Observatoire Médical du Rugby | 45 préconisations pour la santé des joueurs et joueuses

L’Observatoire Médical du Rugby, réunissant l’ensemble des acteurs du jeu et des experts médicaux de différentes spécialités, a présenté aujourd’hui 45 préconisations pour la santé des joueurs et joueuses, de l’école de rugby au monde professionnel. Elles ont pour objectif d’améliorer la prévention, la prise en charge et le suivi des blessures, dont les commotions cérébrales.

Observatoire Médical du Rugby : Les 45 préconisations

Cinq groupes de travail ont présenté aujourd’hui en réunion de synthèse leurs recommandations. La présentation des travaux de l’Observatoire Médical du Rugby, organe paritaire FFR-LNR mis en place en Octobre 2017 marque une étape importante dans la démarche commune des acteurs du rugby pour préserver la santé des joueurs et joueuses, de l’école de rugby au monde professionnel.

Les cinq groupes de travail :

  • Ecole de rugby (moins de 14 ans)
  • Joueurs amateurs (cadets, juniors et séniors)
  • Filière de formation (pôles espoirs - académies, pôles France, centres de formation)
  • Joueurs professionnels
  • Groupe technique et transversal (épidémiologie)

Ces recommandations seront étudiées par les instances de la FFR et de la LNR pour une mise en oeuvre dans les plus brefs délais.

 

Voici les 45 préconisations de l'Observatoire Médical pour la santé du joueur et de la joueuse de rugby:

 

ECOLE DE RUGBY

1. Introduction de l’apprentissage progressif du contact (touché, ceinturé, contact aménagé)
2. Augmentation du volume de la pratique
3. Mise en place des programmes d’entrainements validés pour la prévention des blessures (échauffement et plaquage)
4. Mise en place de séances d’ateliers de formation des éducateurs

5. Actualisation du plan de formation du joueur à l’EDR
6. Formalisation de séances d’entrainement types
7. Passage d’une à deux journées « sécurité » par saison
8. Mise à disposition d’une « Tackle box » dans les formations des éducateurs
9. Epidémiologie: création d’une fiche de renseignement des blessures
10. Mise en place d’un plan de communication spécifique sur la sécurité

 

RUGBY AMATEUR

11. Formaliser un protocole commotions cérébrales pour le monde amateur
12. Extension du carton bleu aux trois divisions fédérales masculines (Fédérales 1, 2 et 3) et aux deux divisions élites féminines
13. Formation d’un réseau médical formé et labellisé « commotions cérébrales » sur le territoire

14. Module spécifique sur les commotions cérébrales dans les brevets fédéraux des entraineurs.
15. Renforcer le recueil épidémiologique des blessures
16. Sensibilisation et formation de l’ensemble des intervenants
17. Mise en place d’une application smartphone d’aide au diagnostic en bord de terrain
18. Utilisation de la nouvelle organisation territoriale pour animation de la stratégie, de la prévention et de la sécurité des joueurs
19. Mise en place des cadres techniques de clubs (CTC) sur le territoire
20. Lancement d’une étude scientifique avec l’Université de Bordeaux (ISPED)
21. Utilisation de la télémédecine pour traiter à distance dans les zones sous dotées médicalement

 

FILIERE DE FORMATION

22. Réforme du calendrier des catégories jeunes pour proposer 2 cycles annuels
23. Harmonisation du suivi de la charge annuelle (club – Pôle – Sélection) par un référent uniqu
e
24. Répétition de gammes techniques hebdomadaires (motricité, techniques au contact…)
25. Proposer des séquences de Haute Intensité lors de la planification de la semaine
26. Prioriser la souplesse, la fonctionnalité et la mobilité sur le développement physique
27. Développer les compétences techniques du joueur dans un contexte de prise d’informations et de prise de décisions
28. Concevoir les routines de prévention comme des entrainements à part entière du semainier du joueur de filière
29. Evaluer la filière de formation du club et non seulement le Centre de Formation
30. Mise en place d’un outil partagé de suivi des joueurs de la filière dès 15 ans
31. Campagne renforcée d’éducation – prévention
32. Interdiction de prise de protéines en poudre avant l’âge de 18 ans et obligation de mise en place d’un apport protéique naturel

 

RUGBY PROFESSIONNEL

33. Fractionner le temps de jeu du joueur Elite
34. Modifier la règle des remplacements
35. Renforcer la présence médicale et para-médicale
36. Nommer un médecin de match indépendant pour chaque rencontre

37. Créer un collège des entraineurs Elite
38. Accentuer l’information sur les commotions
39. Renforcer la technique individuelle
40. Mettre en place un outil commun d’évaluation de la charge de travail du joueur
41. Positionnement du staff médical lors des rencontres
42. Engager un plan de communication

 

TECHNIQUE ET TRANSVERSAL

43. Suivi épidémiologique des blessures dans le secteur amateur : Système de déclarations individuelles en ligne
44. Améliorations de la saisie des données pour le secteur élite dans le dossier médical informatisé (DMI)
45. Consolidation du programme de surveillance des blessures en match

 

Paul Goze, président de la LNR : « Il faut saluer le travail exemplaire conduit par la famille du rugby. De ces travaux se dégage un consensus pour promouvoir un jeu de vitesse et d’évitement plus sûr pour nos joueurs. S’agissant du secteur professionnel, des préconisations fortes ressortent sur la gestion des temps de jeu, l’évolution des règles de remplacement, le renforcement du protocole de prise en charge des commotions cérébrales, la prévention ou encore la structuration médicale des clubs professionnels. Il nous appartient maintenant, à nous institutions, d’étudier la faisabilité de ces recommandations et le calendrier de déploiement. Dès la prochaine saison, il y aura des mesures concrètes pour la santé des joueurs. »


Pour Serge Simon, vice-président de la FFR, « la démarche menée par l’Observatoire Médical du Rugby a répondu aux attentes initiales, à savoir faire travailler ensemble tous les acteurs du jeu autour de la question prioritaire de la santé du joueur, de l’Ecole de Rugby au Top 14. Les préconisations des groupes de travail sont désormais sur la table. Les instances FFR et LNR doivent maintenant s’en saisir pour décider des modalités de leur mise en oeuvre ».


Président du Comité médical de la FFR, Thierry Hermerel « remercie l’ensemble des participants des cinq groupes de travail qui ont réalisé un travail remarquable. Les échanges ont été très enrichissants et les préconisations formulées permettront au rugby français d’aller encore plus loin dans la prévention de la santé de ses joueurs et joueuses ».


Bernard Dusfour, président de la Commission médicale de la LNR : « La ligne directrice qui a guidé nos travaux a été la santé des joueurs. Certaines propositions sont opérationnelles dès aujourd’hui et peuvent produire des résultats rapidement. D’autres mesures auront des effets à moyen terme, notamment tout ce qui touche à la formation et la prévention. Au final, le dispositif est global et ambitieux ».

 

Retrouvez les 45 préconisations de l'Observatoire Médical pour la santé du joueur et de la joueuse de rugby au format PDF en cliquant ici: https://bit.ly/2pSJHJ9

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos

It seems you came from an english place,
you might want to go there