TOP 14 Palmarès
Par Baptiste LE BEUX, le 25 août 2009.

Stade de France, Saint-Denis, 6 juin 2009

Retrouvez l’historique des finales du championnat de France de rugby depuis 1892 et sa première édition…

Les équipes

PERPIGNAN

Porical –Sid, Marty (Grandclaude 75e), Mermoz, Candelon (Burger 78e)-Hume, Durand (Mele 75e)- Chouly, Perez, Le Corvec (Britz 57e)- Olibeau (Vilaceca 65e), Alvarez-Kairelis-Mas (cap) (Bozzi 78e), Tincu (Guirado 59e), Freshwater (Pulu 59e).

Entr : J. Brunel, B. Goutta.

CLERMONT

Floch- Baby (Senio 79e), Rougerie (Cap), Canale (Garcia 77e), Nalaga (Baï 77e)- James, Mignoni- Bonnaire, Audebert, Cudmore (Vermeulen 50e)- Privat (Jacquet 55e), Pierre- Scelzo (Zirakashvili 31e), Ledesma (Cabello 65e), Domingo (Emmanuelli 73e).

Entr : Cotter, Schmidt

Les points

Perpignan : 1 essai (Marty, 45e), 1 transformation (Porical, 45e), 4 pénalités (Porical, 40e, 49e, 61e, 64e), 1 drop Hume, 15e).

Clermont : 1 essai (Nalaga, 10e), 1 transformation (James, 10e), 2 pénalités (James, 19e, 55e)

Arbitre : M. Mené

Le principe de dire que chaque finale est particulière est indéniable… mais pour la 110ème du Championnat de France, la 11ème de l’ère professionnelle, c’est encore plus vrai. En effet, depuis l’avènement du rugby pro, la France de l’ovalie n’avait connu que trois champions, Paris à 5 Reprises, Toulouse et Biarritz 3 fois. Mieux, depuis 1994, au moins l’un des deux Stades (Français ou Toulousain), hormis l’édition 2002 qui avait opposé le BO et le SUA, avait toujours participé à une finale ! Mais 2009, grâce ou à cause des Catalans et des Auvergnats, aura soufflé un vent de nouveauté… l’USAP cherchant à brandir le Brennus pour la 7ème fois, la 1ère depuis 1955, l’ASM voulant s’en emparer pour la 1ère fois après 9 échecs en finale.

Une finale forcément forte en émotion… D’abord pour deux formations toujours bien placées mais jamais sacrée et qui promettent un feu d’artifice en cas de victoire… ensuite par la présence à Saint-Denis de deux des plus fameux publics tricolores, parant l’enceinte dyonisienne de jaune, de rouge et de bleu, et la faisant vibrer au rythme des chants les plus porteurs au moment de l’échauffement des deux équipes… ensuite par une banderole installée par les supporters Jaunards dans le virage Sud, sur Laquelle est inscrit « Christine, tu es dans nos cœurs », afin de rendre hommage à Christine Pieraerts, disparue avec deux autres personnes du Groupe Michelin dans la tragédie de l’Airbus 330 d’Air France reliant Rio à Paris.

Et comme pour rappeler les valeurs fortes de notre sport, c’est tout le rugby de France qui se joint à la douleur de ses proches en respectant une minute de silence avant le coup d’envoi de cette finale. C’est parti à Saint-Denis sous les clameurs des 79.2O5 personnes, où les Sang et Or gonflés à bloc par la victoire 15-11 du Comité du Languedoc (mené par Christophe Porcu un illustre ancien de l’USAP) face à son homologue de Provence en finale du Challenge des Comités. L’intensité est au rendez vous dès l’entame de ce choc… et Clermont est déjà en bonne position avec Brock James à une vingtaine des perches qui claque le drop, contré ! Ca promet…

James – Nalaga évidemment

L’entame est intéressante, surtout pour les Jaunards qui maintiennent les Sang et Or dans leur camp grâce à un bon jeu au pied. Et ça ne faiblit pas. A la septième minute, le stade entier se soulève… d’abord les Catalans qui voient l’USAP jouer un contre au pied après une mauvaise transmission de balles entre les centres Clermontois… puis les Jaunards qui voient Floch bien replié récupérer dans ses 22 mètres et relancer laissant quatre adversaires sur ses traces avant des poursuivre au pied. L’ASM, qui maîtrise le début de match, continue et signe une action d’école. Sur un regroupement sur la ligne médiane au centre du terrain, le ballon gicle côté droit jusqu’à Benoît Baby qui s’échappe le long de la touche… stoppé sur les 22 mètres, il libère bien la balle, et Brock James (meilleur marqueur de la saison), sans pression, distille une perle au pied à Nalaga (meilleur marqueur d’essai du chyampionnat) lancé plein feu sur l’aile opposée, qui prend Chouly de vitesse et aplati le premier essai du match. James transforme et Clermont prend les devant 7-O à la 10ème minute.

Piqué au vif, les Catalans refont peu à peu surface, et prouvent à nouveau qu’ils peuvent être très opportunistes. Sur leur première action construite, et après une série de lancement au ras, ils placent Hume en position de drop. Ca passe et l’USAP revient à 7-3 six minutes plus tard. Une bouffée d’air pure qui donne des ailes aux Sang et Or, et notamment à Farid Sid, qui sur le renvoi, hérite du ballon sur son aile droite et met le feu… en s’arrachant d’abord sur la ligne des 22 mètres, en accélérant ensuite en laissant ses adversaires sur place, en crochetant Nalaga pour filer plein centre… mais chutant sur un crochet intérieur… sur l’action l’ASM récupère la balle, mais Perpignan semble bel et bien rentré dans son match. L’ASM, qui joue là sa troisième finale consécutive veut montrer qu’il est dans son jardin (même s’il n’y a pas encore gagné en finale) et remet la pression immédiatement pour reprendre les devants. Sur un ballon gratté au sol par l’USAP, James hérite d’une pénalité à 35 mètres et ne tremble pas. L’ASM reprend 7 longueurs d’avance, 10-3 à la 20ème.

Les actions se font plus rares dans cette deuxième partie de première mi-temps… Mermoz s’échappe bien des griffes de Canale mais est repris par Rougerie après une belle course poursuite… Julien Pierre s’arrache bien d’un regroupement sur 15 Mètres, mais est stoppé par Nicolas Durand… la fin de la première période semble filer sur ce résultat se 10-3 pour Clermont, mais Porrical, a 45 mètres en coin rappelle à tout le monde que l’USAP est la pour l’emporter. Son coup de pied passe juste avant la sirène et l’USAP revient à 4 longueurs. La mi-temps est sifflée sur un score de 10-6 en faveur de l’ASM. Au retour des vestiaires, les rôles s’inversent.

Comme un diable, Marty sort de sa boîte !

Si l’ASM débute de la même manière avec un bon jeu au pied, les Catalans ne restent pas cantonnés dans un rôle d’observateurs. Après un regroupement face aux poteaux de Clermont sur la ligne des 22 mètres, Nicolas Durand fait gicler la balle sur le côté gauche… David Marty se défait d’Aurélien Rougerie et semble s’empêtrer au milieu d’une forêt de joueurs auvergnats… semble seulement, car grâce à un coup de rein dont il est le seul à maîtriser les finesses, il parvient à s’arracher pour marquer entre les perches dès la 46ème minute. Jérôme Porrical transforme et l’USAP prend les devant pour la première fois du match. Et les Catalans ne relâchent pas leur pression. L’ASM plie sous les coups de butoir et concède une nouvelle pénalité à 30 mètres. L’arrière Catalan ne se fait pas prier pour donner six longueurs d’avance aux siens. L’entame de deuxième mi-temps des Sang et Or est tonitruante, et le score de 16-10 en leur faveur légitime.

Légitime comme la réduction du score des Clermontois. Sitôt pressés, sitôt sur le pont, les Asémistes qui ne veulent pas perdre leur 3ème finale consécutive, et leur 10ème finale en autant de participations repartent de l’avant et obtiennent une bonne pénalité aux pieds des poteaux. Brock James ramène Clermont à 3 points à la 56ème, pour une fin de match palpitante. Insoutenable même quand Benoît Baby, de 55 mètres est à deux doigts de remettre les deux formations à égalité… Mais au lieu de revenir à 16-16, Clermont voit Perpignan reprendre 6 longueurs d’avance à la 62ème consécutivement à une vilaine cravate de Brock James sur Candelon, et grâce à une pénalité de plus de 50 mètres de Jérôme Porrical… qui récidive 120 seconde plus tard, encore de cinquante mètres, pour permettre à l’USAP de prendre le large en menant 22-13.

S’en est trop pour l’ASM qui repart à l’abordage et semble être tout prêt de convertir ses actions en points, quand les avants Clermontois se retrouvent bien placés à deux mètres à peine de l’en-but Catalan… mais une nouvelle faute vient les sanctionner et l’UISAP peut se dégager. A dix minutes du terme de cette finale 2009, l’ASM, qui accuse une retard de 9 points ne doit plus réfléchir et doit se porter vers l’avant. Et c’est ce qu’ils font mais sans réussite, que ce soit dans le jeu avec des fautes et surtout une bonne défense catalane, ou au pied avec un Brock James manquant de réussite sur une pénalité pourtant à sa portée. La valse des changements s’intensifie, pour permettre aux Catalans, victimes de crampes à l’image de Durand ou Marty, de souffler, ou pour insuffler de la fraîcheur pour les Clermontois.

Rien n’y fait, l’USAP tient son sacre. Plus de cinquante ans après sa dernière victoire, Perpignan arrache un succès mérité en finale du Championnat. Les Sang et Or, dominés en première période auront su faire le dos rond et être patient pour revenir plus forts en deuxième période. Grâce à un Marty inspiré, un Porrical infaillible, et une belle solidité, ils auront sur déplacer la montagne auvergnate pour se faufiler et brandir leur 7ème Brennus de l’histoire. Une belle récompense pour un groupe durement touché par les blessures et qui aura su se souder pour gagner. Le premier de la phase préliminaire est champion, comme une sorte de logique.

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
25ème journée du 18 au 19 avril
pts
0 1
Montpellier
71
0 2
Toulon
69
0 3
Clermont
69
2 4
Castres
66
-1 5
Racing Metro
65
-1 6
Toulouse
62
0 7
Bordeaux
59
0 8
Paris
59
0 9
Brive
56
0 10
Grenoble
51
0 11
Perpignan
50
0 12
Bayonne
48
0 13
Oyonnax
48
0 14
Biarritz
26

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
Voir tout le calendrier