TOP 14 Le point
Par Nicolas LAVALLEE, le 12 septembre 2013.

TOP 14 – J6 : déjà des moments de vérité

La 6e journée de TOP 14 va donner lieu à des rencontres enlevées comme Perpignan-Montpellier ce vendredi en match d’ouverture. Duel de Méditerranéens quand Clermont et Grenoble en offriront un de montagnards, et Toulouse-Biarritz celui du Sud-Ouest. Castres reçoit Toulon qui voudra effacer sa défaite du 1er juin en finale. Les promus Oyonnax et Brive seront à Bordeaux et Paris, quand les Ciel et Blanc, Bayonne et le Racing, s’affronteront à Jean-Dauger.

Si le ciel reste « serein » vendredi soir, la partie risque d’être plutôt enlevée à Aimé-Giral entre des Catalans neuvièmes avec 11 points, et des Héraultais deuxièmes avec 16. Il faudrait donc que l’USAP l’emporte avec le point de bonus offensif, sans que le MHRC ne mette le défensif pour que la formation Sang et Or revienne à hauteur de sa voisine.
Depuis le début de championnat il y a un mois, Perpignan alterne succès (2) et défaites (3), y compris à domicile où ils ont été battus une fois en trois rencontres. Ce sera la neuvième rencontre en TOP 14 entre les deux formations et Perpignan l’a emporté à huit reprises, dont les deux dernières fois 19-12 en 2011 et 30-19 l’an passé. Ils n’ont été battus qu’en 2010, 16-6, la saison même qui emmena Montpellier en finale du championnat.
Les hommes de Fabien Galthié sont sur une excellente dynamique avec une série de 3 succès en cours avec un succès à l’extérieur, face à Bordeaux, et surtout après avoir infligé un 25-0 au Stade Toulousain dans une rencontre où ils ont su se montrer patients et attentifs à leur jeu.

Ce match pourrait être perçu comme la revanche de la finale 2013 mais un succès du RC Toulon ne lui offrirait pas le bouclier de Brennus. Mais cela serait une troisième victoire en 3 matchs pour les Varois, leaders, qui prendraient une avance conséquente sur le champion en titre déjà relégué à 5 points.
Le dernier succès des Rouge et Noir dans le Tarn en championnat remonte à la saison 1985-1986 avec un succès 25 à 13. Depuis ils ont été battus à 8 reprises et fait match nul 22-22 en 2011. Les hommes de Bernard Laporte semblent véritablement costauds et une nouvelle victoire avant d’affronter Bayonne puis d’aller à Oyonnax serait de nature à envisager une belle série de succès.
Cette rencontre sera aussi celle entre la meilleure défense, Castres avec 82 points encaissées (4 essais, 4 transformations, 16 pénalités et 2 drops) et la meilleure attaque, Toulon (175 points inscrits dont 18 essais, 14 transformations, 18 pénalités et 1 drop). Un beau bras de fer arbitré par les pieds en or de Jonny Wilkinson (60 points en 296 minutes de jeu) et Rory Kockott (38 points en 269 minutes de jeu).

L’US Oyonnax n’en finit pas de surprendre. Le public peu féru de ses performances et de ses capacités lorsqu’ils évoluaient en PRO D2 découvre une équipe accrocheuse mais capable aussi de produire du jeu et de résister physiquement aux grosses écuries. Si les spectateurs et téléspectateurs ont été interpellés par les Hauts-Bugistes, Clermont (30-19), Biarritz (24-22) puis, le week-end dernier, le champion en titre Castres (19-9) sont aussi tombés de haut au stade Charles-Mathon que Christophe Urios a décidé de déclarer citadelle imprenable. En tout cas, Toulon qui y viendra le 28 septembre prochain est prévenu. Mais, si gagner à domicile (et Oyonnax l’a fait 97 fois en 105 matchs), est de bon augure en vue du maintien, l’assurance de se l’offrir passe par des succès à l’extérieur. Et les Bordelais semblent prenables…
…Sauf que les Girondins sont 11emes avec 10 points, mais seulement 1 d’avance sur Brive avant-dernier et à 4 points de Biarritz la lanterne rouge. Et, à domicile, l’es Bordelo-Béglais l’ont emporté face à Toulouse pour la première journée, 31-25 puis contre Castres 21-20 le 31 août, mais ce sont là les seules victoires en 6 rencontres. Et s’ils n’ont su prendre que 2 points bonus lors de leurs 4 défaites, la satisfaction est que cela fut au cours des deux derniers matchs. Bordeaux-Bègles doit donc aborder ce match avec sérieux. Si Bordeaux-Bègles reste sur 6 victoires à domicile contre Oyonnax, le score moyen en 12 matchs n’est que de 18-17 en leur faveur !

Intraitables à domicile, les Jaunards ont l’occasion de le rester dans une rencontre où ils seraient aisément donnés favoris face à des Grenoblois a priori moins bien armés. Mais en comptant 2 défaites en 6 rencontres, à Oyonnax et à Paris, les Clermontois ne donnent pas l’impression d’être sereins. Avec 3 victoires et 2 défaites à l’issue de la 5e journée, les Auvergnats signent leur moins bon départ depuis la saison 2010-2011 finie à la 4e place.
Evidemment, rien n’est définitif mais Grenoble est un adversaire de taille. Promu l’an passé il connaît le déroulement du TOP 14 et même s’il n’est plus un inconnu, le club isérois se débrouille bien et compte le même ratio victoires/défaites que son hôte du jour, mais 3 points de moins. Si la victoire à Michelin semble impossible, le FCG peut se rappeler qu’en 2004 il était allé y gagner 26 à 17. L’an passé, par contre, le club des Trois Roses avait été sévèrement battu 44 à 20 n’inscrivant pas même le point de bonus défensif. Clermont présente la deuxième attaque et la troisième défense quand Grenoble pointe à la 11e place dans ces classements. Le déséquilibre semble flagrant mais Grenoble a un argument : l’abnégation.

Quatrième, le Stade Français Paris accueille un CA Brive Corrèze Limousin treizième et avant-dernier. Cinq points séparent les deux équipes au classement qui restent chacune sur une défaite à l’extérieur (38-10 à Castres pour Paris et 62-12 à Toulon pour Brive) et une victoire à domicile le week-end dernier : contre Bayonne pour les Noir et Blanc (17-10) et face à Clermont 23-16 pour les joueurs de la Capitale. Ces derniers viennent de remporter un succès de prestige aux dépends d’un des habitués des phases finales et toujours favori au titre.
Monter gagner à Jean-Bouin est une performance que les Brivistes ont réalisée à deux reprises : en 2010 (27-29) et 2004 (28-26). Leur dernière venue, en 2011 s’était soldée par une victoire des locaux 28 à 17.
Les deux formations ont déjà encaissé plus de 10 essais en 5 rencontres : 14 pour Brive dont 9 à Toulon, et 11 côté parisien. En attaque, le Stade a fait légèrement mieux avec 9 essais inscrits, contre 7 à Brive qui devra se méfier de la fin de la 1ère période, Paris inscrivant 30% de ses points entre la 31e et la 40e, et la première moitié de la seconde avec 23% des points marqués de la 50e à la 60e minute. Quant à eux, ils sont plus réguliers au regard de la répartition de la marque, même si la seconde période semble plus leur réussir avec notamment les vingt dernières minutes : 31% des points.

Une victoire en 14 matchs. La statistique est cruelle mais que Biarritz se rassure un peu, peu d’équipes l’ont emporté à Toulouse, et rarement plus de deux fois…Le dernier succès des Basques chez les Toulousains remonte au 15 septembre 2001, un succès 30-24. Cela fera donc quasiment 12 ans jour pour jour que le BOPB n’est pas revenu vainqueur de Wallon.
Les Biarrots sont quasiment dos au mur : 1 victoire en 5 rencontres et une 14e et dernière place. La dernière fois que les Rouge et Blanc étaient lanterne rouge remonte à la saison 2011-2012 et la 14e journée. Ils avaient d’ailleurs connu le même début de championnat en étant derniers à l’issue de la 5e journée. En cas de succès à Toulouse ils pourraient trouver le déclic avant de recevoir Grenoble puis de faire quelques mètres pour se rendre à Bayonne.
Mais Toulouse a besoin certes de points, mais surtout de confiance. Le 25-0 encaissé à Montpellier est certainement resté en travers de la gorge des internationaux qui peuplent les Rouge et noir et de son encadrement technique. Nul doute qu’ils vont vouloir s’imposer avec l’art, la manière et les points face à Biarritz. A noter que c’est la première fois depuis 2004 que Toulouse est classé en deça de la 9e place…

Ciel et Blanc contre Ciel et Blanc en espérant un ciel dégagé… Racing vient de gagner à la maison contre Perpignan, Bayonne a perdu à Brive pour la 5e journée ; Les Altoséquanais ont été sèchement défaits à Toulouse 30 à 6, les Basques ont pris l’eau à Clermont 55-0. Et lors de la 3e journée, Bayonne l’a emporté à domicile face à l’USAP quand à Colombes les locaux prenaient la mesure d’Oyonnax 22-9. Pareil lors de la 1ère et de la 2e journée : quand Bayonne gagnait, Racing aussi, quand Bayonne perdait, Racing aussi. Au-delà des couleurs, ce début de championnat marque un véritable mimétisme entre deux formations qui ne comptent que 2 points d’écart mais que 6 places séparent.
Le Racing Métro 92 est sixième et l’Aviron Bayonnais 12e, à 1 point de la relégation provisoire. La rencontre s’annonce d’autant plus serré que ces dix dernières années, en championnat, l’écart n’a jamais dépassé 10 points entre les deux formations à l’issue du match et que la saison dernière ce sont les Racingmen qui étaient venus l’emporter : 25-18.
Après Bayonne, les hommes de Gonzalo Quesada accueilleront Bordeaux avant d’aller à Castres. Pour Bayonne, le prochain morceau se nomme Toulon à Mayol avant le derby à Jean-Dauger contre le Biarritz olympique avec, en jeu, plus d’honneur que de points…

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
25ème journée du 18 au 19 avril
pts
1 1
Toulon
73
-1 2
Montpellier
71
0 3
Clermont
69
2 4
Castres
66
-1 5
Racing Metro
65
-1 6
Toulouse
64
0 7
Bordeaux
59
0 8
Paris
59
0 9
Brive
56
0 10
Grenoble
53
1 11
Bayonne
50
1 12
Oyonnax
50
-2 13
Perpignan
50
0 14
Biarritz
26

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
Voir tout le calendrier