupés par ailleurs. Leur "derby" à eux relève peut-être davantage d’une opposition Sud-Est contre Sud-Ouest, avec des conceptions de vie et de rugby bien différentes. Le maintien flottera aussi au-dessus d’eux, sachant qu’il s’agira d’une belle, chaque club ayant remporté trois rencontres contre cet adversaire.

Stade Aurillacois – Soyaux-Angoulême XV
Brive et Clermont sont les adversaires historiquement les plus liés au Stade Aurillacois qui ne rêve pas de les rejoindre en TOP 14 mais bien de se maintenir en PRO D2. Le dessein est le même pour le SAXV qui n’espère pas avoir à disputer son vrai derby la saison prochaine en Nationale contre Cognac - Saint-Jean-d’Angély. Cet Aurillac – Soyaux-Angoulême, deux voisins éloignés de plus de 200km oppose d’ailleurs les deux derniers du classement. Malheur au perdant.

Stade Montois – Biarritz Olympique Pays Basque
Les Landais vous diront que rien ne vaut d’affronter le rival dacquois quand le derby basque Bayonne-Biarritz est l’un des plus légendaires. Mais les matches entre équipes des Landes et du Pays Basque sont toujours épiques. Surtout qu’alors que le BOPB n’a plus gagné au stade Boniface depuis 2017, les Rouge et Blanc chercheront à conforter leur 3e place au classement, quand les Jaune et Noir ont besoin de points cruciaux pour leur maintien.

Colomiers Rugby – Union Sportive Montalbanaise
45 minutes éloignent Michel-Bendichou de Sapiac, deux bastions de PRO D2. À l’instar du Castres – Toulouse en TOP 14, les Haut-Garonnais et Tarn-Garonnais ont des voisins plus proches, mais pas dans cette division. Ce qui offre des rencontres toujours épicées et serrées (maximum de 9 points lors des cinq dernières confrontations). Là encore, la Colombe lutte pour voir les phases finales quand les Vert et Noir veulent valider leur maintien.

RC Vannes – Rouen Normandie Rugby
Quand la Bretagne reçoit la Normandie, clairement, les distances s’allongent. Mais le porte-drapeau du rugby breton est un éloigné géographique du reste de ses camarades de PRO D2 dont il est le leader. Les Rouennais, eux, sont l’entité la plus au Nord de l’Hexagone, flirtant dangereusement avec la zone de relégation. À l’heure du sprint final, tous les points comptent.

Valence-Romans Drôme Rugby – FC Grenoble
77km séparent ces deux-là avec le Vercors en spectateur attentif. À travers cette affiche drômo-iséroise, il s’agit aussi d’avenir. La jeune entente du VRDR est à la lutte pour le maintien en PRO D2. L’emporter contre l’illustre FCG pourrait constituer un tournant. En course pour les phases finales, les Grenoblois espèrent retrouver un TOP 14 qu’ils ont l’habitude de saluer et de quitter depuis quelques années.

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos

It seems you came from an English-speaking place,
you might want to go there