TOP 14 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 14 avril 2012.

TOP 14 Orange, J23 : irrespirable en bas

Pendant que l’ASM poursuit sa moisson, en revenant sur Toulouse au sommet du championnat, la queue de peloton promet, comme depuis bien longtemps, des heures encore très indécises au championnat. Au sortir de son succès à l’arrachée dans le derby basque, 24-19, l’Aviron a complètement relancé la course au maintien. Avec six points de retard sur Perpignan, cinq sur Biarritz, quatre sur Brive et trois sur Bordeaux-Bègles, les Basques prolongent le suspens.

JPEG - 70.6 ko
En s’imposant face à Biarritz, l’Aviron a fait une excellente opération et totalement relancé la course au maintien. (Crédit photo : Presse Sports)

Perpignan 25 - 10 Toulouse Feuille de match

Deux revers en quatre matches de championnat… trois défaites lors de ses quatre dernières sorties… Eliminé de la coupe d’Europe en quarts à Edimbourg… si la crise ne couve bien évidemment pas dans la Ville rose, le Stade Toulousain connait bel et bien une période sans. Malgré cela, la vierge Rouge s’accroche coûte que coûte à son fauteuil de leader, même si les Jaunards sont revenus à leur hauteur, mais pour combien de temps ? Le rythme effréné mené par les Clermontois, à nouveau victorieux ce week-end contre le Stade Français, pourrait le leur faire perdre. Et comme si cela ne suffisait pas, William Servat, touché au genou droit, manquera la fin de la phase préliminaire, mais devrait être remis pour les demi-finales.

Des moments difficiles, pas noirs pour autant, mais desquels il faudra s’extirper pour ne pas qu’ils le deviennent. Comme aura su le faire l’USAP. En grandes difficultés il y a encore quelques semaines, les Catalans semblent avoir enclenché la machine. Avec un seul revers depuis mi mars, les Sang et Or semblent avoir fait le plus dur en vue du maintien, et le succès acquis de main de maître contre les Toulousains en est une preuve éclatante. Mathématiquement, rien n’est encore fait, et le déplacement à Paris pourrait être l’occasion de valider tous les efforts fournis… à moins qu’il ne faille attendre la réception de Lyon, pour fêter ça en famille.


Clermont 25 - 9 Paris Feuille de match

Insatiables, les Jaunards ont confirmé leur état de grâce, une semaine après leur exploit face aux Saracens. Avec une seule défaite en 14 matches (et depuis la fin décembre), les Auvergnats croquent tout ce qui leur passe à portée de crampons. Tour de force supplémentaire, avec 14 changements avec la formation victorieuse à Londres, seul Malzieu était titulaire, l’ASM a envoyé un signal fort à ses concurrents, faisant montre de la qualité de tout son effectif. Le Stade Français peut en témoigner, lui qui a signé à Michelin l’un de ses meilleurs matches à l’extérieur.

Accrocheurs de bout en bout, les Parisiens ne lâchèrent rien, mais il était dit, même si nous le savions avant la rencontre, que cela ne suffirait pas. Mais est-ce que cela suffira pour la qualification ? Pas sûr. Avec six points de retard sur Castres et le voisin du Racing-Métro 92, le Stade Français voit les phases finales s’éloigner un peu. A l’inverse, en revenant à hauteur du leader toulousain, les Jaunards ont assuré leur place en demi-finale. En effet, avec 15 points d’avance sur Toulon, seule formation a pouvoir mathématiquement revenir sur eux et les Toulousains, mais avec deux succès dans leurs deux confrontations, ils sont assurés de terminer devant… et donc de préparer leur déplacement à Toulouse début juin.


Agen 22 - 13 Toulon Feuille de match

A priori, la parenthèse enchantée du RCT, qui dure depuis la mi janvier, connait un coup de mou en championnat. Deux défaites consécutives qui pourraient être expliquées par la même raison. Dominé il y a 15 jours à Brive (9-14), l’excuse de la demi-finale d’Amlin Challenge Cup qui se profilait pouvait expliquer ce coup d’arrêt du RCT. Celui-ci, à Agen (13-22), pourrait l’être par le fait que cette même demi-finale s’est déroulée… mais cette rencontre continentale ne doit pas avoir bon dos, et expliquer à elle seule ces deux défaites face à des mal-classés. C’est en tout cas une mauvaise opération pour les Toulonnais qui en 15 jours n’ont certes pas perdu la main mise sur leur troisième place, faisant donc toujours route vers un match de barrage à la maison… mais pour la qualification directe en demi-finale, cela se complique.

Alors qu’il ne reste que 15 points maximum à prendre lors des trois prochaines rencontres, c’est justement l’écart qui sépare les hommes de Bernard Laporte des deux co-leaders. Un écart qui peut être comblé, mais que face à Toulouse. En effet, défaits lors de ses deux matches contre l’ASM, les Toulonnais termineront quoiqu’il arrive derrière les Auvergnats. En revanche, s’ils ont été défaits à Toulouse (12-33), et même si la différence de points est très favorable aux Toulousains, ils recevront les Stadistes lors de la 25ème journée, histoire d’entretenir l’espoir. Félicitations aux Agenais qui ont su trouver la formule pour mettre fin à trois défaites (dont deux larges) consécutives et conserver une certaine marge de manœuvre en vue du maintien.


Racing Metro 40 (b) - 19 Brive Feuille de match

C’est sûr, le Racing-Métro 92 a retrouvé la marche avant. Avec une seule défaite en six matches, les hommes de Pierre Berbizier ont marqué leur retour dans les places de qualifiables. D’abord en réintégrant le wagon le week-end dernier au sortir de leur succès bonifié sur Castres, avant de revenir à hauteur de Castres au classement après une nouvelle victoire bonifiée. Les Alto séquanais sont doucement mais sûrement en train d’assurer leur troisième participation aux phases finales depuis leur retour dans l’élite, il y a trois ans.

Côté briviste, la parenthèse européenne, qui a permis aux Corréziens, comme depuis le début de la saison, de briller sur la scène continentale, ne leur a en revanche toujours pas permis de retrouver la réussite en championnat. Le beau succès acquis il y a 15 jours face à Toulon n’aura pas pu être prolongé. Pire, les Cabistes sont de nouveau inquiétés par la zone rouge… très problématique avant de se déplacer à Biarritz et à Toulouse !


Montpellier 43 (b) - 12 Lyon Feuille de match

Ce 14 avril 2012 fut le jour du festival montpelliérain, et en particulier de deux hommes, Mamuka Gorgodze et Julien Tomas. Si les Héraultais signèrent 6 essais, au prix d’un jeu alléchant, ils le durent en grande, en très grande partie à ces deux garçons. Avec un triplé au compteur, le géorgien fut de tous les combats, et par sa puissance, transperça sans cesse le rideau défensif adverse. Toujours aussi inspiré, le demi de mêlé montpelliérain ne fut pas en reste, car s’il ne plongea pas lui-même dans l’en but lyonnais, il initia de nombreuses actions allant à dame.

Une maîtrise constante, même au meilleur de la réaction des Lyonnaise, en seconde période, qui dans le sillage de Bontinck et Grosso, tous deux omniprésents, surent inscrire les deux essais de l’honneur et offrir des garanties aux rhodaniens pour la fin de saison. Une fin de saison qui aura pour objectif la 13ème place, pour ne pas finir bon dernier. Pour le MHR, loin de ces considérations, c’est sur la route des phases finales que les trois prochaines rencontres doivent mener. En faisant carton plein sur le LOU, il conforte ainsi sa quatrième place, essentiel avant d’aborder deux déplacements consécutifs.


Bayonne 24 - (b) 19 Biarritz Feuille de match

Au terme du 101ème derby, l’un des plus tendu de l’histoire de par son contexte, le maintien en toile de fond, l’Aviron Bayonnais a pris sa revanche sur Biarritz après son revers à Aguiléra lors du match aller (défaite 19-21). Dans un match ou les échanges d’amabilité furent quasiment absent, les Bayonnais, ultra réalistes et bien aidés par le pied d’un très bon Potgieter, ne furent jamais menés au score dans ce match. Dans une rencontre où les fautes furent légion, notamment en première période, chacun rendit la pareille à l’autre.

Les efforts de Dimitri Yachvili, toujours aussi précieux au pied, et malgré un essai de Bolakoro, après une inspiration de Peyrelongue n’y firent rien. Pas même le dernier baroude d’honneur des avants Rouge et Blanc, dans la dernière minute, et sur la ligne adverse. C’est donc Bayonne qui réalise la très bonne opération du week-end, pour revenir à cinq points de leur adversaire du jour, quatre de Brive et trois de Bordeaux-Bègles. La fin de saison est complètement relancée en bas, et s’annonce irrespirable… mais tellement passionnante !


Castres 44 - 20 Bordeaux Feuille de match

Trente minutes, c’est le temps durant lequel les Girondins surent faire douter le CO dans son antre, en le tenant au score 6-6. Une mi-temps, le temps qu’il aura fallu aux Castrais pour prendre la mesure de leurs adversaires pour virer en tête à la pause 19-6. Quarante autres minutes, ce fut le temps de plaisir et de folie que ces deux équipes donnèrent au public de Rajon et aux téléspectateurs, quand au cours du deuxième acte, ils se rendirent coup pour coup, avec certes un net avantage aux Tarnais, pour offrir cinq nouveaux essais aux amateurs de rugby que nous sommes.

Au final, le CO s’impose sur le score de 44-20, et maintien le cap et le rythme imposé par Montpellier et le Racing-Métro 92. La bagarre s’annonce féroce entre ces trois là en vue des phases finales, et d’un match de barrage à domicile. Pour le moment, avantage au MHR qui tient sa quatrième place, mais ni les Tarnais, ni les alto-séquanais n’ont dit leur dernier mot en vue de cette échéance. Pour l’UBB, qui avait su tirer son épingle du jeu au creux de l’hiver pour s’éloigner de la zone rouge, le spectre de la relégation a durement refait son apparition. Avec trois petites longueurs d’avance sur Bayonne, revenu dans la course après son succès dans le derby, plus rien n’est acquis, hormis des nuits blanches.

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

DIRECT / MULTIPLEX Afficher le multiplex Replier le multiplex

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
3 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-3 6
Mont-de-Marsan
19
-2 7
Carcassonne
19
-2 8
Albi
19
3 9
Colomiers
17
-1 10
Aurillac
17
-3 11
Biarritz
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier