Phase finale

Montauban remporte le premier Access Match PROD2 de l’histoire et assure son maintien

Montauban remporte le premier Access Match PROD2 de l’histoire et assure son maintien

Publié le 02/06/2024

Menés durant 70 minutes par Narbonne, les Montalbanais ont réussi à s’imposer finalement d’1 point et restent en PROD2. 

 

L’ESSENTIEL > Sapiac ne renonce jamais

30 journées et un match. C’est ce qu’il a fallu à l’USM pour se sauver in-extremis. Menés durant 70 minutes face à Narbonne, les Montalbanais ont finalement réussi à remporter l’Access Match PRO D2 d’un point. Victoire 19-20 sur la pelouse du vice-champion de Nationale qui a longtemps dominé des débats avant de craquer en toute fin de rencontre. 12-10 à la pause grâce à une entame de folie et des essais de Chauvet et Ducom pour le RCN puis la réaction montalbanaise via Viiga. 

Narbonne semblait avoir le match en mains… 
Dès la reprise on se dit encore que Narbonne a les choses en mains avec la percée de Abescat qui s’est terminée entre les poteaux donnant un net avantage aux locaux 19-10. Mais grâce à son banc et une grande patience, Montauban est revenu à 19-13 grâce à Bosviel puis 19-20 quand Reilhac a crucifié la défense audoise. Un essai synonyme de succès et de maintien pour les Tarn-et-Garonnais.  

 

L’IMAGE DU MATCH > Deux monuments pour une première historique

Deux grands noms du rugby français ont inauguré ce premier Access Match PROD2. Sur le terrain le spectacle a été au rendez-vous et que dire des tribunes du Parc des Sports et de l’Amitié colorées de vert, noir et orange ! Une folle ambiance qui a permis aux deux formations de se transcender durant 80 minutes d’une rare intensité. Match durant lequel les 30 acteurs ont parfois eu du mal à s’entendre tant la ferveur était au rendez-vous. 

 

L’INSTANT DECISIF > Reilhac crucifie Narbonne

On appelle ça l’instinct du marqueur. Le centre de l’USM Yvan Reilhac n’en est pas dépourvu car il a de suite aperçu l’intervalle et appelé son compère Simon Renda qui a l’a mis sur orbite. Au départ un ballon pourtant cafouillé par Montauban mais la montée de Narbonne en pointe va s’avérer être fatale aux Audois dégarnissant l’aile. Reilhac capte la balle et vise le poteau de touche pour aplatir en coin. 19-18 puis 19-20, un buteur de la trempe de Bosviel se montrant précieux dans ce genre d’instant couperet. 

 

LES HOMMES DU MATCH > Un banc en fer forgé

Les finisseurs n’ont jamais aussi bien porté leur surnom. Les entrants montalbanais ont clairement fait vaciller la rencontre que ce soit en conquête mais aussi dans le jeu. Bean, Cottin, Delmas, Abzhandadze ont notamment apporté fraicheur, densité et maitrise tandis que le match glissé doucement des mains de Narbonne. Leur entrée a fait définitivement basculer la rencontre et valider un maintien acquit au bout d’un interminable combat.