Challenge Cup, présentation de la J3

Dans une compétition ou la France à par tradition brillé, la saison 2016-2017 ne semble pas être un aussi bon cru. Mise à part La Rochelle, premier de son groupe, les autres formations tricolores sont loin d’afficher le même état de forme. Si certaines ont montré de belles choses et espèrent encore le faire, pour d’autres, c’est la soupe à la grimace, et un sursaut est de mise.

Quand La Rochelle cherchera à poursuivre son sans faute, Bayonne visera ses premiers points dans la compétition. (Crédit photo: Presse sports)

Deux matches, deux succès bonifiés, premier de son groupe, le Stade rochelais, à l’image de son parcours en TOP 14 réalise une entame de compétition très intéressante. Pour autant, elle doit continuer à faire le plein de points car, Gloucester présentant le même bilan, la qualification s’offrira à la formation qui ne faiblira pas. Pour ce premier opus de la finale du groupe 1, les Maritimes doivent réussir une perf en Angleterre, à minima ramener le bonus défensif, et ainsi se sortir d’une spirale moins positive qu’à l’accoutumée avec deux matches sans victoires en championnat.

Balayé à Newport en ouverture (16-37), le CAB a su réagir dès la deuxième journée en allant s’imposer sur la pelouse de Worcester (25-24). Un beau succès qui doit en appeler d’autres pour viser les quarts, à commencer par ce périple lointain, sur les terres du leader surprise du groupe, Enisei-STM. Les Corréziens seront-ils la première formation à faire chuter la formation russe, ou celle-ci va-t-elle poursuivre sa belle aventure ?

Dans un groupe très relevé, les Parisiens ont fait le travail face au petit poucet du groupe avec un succès bonifié lors de la deuxième journée. Au soir de la première, ils avaient dû admettre la supériorité de l’armada des Harlequins (21-43) mais avaient affiché un superbe état d’esprit. Dans le sillage de leur festival face à Bayonne en TOP 14 (51-5), Paris doit jouer son va-tout face à l’autre ténor du groupe, Edimbourg.

Comme Lyon, qui avait parfaitement entamé son parcours européen avec un succès bonifié à Grenoble, mais qui n’avait pas su enchaîner sur son terrain pour la venue des Ospreys (13-31). Face à Newcastle, le LOU doit repartir de l’avant pour ne pas laisser les Gallois, leaders du groupe, filer vers les quarts sans pression. 

Pour les trois autres formations, la problématique est tout autre, même si l’objectif de ces clubs n’est clairement pas à l’échelle continentale. Pau qui ne compte qu’un point après sa défaite inaugurale au Hameau face à Bath (22-25), Bayonne, qui peut s’appuyer sur une attaque intéressante (51 points inscrits), mais pêche en défense avec 98 points encaissés en deux matches, et Grenoble, 20 points inscrits pour 89 encaissés, doivent montrer un tout autre visage pour glaner un premier succès..

 

Le programme des clubs français

Jeudi 8 décembre
20h45 : Gloucester – La Rochelle (P1)
20h45 : Grenoble – Ospreys (P2)

Vendredi 9 décembre
19h30 : Lyon – Newcastle (P2)
20h : Bayonne – Trévise (P1)

Samedi 10 décembre
13h : Enisei – Brive (P3)
20h45 : Edimbourg – Paris (P5)

Dimanche 11 décembre
16h : Bristol – Pau (P4)

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos