TOP 14 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 18 septembre 2012.

TOP 14 - J6 : Redressements confirmés ? Réveils attendus !

C’est une journée où l’on attend la confirmation du redressement de certains clubs et le réveil d’autres. Parmi les redressements, Perpignan, le Racing-Métro 92 et Bordeaux-Bègles tenteront de signer un troisième succès cette saison, Agen, un deuxième. Parmi les réveils, le temps presse pour Mont de Marsan, toujours à la recherche de sa première victoire et de ses premiers points au classement, moins, quoique, pour Paris, Bayonne et Montpellier, et surtout Grenoble et Toulouse. En haut, comme face à Biarritz le week-end dernier, Castres tentera de faire chuter le dernier club invaincu, le leader toulonnais. Clermont et Biarritz, essaieront d’effacer une dernière journée manquée, ou en partie.

JPEG - 146.3 ko
Al’image de celui de l’USAP, de nombreux redressements attendent confirmation. (Crédit photo : Presse Sports)

Bayonne 6 - (b) 35 Toulouse Feuille de match

Avec une seule victoire en 5 matches, le début de saison de l’Aviron est tout sauf réussi ! D’aucuns diront que l’arrivée d’un nouveau staff à la tête de l’équipe doit être digéré par le groupe avant qu’il ne tourne à plein régime, et les trois points de bonus défensifs glanés ici et là doivent permettre d’y croire. Mais ce petit arbre ne doit pas cacher la forêt et atténuer les lacunes d’un groupe qui n’a rien montré ou si peu. Christian Lanta demandait à ce qu’on laisse du temps à Bayonne, or le temps passe, les matches se suivent et se ressemblent, les victoires peinent à arriver, et les concurrents n’auront cure de laisser le temps à la machine pour qu’elle se mette en route…

Alors, est-ce inquiétant avant de recevoir le champion en titre à domicile, où les Basques se sont déjà inclinés à deux reprises ? Petit un, pas tant que cela au regard du parcours des Toulousains qui avec deux victoires et deux défaites, dont une sèche à Barcelone contre Perpignan le week-end dernier (20-34), soufflent le chaud et le froid. Petit deux, totalement, quand on sait que Toulouse perd rarement deux fois de suite, surtout après un tel revers face à l’USAP qui devrait avoir force de motivation pour un groupe qui cherche à se montrer sous son meilleur jour ! Les Basques sont prévenus, et il va falloir être costaud pour faire un coup et de nouveau regarder devant, pas derrière…

La dernière confrontation en vidéo :

Toulon 33 (b) - 12 Castres Feuille de match

Chutera, chutera pas ? C’est la question qui devient de plus en plus persistante, week-end après week-end, lorsqu’il s’agit du RCT, seule formation invaincue de ce championnat, et qui lors de la dernière journée, a à nouveau fait étalage de sa maîtrise loin de Mayol. Dans le sillage d’un extraordinaire Frédéric Michalak, les Varois ont signé un quatrième succès en autant de déplacements pour conforter leur première place au classement. Une première place qu’ils vont tenter de défendre dans leur antre, où leur seule prestation, avait été un feu d’artifice. Seulement voilà, à force de dominer ce championnat de la sorte, les Toulonnais vont devenir l’équipe à battre, et chacun de ses adversaires jouera son va-tout pour tenter d’être le premier à le faire trébucher.

Et lorsque ce sont des formations du calibre du CO qui se présentent, l’équation est encore rendue plus difficile. D’abord parce qu’en dominant le BO le week-end dernier (28-13), les Tarnais ont été les premier à faire tomber l’édifice Basque, et que la possibilité de rééditer cet exploit ce week-end, face à l’autre intouchable du TOP 14 va les motiver plus que jamais. Ensuite parce que depuis plusieurs saisons, les Castrais ont plus que prouvé leurs valeurs et leur retour au plus haut niveau. Cependant, avec une défaite bonifiée et un nul à l’extérieur cette saison, le CO voyage certes pas mal, mais n’a toujours pas gagné. Si l’on ajoute à cela le fait qu‘il ne s’est imposé qu’à quatre reprises en 16 voyages sur la Rade depuis l’après-guerre, cela se complique encore un peu plus… pourtant, l’espoir est de mise, car ils n’ont perdu que deux fois à Mayol lors de leur sept derniers déplacements !

La dernière confrontation en vidéo :

Paris 34 - 24 Perpignan Feuille de match

A l’image de son adversaire du week-end, le Stade Français aimerait bien dégripper la machine et aller de l’avant. Car en effet, avec trois revers pour débuter le championnat, les Catalans souffraient le martyr en queue de peloton, avant de recevoir Bayonne lors de la J4. Au sortir d’un succès au forceps sur les Basques (18-13), les Sang et Or ont eu un déclic… au meilleur moment, avant un match historique au Stade Montjuic de Barcelone (première délocalisation du championnat dans cette enceinte) face au champion de France en titre.

Un succès bonifié plus tard (excusez du peu !), Perpignan s’est calé en milieu de tableau et compte bien poursuivre son redressement avec une première victoire à l’extérieur. Chose plausible car avec une seule défaite dans la Capitale en cinq ans, les Catalans aiment monter à Paris. De plus avec un nul concédé au CO il y a 15 jours sur leur pelouse, les Stadistes ont montré qu’ils étaient prenables à domicile. Reste que 12èmes avec six points au compteur, les Parisiens ne se maintiennent en dehors de la zone rouge qu’au profit d’une différence de points plus favorable que celle d’Agen (-19 contre -70). Une nouvelle contre-performance pourrait faire de la zone rouge une réalité et de la crise une vérité.

La dernière confrontation en vidéo :

Mont-de-Marsan 16 - 28 Agen Feuille de match

Avec la zone rouge en trame de fond, c’est un peu le match de la peur qui se profile dans les Landes ce week-end. Cinq matches, cinq défaites et aucuns points de bonus au compteur, les Montois sont bon derniers et affichent un zéro pointé. Mathématiquement parlant seulement, bien évidemment. Car si Mont de Marsan a toujours perdu, hormis le large revers à Grenoble (52-7), ils n’ont jamais démérité, montrant même de belles, voire de très belles choses. La dernière sortie en date pour la réception de Clermont en est une preuve éclatante. En effet, dominés 14-6 par le deuxième du classement, les Landais n’ont vraiment pas à rougir, tant ils ont su contrarier les Asémistes.

Le seul regret est de n’avoir pas su ou pu accrocher le bonus, et il peut être de taille, car avant cette 6ème journée, ils pointent déjà à six longueurs de Paris, premier non relégable, et d’Agen, leur futur adversaire, premier relégable. Défaite interdite donc ! Tout comme Agen, qui après quatre revers a enfin su trouver le chemin du succès face à Grenoble, dans la douleur, 32-26. Une victoire au goût de délivrance mais qui ne sera positive que si elle est confirmée, et cela rapidement. Face à un adversaire direct, il serait bon de capitaliser afin de prendre ses distances et d’engranger de la confiance.

Pas confrontation vidéo disponible.


Clermont 44 (b) - 20 Grenoble Feuille de match

Pour des raisons diverses, les deux adversaires auront à cœur de montrer un tout autre visage et de capitaliser après une 5ème journée manquée, ou en partie. Manquée pour les Isérois, qui avec la cinquième place du classement avant la rencontre, et trois victoires au compteur, se déplaçaient à Agen avec beaucoup d’ambitions. Le bonus défensif arraché dans les tous derniers instants par Valentin Courrent sur pénalité constitue un moindre mal, mais est loin de satisfaire le groupe. Aussi, un second déplacement de rang n’est pas fait pour rassurer Fabrice Landreau et ses hommes dans l’optique d’un redressement, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’aller croiser le fer à Michelin.

Invaincus depuis 45 matches dans leur antre, les Jaunards y font figure d’épouvantail, et comptent bien poursuivre leur hallucinante série pour rester au sommet du championnat. Un succès et ils feraient mieux que Bourgoin du 20 avril 2002 au 11 mars 2006. Surtout après leur sortie manquée, en partie cette fois, du week-end dernier. Car si les Clermontois se sont imposés sur la pelouse de la lanterne rouge, chose logique sur le papier, ce fut après de grosses difficultés. Il aura fallu attendre les deux dernières minutes pour voir Nalaga inscrire l’essai de la gagne et tuer un match que les visiteurs maîtrisait, certes, mais seulement par 9 à 6. Les partenaires d’Aurélien Rougerie voudront à coup sûr montrer un tout autre visage, Grenoble devra se préparer aux assauts de leurs hôtes et être capable d’y résister…

Pas confrontation vidéo disponible.


Bordeaux 15 - (b) 23 Montpellier Feuille de match

Voilà deux formations qui alternent le bon et le moins depuis le coup d’envoi du championnat. Incapables de s’imposer loin de leurs bases, elles ont même perdu des points précieux sur leur pelouse, l’Union en ouverture face à Grenoble (28-29), le MHR le week-end dernier contre Toulon (25-32). Reste qu’avec deux victoires à domicile, les deux équipes comptent beaucoup sur les matches à la maison pour engranger des points et de la confiance. Heureusement pour Bordeaux – Bègles, malheureusement pour Montpellier, c’est en Gironde qu’il va falloir croiser le fer.

Alors qui de l’hôte ou du visiteur saura le mieux tirer son épingle du jeu ? A voir selon la physionomie du match et l’évolution du score. Car en fonction, cela pourrait beaucoup bouger durant le match. Entre des Girondins capables de maîtriser leur sujet et de faire le trou à l’entame du second acte, et des Montpelliérains ne lâchant rien et étant capable de sortir un final hallucinant contre Toulon et malgré la défaite, l’indécision est de mise… reste que la victoire est primordiale pour franchir un cap et ne pas rester avec la queue de peloton sur les talons.

La dernière confrontation en vidéo :

Racing Metro 13 - (b) 12 Biarritz Feuille de match

Si l’alternance est un fonctionnement très bénéfique dans un groupe, afin de préserver les organismes et de faire participer tout le monde à la fête, cela l’est beaucoup moins quand il s’agit de résultats. Et force est de constater que le Racing-Métro 92 en a pour le moment fait une spécialité, faite de victoire à domicile et de revers à l’extérieur, l’empêchant d’enchainer deux victoires de rang, et l’obligeant surtout à rester calé en milieu de classement. Aussi, ce troisième match à domicile venant après deux rencontres à l’extérieur est une occasion rêvée de pouvoir enfin signer un deuxième succès d’affilée et d’enfin lancer sa saison.

Rien ne sera simple pour autant, car si les Alto-Séquannais auront l’avantage de la pelouse, cela s’arrêtera là. En face, ce sera Biarritz, victorieux de ses quatre premiers matches, leader en début de championnat, et désireux après son premier revers de la saison (le week-end dernier à Castres, 13-28), de reprendre sa marche en avant. Une possibilité au regard des aptitudes basques, mais beaucoup moins au regard de l’histoire. Avec trois revers en autant de déplacements à Colombes depuis le retour du Racing-Métro 92 dans l’élite, du Manoir ne réussit pas beaucoup aux Biarrots.

La dernière confrontation en vidéo :

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
24ème journée du 11 au 12 avril
pts
0 1
Montpellier
70
0 2
Toulon
69
0 3
Clermont
69
1 4
Racing Metro
65
1 5
Toulouse
62
-2 6
Castres
62
0 7
Bordeaux
59
0 8
Paris
59
0 9
Brive
56
0 10
Grenoble
51
1 11
Perpignan
50
1 12
Bayonne
48
-2 13
Oyonnax
48
0 14
Biarritz
26

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
  • vendredi 18 avril
  • 20h45 Castres / Montpellier -
    Diffusion : Canal + Sport
  • samedi 19 avril
  • 14h55 Oyonnax / Toulouse -
    Diffusion : Canal +
  • 17h00 Perpignan / Toulon -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Biarritz / Brive -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Grenoble / Bayonne -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Racing Metro / Clermont -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 20h35 Paris / Bordeaux -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier