TOP 14 Palmarès
Par Ligue Nationale de Rugby, le 20 août 2004.

Parc des Princes, Paris, 22 mai 1987

Retrouvez l’historique des finales du championnat de France de rugby depuis 1892 et sa première édition…

R.C. TOULONNAIS 15 - R.C. FRANCE 12

Les équipes

RC Toulonnais :
J. Bianchi, P. Jehl (D. Jaubert 39e), A. Carbonel, P. Trémouille, E. Fourniols, o) C. Cauvy, m) J. Gallion (cap.), T. Louvet, E. Melville, E. Champ, J.C. Orso, M. Pujolle (Y. Roux 66e), Y. Braendlin, B. Herrero, M. Diaz.

RC France :
D. Pouyau, J.B. Lafond (P. Guillard 41e), R. Autié‚ E. Blanc, Y. Rousset, o) F. Mesnel, m) G. Martinez (cap.), X. Blond, C. Atcher, L. Cabannes, P. Serrière, M. Tachdjian (F. Helière 65e), M. Dawson, J.P. Genet, E. Stefan.

Les points :

RCT : Jaubert, essai ; Bianchi, 2 pénalités et transformation ; Trémouille, drop.
RCF : Genet, essai ; Pouyau, 2 pénalités et transformation.

Arbitre : Jean-Claude Doulcet

Le groupe A avait été organisé en quatre poules. Les deux premières qualifiaient dix clubs et les suivantes six. L’initiative de constituer une élite ne dura que cette saison. Les demi-finales avaient été serrées : Toulon avait battu Agen de justesse, grâce à une pénalité jugée sévère par les Agenais (18-16) et le Racing avait créé la surprise en écartant le Stade Toulousain (10-9).
Les Parisiens alignaient deux piliers étrangers, le Sud-Africain Dawson et le Roumain Stefan. Brett Gosper, le centre australien qui avait disputé presque toutes les rencontres, fut victime du règlement qui interdisait moins de treize Français. Il se retira dans la tristesse et la dignité et beaucoup pestèrent contre les statuts fédéraux et leur application intransigeante. Les lignes arrières du R.C.F. s’étaient organisées dans le « Show-Bizz » et se distinguaient par leur talent et des facéties de tenue qui ne manquaient pas d’humour. Pour la grande fête, elles se présentŠrent avec un noeud papillon rose.
On attendait la supériorité toulonnaise. Les avants étaient plus athlétiques et techniques que leurs adversaires. Ils durent pourtant livrer une bataille difficile, âpre, mais toujours correcte pour s’imposer à des homologues qui réussirent une superbe résistance.
Pouyau, juste avant le quart d’heure de jeu, sanctionna en hors-jeu toulonnais d’une pénalité et Bianchi, pour la même raison lui rendit la pareille à la seizième mmute (3-3). Cinq minutes plus tard, MelvIlle récupéra une balle après une touche et Trémouille passa un joli drop de 40 mètres (6-3) ; puis Bianchi réussit un but pour hors-jeu de Stefan : 9-3, trentième. Cinq minutes plus tard, Franck Mesnel, qui, par son allure, évoquait Yves du Manoir, provoqua une large brèche difficilement comblée par les Toulonnais bientôt sanctionnés pour obstruction : but de Pouyau et 9-6 à la mi-temps.
A la reprise, Guillard remplaça Lafond diminué et les Méditerranéens continuèrent à dominer légèrement. A la cinquante deuxième minute, après mêlée aux vingt-deux mètres du Racing, un regroupement provoqué par Trémouille permettait à Gallion de lancer Carbonel sur le côté fermé et Jaubert - dix-huit ans et demi - plongeait près du drapeau de coin. Bianchi réussissait une splendide transformation (15-9).
Les Parisiens ne courbaient pourtant pas la tête. Tachjian devait toutefois sortir en raison d’un poignet fracturé. Hélière rentrait en numéro 8 et Atcher devenait seconde ligne. Le nouveau troisième ligne centre ne pouvait s’assurer du ballon, récupéré par Champ, puis par Melville et enfin Louvet. Ce dernier voyait sa passe interceptée par Genet qui marquait un essai volontaire transformé par Pouyau. 15-12 et il restait douze minutes à jouer.
Les Parisiens jouèrent leur va-tout : Guillard était repris aux quarante mètres varois (74e minute), Pouyau ratait l’égalisation sur pénalité (75e minute), le pack bleu et blanc perdait une balle sur son introduction dans les vingt-deux mètres toulonnais… Jean-Claude Doulcet libéra les Varois de leur angoisse : ils attendaient le titre depuis cinquante six ans !
Et, comme en convint Gérald Martinez au terme des débats, ils ne l’avaient pas volé ! Malgr‚ la fraîcheur, la spontanéité et le talent des Racingmen !

Encyclopédie du rugby français, P. Lafond & J-P Bodis, éditions Dehedin.

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
12ème journée du 28 au 30 novembre
pts
1 1
Toulon
37
-1 2
Clermont
36
0 3
Paris
35
0 4
Racing Métro 92
33
0 5
Grenoble
32
0 6
Bordeaux Bègles
29
0 7
Toulouse
28
0 8
Montpellier
27
2 9
Oyonnax
25
0 10
Bayonne
23
-2 11
Brive
23
2 12
Lyon
22
-1 13
La Rochelle
21
-1 14
Castres
20

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
14ème journée du 13 au 14 décembre
pts
0 1
Pau
49
3 2
Biarritz
39
4 3
Perpignan
36
-1 4
Albi
36
1 5
Aurillac
36
-4 6
Mont-de-Marsan
35
-3 7
Colomiers
34
1 8
Montauban
34
-1 9
Béziers
31
0 10
Agen
29
1 11
Carcassonne
28
1 12
Tarbes
27
-2 13
Massy
25
1 14
Dax
22
1 15
Bourgoin
21
-2 16
Narbonne
21

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
  • vendredi 19 décembre
  • 19h00 Mont-de-Marsan / Dax -
    Diffusion : Eurosport
  • samedi 20 décembre
  • 18h30 Agen / Massy -
  • 18h30 Bourgoin / Biarritz -
  • 18h30 Carcassonne / Pau -
  • dimanche 21 décembre
  • 15h00 Colomiers / Albi -
  • 15h00 Perpignan / Narbonne -
  • 15h00 Tarbes / Aurillac -
  • 15h05 Montauban / Béziers -
    Diffusion : Sport + France 3 Régions
Voir tout le calendrier