TOP 14 Palmarès
Par LNR.FR, le 22 janvier 2004.

Bagatelle, Bois de Boulogne, Paris, 20 mars 1892

Retrouvez l’historique des finales du championnat de France de rugby depuis 1892 et sa première édition…

Photo : Presse-Sports

R.C. FRANCE 4 - STADE FRANCAIS 3

Les équipes

Racing :
J.S. Thorndike, Georges Duchamps, F. Wiet, Carlos Gonzalez de Candamo (cap.), Gaspar Conzalez de Candamo, F. Reichel, J. Feyerick- H. Moitessier A. de Pallissaux C. d’Este A. Sienkiewicz P. Blanchet R. Cavally C.H. Thorndike L. Pujol.

Stade Français :
L. Venot, Munier, A. Pauly, P. de Pourtalès, G. Dobree, H. Amand, C. Heywood (cap.), F. Herbet, F. Frank-Puaux, W. Braddon, L. Dedet, E. Bourcier Saint-Chaffray, P. Garcet de Vauresmont, P. Dedet, L. de Joannis.

Points

RCF : de Pallissaux, essai ; Gaspar de Candamo, transformation ; Reichel, tenu en but.
SF : L. Dedet, essai ; Dobree, transformation.

Arbitre : Baron Pierre de Coubertin

Le rugby était arrivé en France en 1872. Mais il fallut attendre 1890 pour voir le premier championnat scolaire et c’est seulement le 19 mai 1891 que fut disputé le premier match interclubs : en cet après-midi de printemps parisien, le Stade Français avait battu le Racing (3-0).
La saison suivante, l’USFSA organisa le premier championnat de France où ne participèrent que deux clubs, ceux de la finale. Sur le terrain, avant le coup d’envoi donné par Pierre Freddy, baron de Coubertin, Heywood, le capitaine stadiste et professeur d’Anglais, décidait de son propre chef de remplacer Oudot par Pourtalès. Les équipes se présentaient de différente façon : deux arrières et huit avants au Racing et un arrière et neuf avants au Stade.
Le Racing alignait deux Anglais et deux Péruviens et le Stade trois avants de Sa Gracieuse Majesté, mais Dobree, étudiant à la Sorbonne avant de l’être du Caius College de Cambridge n’était pas citoyen du Royaume-Uni puisqu’il venait de Guernesey et témoignait ainsi de la survivance du Moyen-Age dans notre temps. Dobree était simplement sujet de la Duchesse de Normandie.
Le jeu se stabilisa longtemps au centre du terrain. Wiet et Gaspar de Candamo menacèrent toutefois la ligne du Stade mais deux placages splendides de Venot éloignèrent le danger. Avant la mi-temps, à la suite d’une faute de Sienkiewicz, Louis Dedet marquait l’essai qui valait alors un point. Dobree, d’une position moyenne, ajoutait les deux points de la transformation. A la mi-temps, 3-0 pour le Stade.
Durant le repos, Frantz Reichel ordonnait la permutation entre John Thorndike et Cavally qui avait déçu en avant. A la reprise, les Racingmen se refaisaient une santé même si une échappée de Pourtalès en contre fut bien près d’aboutir.Pujol tapait … suivre et Pallissaux pointait le ballon dans le coin de l’en-but. Du bord de la touche, Gaspar de Candamo réussit la difficile transformation : 3-3 à dix minutes de la fin.
Le Racing reprit sa domination territoriale. Frantz Reichel à la suite d’une mêlée près de la ligne de but stadiste, ceinturé par Amand, ne put toucher en but. Le Racing se vit ainsi octroyer un tenu en but, soit un point, sans possibilité de transformation : 4-3 à la 75e minute.
A quelques secondes de la fin, un Racingman commettait une faute sur la ligne médiane. Dobree tenta le but du centre du terrain. Sa réussite eût signifié la victoire pour son camp. Le magnifique coup de pied passa … droite des poteaux.Le premier titre de Champion de France de l’histoire allait au Racing Club de France.

Encyclopédie du rugby français, P. Lafond & J-P Bodis, éditions Dehedin.

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
TOP 14 Reprise le 15 août 2014
Ligue Nationale de Rugby - logo pro d2
PRO D2 Reprise le 13 août 2014
 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
  • vendredi 15 août
  • 20h45 Bayonne / Toulon -
    Diffusion : Canal +
  • samedi 16 août
  • 14h45 Clermont / Grenoble -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Bordeaux / Lyon -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Brive / La Rochelle -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Castres / Paris -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 18h30 Toulouse / Oyonnax -
    Diffusion : Rugby + 258
  • 20h45 Montpellier / Racing Metro -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier