TOP 14 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 6 septembre 2013.

TOP 14, J5 : la messe dominicale

Au sortir de la quatrième journée, les quatre demi-finalistes de l’édition 2013-2014 occupent les quatre premières places du classement : Clermont, Toulon, Castres et Toulouse. Mais dimanche, où toutes les rencontres se disputeront, tous sont en danger car tous sont en déplacements. Le leader auvergnat ira à Paris qui espère confirmer sa bonne entame. Toulon rendra visite à Biarritz, en grand difficulté mais rêvant de redresser la barre. Castres découvrira Mathon où l’USO compte bien réaliser la passe de trois. Et enfin Toulouse défiera Montpellier dans son antre, où le MHR veut enchainer un troisième succès de rang. Dans les autres rencontres, Brive – Bayonne, Grenoble – Bordeaux Bègles, et Racing-Métro 92 – Perpignan, tout le monde voudra repartir de l’avant, et, mise à part l’USAP, retrouver le goût de la victoire. Place à la messe dominicale.

JPEG - 118.7 ko
Si l’ASM de Bonnaire et le Stade Toulousain de Fickou jouent les premiers rôles comme à leur habitude, cette 5ème journée est placée sous le signe de tous les dangers. (Crédit photos : Presse Sports)

Montpellier 25 (b) - 0 Toulouse Feuille de match

Troisième choc au sommet du championnat en huit jours pour Toulouse ! Quatre jours après avoir victorieusement reçu le Racing-Métro 92 mercredi, va tenter de faire aussi bien face à Montpellier. Problème, si Toulouse a fait preuve de maîtrise face aux Franciliens, c’était à domicile, et comme toujours pour les Stadistes, à la maison tout, or, là, c’est dans l’Hérault qu’il va falloir croiser le fer. Et à l’extérieur, ce n’est pas la même chanson ! En effet, défait en ouverture en Gironde (25-31), puis corrigé à Clermont la semaine dernière (19-38), Toulouse n’offre pas les mêmes garanties loin de ses bases.
Pourtant, motif d’espoir non négligeable, ils ont souvent brillé à Montpellier, avec, depuis la montée de Montpellier dans l’élite, quatre victoires et un nul en 10 matches. Une statistique que les visiteurs voudront voir s’améliorer encore, et que les hôtes voudront faire mentir. Et pour Montpellier, force est de constater que sur l’état de forme actuel, c’est avec pas mal de certitudes qu’ils aborderont la rencontre. Après deux matches maîtrisés mais perdus, le MHR a rectifié le tir, en jouant peut-être un peu moins, bien, mais en alternant plus et en étant plus efficace. Résultats, deux victoires de rang, dont la dernière à l’extérieur, de quoi recevoir les hommes de Guy Novès avec sérénité et ambition.

Brive 17 - (b) 10 Bayonne Feuille de match

Que ce soit dans les rangs des Corréziens ou dans ceux des Basques, on espère avoir définitivement fermé les vannes et on rêve de ne plus prendre la marée comme en milieu de semaine. En effet, battus 62-12 à Toulon et 55-0 à Clermont, Brivistes et Bayonnais ont respectivement encaissé la bagatelle de 8 et 7 essais, et ont grandement participé à l’orgie de jeu et d’essais proposés lors de la 4ème journée de TOP 14. Cependant, après de telles déroutes, les deux clubs, qui ont réalisé un parcours intéressant depuis l’entame du championnat, espèrent bien repartir de l’avant.
Une raison d’y croire pour les deux formations, c’est qu’ils vont retrouver leurs cadres, pour la plupart laissés au repos mercredi et sur le pont dimanche. Avantage Brive sur le papier qui pour sa seule sortie à la maison s’est imposé, alors que Bayonne, en déplacement, s’est incliné à deux reprises en autant de matches, mais a surtout encaissé 95 points, n’en inscrivant que trois. Bien sûr, ce fut à Toulouse et à Clermont, deux ogres du championnat, mais tout de même, cela n’offre que peu de garanties loin de Jean Dauger. Si les Ciel et Blancs voudront forcément faire mentir ces statistiques peu flatteuses, les Coujoux voudront enfoncer le clou.

Biarritz 13 - 24 Toulon Feuille de match

Avis de tempête sur la Côte Basque ! 13ème du championnat et battu à Oyonnax mercredi, le BO est d’ores et déjà dans une situation délicate, très délicate même si l’on regarde l’état de forme des Rouges et Blancs et le programme qui les attend dans les semaines à venir. A trois semaines du derby, et pour la saison en général, les Biarrots n’ont plus le droit à l’erreur, à commencer à Aguiléra où ils se sont déjà inclinés face à Clermont et aurait également pu l’être face à Montpellier, sans un manque de réussite criant des Héraultais. Et pourtant, c’est une tempête qui s’annonce sur la Côte avec la venue du champion d’Europe en titre, Toulon, vexé le week-end dernier par un revers sur le fil à Grenoble et la perte du fauteuil de leader.
La réaction de mercredi, à domicile, face à Brive, et malgré une première période accroché confirme les dangers qui attendent les Basques, tant les toulonnais, lorsqu’ils jouent en confiance et se trouvent sont inspirés et dangereux. Si les hommes de Laurent Rodriguez et Didier Faugeron ne font pas mieux, beaucoup mieux même, que depuis le début du championnat, ils pourraient bien être noyés sous les vagues toulonnaises. Mais si l’avis de tempête concerne ce qui attend Biarritz sur son pré, cela concerne également ce qui attend les Basques à l’issue de la rencontre. Au classement d’abord avec la zone rouge qui resterait d’actualité, mais pire avec la dernière place qui pourrait devenir réalité. En interne ensuite, car cela laisserait forcément des traces, peut-être même indélébiles.

Grenoble – bordeaux
Il y une semaine, tout Grenoble a vécu des émotions immenses ! D’abord parce que le FCG au prix d’un match énorme avait mis le RCT à genou. En voyant ensuite ce même RCT marquer en coin sur la sirène, et se voyant, avec la transformation à suivre, l’opportunité d’arracher le nul. Wilkinson se présentait fort de ses 100% de réussite durant le match… et manquait la cible ! Explosion de joie sur et en dehors du terrain pour un moment d’une rare intensité. En ce milieu de semaine, Fabrice Landreau avait envoyé une équipe remaniée à Perpignan, car son réel objectif était ce match de dimanche face à l’UBB, l’invincibilité à la maison en ligne de mire.
Et avec deux succès en autant de matches à la maison, Grenoble a des atouts à faire valoir. Méfiance toutefois, car défaits à domicile face à Montpellier ce mercredi alors qu’ils y étaient toujours restés victorieux, les Girondins ont été piqués au vif. Piqués au vif, comme après la défaite encaissée pour leur seul match en déplacement cette saison, à Brive, où, vaincus 25-12, ils n’avaient rien montré comme le regrettait Raphael Ibanez. Deux raisons qui devraient porter les coéquipiers de Pierre Bernard et leur permettre de montrer un tout autre visage loin de leurs bases… même s’ils ont perdu leurs deux confrontations avec les Isérois depuis que ces derniers sont remontés dans l’élite.

Oyonnax 19 - 9 Castres Feuille de match

Souvent, lorsque deux choses identiques ou semblables se succèdent, l’on aime mettre en avant le célèbre proverbe « jamais deux sans trois ». En termes de victoire, cela fonctionne tout aussi bien, et pour son troisième match à domicile, dans son nouveau Mathon, l’USO voudrait bien prendre cette possibilité au pied de la lettre et signer un troisième succès de rang à la maison. En dominant Clermont, puis Biarritz mercredi, les joueurs du Haut Bugey sont en train de calquer la solidité qui était la leur dans leur antre en PRO D2 vers le TOP 14. Une performance qu’il faut bien évidemment saluer tant ce TOP 14 est relever, et tant il est délicat pour un promu de briller.
Mais pour autant, et pour reprendre notre proverbe, est-il systématique que de bonnes choses se succédant accouchent d’une troisième ? Malheureusement non ! Les hommes de Christophe Urios en sont bien conscients, surtout à l’heure de recevoir le champion en titre castrais. Un champion qui avait effectué une nette sortie de piste en ouverture à Perpignan, mais qui depuis, avec deux succès bonifiés à la maison et un revers sur le fil à Bordeaux, a réglé pas mal de détails. Aussi, avec la volonté de poursuivre dans ce sens, et surtout avec l’intention de remporter enfin leur premier match à l’extérieur, c’est avec des grosses ambitions que les Tarnais se déplaceront à Mathon.

Pas de confrontation vidéo disponible.


Racing Metro 19 - (b) 16 Perpignan Feuille de match

Voilà deux formations aux bilans similaires qui vont se croiser ce dimanche à Colombes. D’un côté le Racing-Métro 92 qui alterne victoire et défaite, de l’autre, l’USAP, victorieux lors de la première journée, subissant deux défaites successives avant de rectifier le tir mercredi pour la venue de Grenoble. Mais au final, si le parcours diffère, le résultat est identique ou presque, les deux formations, avec autant de succès que de revers, pointent en milieu de tableau, Perpignan devançant le club francilien au bénéfice de deux points de bonus glanés.
En revanche, si pour les Catalans, en reconstruction, ce début de saison peut paraître logique, cela l’est moins pour les Ciel et Blanc, forts d’un duo de coachs champion de France en titre et d’un effectif énorme, appelés à jouer les tous premiers rôles du TOP 14. Or avec deux corrections reçues à Toulon et Toulouse, deux concurrents directs, et deux succès au forceps à la maison, les clubs alto-séquanais peine à tenir son rang. Avec une nouvelle réception, l’occasion est belle de franchir un cap, et de, au-delà de satisfaire le bilan comptable dans son antre, d’y mettre la manière.

Paris 23 - (b) 16 Clermont Feuille de match

Quand le leader au soir de la J3 reçoit son successeur au sortir de la quatrième journée, cela fleure bon le choc, les phases finales d’il y a encore quelques saisons, le gros match quoi ! Chose d’autant plus vraie qu’avec le nouveau Jean Bouin pour théâtre, tous les critères sont réunis. Reste que si l’ASM est un ténor de notre championnat, la bonne entame du Stade Français, qui n’est pas due au hasard, doit cependant être confirmée. Avec trois matches à l’extérieur en quatre journées, les deux succès, dont l’un glané à Perpignan font figure de belles performances, mais pour autant, tout n’est pas encore rodé.
Le match disputé à Castres mercredi, même si l’équipe parisienne avait été remaniée, le confirme. Il y a des intentions, de l’envie, du talent, mais également de l’inconstance, de l’indiscipline et des ratés. Et pour recevoir Clermont, en ordre de match après ces probants succès bonifiés sur Toulouse et Bayonne, et malgré une large défaite à Oyonnax, il va falloir faire mieux. Motif d’espoir, même durant ses saisons délicates, Paris a toujours su faire front dans son antre face aux Auvergnats, exception faite de la saison passée (revers 10-37). Il n’y a pas de raisons que cela change, d’autant que le Stade Français nous offre un autre visage, bien plus séduisant et efficace… alors, qui sait ?

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
3 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-3 6
Mont-de-Marsan
19
-2 7
Carcassonne
19
-2 8
Albi
19
3 9
Colomiers
17
-1 10
Aurillac
17
-3 11
Biarritz
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier