TOP 14 Palmarès
Par LNR.FR, le 9 février 2004.

Route du Médoc, Le Bouscat, 23 avril 1922

Retrouvez l’historique des finales du championnat de France de rugby depuis 1892 et sa première édition…

STADE TOULOUSAIN 6 - AVIRON BAYONNAIS 00

Les equipes

Stade toulousain :
A. Chilo, J. Dournac, L. Nougal, F. Borde, A. Jauréguy, o) H. Galau, m) P. Struxiano (cap.), J. Larrieu, A. Prévost, H. Vignolles, L. Puech, M.F. Lubin-Lebrère, G. Serres, P. Pons, A. Maury.

Aviron Bayonnais :
D. Etchegaray, A. Lafond, H. Béhotéguy, A. Béhotéguy, J. Arnaudin, o) E. Billac, m) A. Serrate, J. Laurent (cap.), M. Forgues, A. Etchepare, S. Andia, H. Suhubiette, J.M. Vigneau, P. Magens, E. Lahirigoyen.

Points
ST : Galau, essai ; Struxiano, pénalité.

Arbitre : Gilbert Brutus

L’Aviron Bayonnais et le Stade Toulousain, sortis en tête de leur poule de cinq, étaient ainsi conviés à la grande fête. Tandis que l’Aviron se présentait au complet, bien que Billac fut légèrement diminué par une blessure antérieure, le Stade avait choisi son équipe dans une atmosphère qui n’avait rien de sereine.
Struxiano, de son propre chef, avait écarté Bioussa et Bayard ; le 3e ligne manifesta sa réprobation de violente manière.
Cette fois-ci, Struxiano allait utiliser tous les atouts de son équipe. Avec le vent dans le dos, les Toulousains s’installèrent d’emblée chez l’adversaire grâce à leur maŒtrise à la touche. En effet, si Marcel Forgues était d’une haute stature pour l’époque (1,86 m-95 kilos), les autres avants bayonnais étaient de courte taille. En revanche, la mêlée ne donnait pas d’avantage à un camp particulier. L’Aviron dominé avait dû toucher deux fois dans son en-but et Galau, servi sur le côté fermé par Struxiano après mêlée, inaugura la marque ; 3-0 à la mi-temps, malgré quelques réactions des joueurs du Bas-Adour, en particulier de Marcel Forgues.
La blessure du 2e ligne Andia compliqua la tâche des bleus et blancs et si Galau gâcha une belle occasion par excès d’individualisme, Struxiano passa un but de pénalité de 30 mètres en biais à la suite d’une obstruction (6-0).
Billac, en vue de la ligne toulousaine, fut bloqué par Maury et le coup de sillet final de Gilbert Brutus signifia une belle revanche pour Struxiano. Mais peu de temps après, il quittait Toulouse et le Stade pour Avignon, ulcéré d’avoir été écarté du Comité Directeur du Club.

Encyclopédie du rugby français, P. Lafond & J-P Bodis, éditions Dehedin.

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
25ème journée du 18 au 19 avril
pts
1 1
Toulon
73
-1 2
Montpellier
71
0 3
Clermont
69
0 4
Racing Metro
69
1 5
Castres
66
-1 6
Toulouse
64
1 7
Paris
64
-1 8
Bordeaux
59
0 9
Brive
57
0 10
Grenoble
53
1 11
Bayonne
50
1 12
Oyonnax
50
-2 13
Perpignan
50
0 14
Biarritz
30

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
Voir tout le calendrier