TOP 14 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 2 septembre 2013.

TOP 14, J4 – A la recherche du bonheur

Après trois journées de championnat, tout le monde a su tirer son épingle du jeu, car tout le monde a gagné au moins une fois. Cette quatrième journée, calée en milieu de semaine sera l’occasion de faire aussi bien pour certains, mieux pour d’autres. Tout le monde sera à la recherche du succès et du bonheur, que ce soit pour rester en haut de tableau pour Paris, Clermont et Bayonne. Pour s’en rapprocher, pour Toulon, Bordeaux, le Racing-Métro 92, Grenoble, Castres, Montpellier, et Toulouse. Ou pour s’éloigner de la zone rouge comme Brive, Perpignan, Biarritz et Oyonnax. Place au spectacle.

Castres 38 (b) - 10 Paris Feuille de match

Champion de France en juin dernier, le Castres Olympique a quelques difficultés à tenir son rang depuis le coup d’envoi de la saison. Avec une seule victoire en trois matches, les Tarnais ne pointent qu’à la huitième place du classement ! Mais qu’ils se rassurent, avec deux matches à l’extérieur, le bilan peut être atténué, surtout lorsque l’on regarde la seule victoire du CO, acquise à la maison, et de quelle manière, le bonus offensif en poche face à Grenoble. Et bonne nouvelle, c’est dans leur antre que les Castrais vont affronter Paris, avec l’envie d’y rester invaincus, mais avec surtout l’ambition de véritablement lancer leur saison. Méfiance, toutefois, car Paris n’est plus l’équipe en difficulté que l’on a pu observer ces dernières saisons.
Les Parisiens ont débuté un nouveau cycle, fait table rase du passé, et force est de constater que cela leur fait le plus grand bien. Certes c’est une défaite inaugurale à Grenoble qui a lancé les débats, mais depuis, deux succès de rang ont récompensé les Stadistes, le premier à Perpignan, le deuxième, pour l’inauguration de Jean-Bouin le week-end dernier. Reste toutefois que si le succès à Perpignan a fait du bien, il n’en reste pas moins que depuis plusieurs saisons, le Stade Français voyage mal. Et même si les hommes de Gonzalo Quesada peuvent se donner de la motivation en se disant qu’ils n’avaient jamais perdu à Pierre-Antoine entre 2004 et 2009 (4 victoires et un nul), ils n’y ont plus gagné depuis quatre saisons, s’y inclinant souvent lourdement…

Bordeaux 29 (b) - 36 Montpellier Feuille de match

Est-ce rassurés que les Montpelliérains aborderont ce déplacement à Bordeaux ? Sur le plan comptable, certainement ! En effet, quand, au sortir de la deuxième journée, et toujours sans succès, le MHR s’apprêtait à recevoir Brive, la tension était palpable. Avec sa première victoire acquise, nul doute que le blocage psychologique de la défaite est un souvenir. Sur le plan du jeu, pas sûr ! Durant un peu plus d’une heure, les hommes de Fabien Galthié avaient apporté une réponse cinglante à leurs détracteurs, critiquant le jeu du MHR et la non-réussite relative des deux premières journées.
En effet, à 33-3 à la 63ème minute, le bonus en poche, les Héraultais étaient sur leur petit nuage, et pensaient bien avoir lancé leur saison. Moins de 20 minutes plus tard, la victoire toujours en poche, mais sans le bonus, et trois essais encaissés, les doutes revenaient au galop. A l’issue de la rencontre, personne n’avait de réponse, pourtant, il faudra en trouver, car le voyage en Gironde ne s’annonce pas de tout repos. En effet, les locaux, inexistants à Brive lors de la deuxième journée, ont déjà fait tomber Toulouse et Castres dans leur antre. Tout un programme donc, même si Montpellier n’a jamais perdu en Gironde depuis la remontée de l’UBB.

Clermont 55 (b) - 0 Bayonne Feuille de match

Deux victoires en trois matches, quatrième du classement, il y a bien longtemps que l’Aviron n’avait pas été à pareille fête en championnat. Une situation qui confirme la bonne fin de parcours de la saison passée et la poursuite d’une reconstruction sereine sous la houlette du duo d’entraîneur Lanta – Deylaud. Une situation que les Basques rêvent bien évidemment de voir perdurer, mais là, à très court terme, cela s’annonce forcément délicat. En effet, pour que cela devienne une réalité, il va falloir gagner un troisième match, là rien d’impossible. Il faudra aller gagner ce match à l’extérieur, là ça se corse un peu plus, sachant que les Ciel et Blanc n’ont pas fait des voyages une spécialité, leur dernier déplacement à Toulouse (défaite 3-40) le confirme…
… et ce sera à Clermont, ça devient quasiment mission impossible ! D’abord parce que jamais Bayonne ne s’est imposé au Michelin depuis son retour dans l’élite, y recevant même souvent des corrections. Ensuite parce que Clermont est invaincu dans son antre depuis 61 matches, et un succès là-bas tient de l’exploit. Enfin, parce qu’après un début de parcours décevant, avec un succès poussif à Biarritz et une démonstration subie à Oyonnax, l’ASM s’est réveillée le week-end dernier. La victime du jour ? Toulouse. Le score ? 38-19, rien que ça ! Bayonne est prévenu, mais cela suffira-t-il ?

Oyonnax 24 - (b) 22 Biarritz Feuille de match

Pas le droit à l’erreur ! C’est ainsi que l’on pourrait qualifier le déplacement délicat qui attend le BO ce mercredi dans le Haut-Bugey. Bien sûr, seule trois journées se sont disputées, et il est bien évidemment trop tôt pour délivrer des conclusions trop hâtives, mais force est de constater que les Basques ne sont pas à leurs aises en ce début de championnat. Défaits à domicile par Clermont lors de la 1ère journée, victoire inespérée sur Montpellier lors de la 2ème, puis corrigés à Paris le week-end dernier, les Biarrots n’ont rassuré personne, et leur 13ème place le confirme.
Aussi, avant de recevoir Toulon ce week-end, les Rouge et Blanc vont faire un crochet dans l’Ain pour aller y défier l’USO avec le spectre de la lanterne rouge au-dessus de leur tête. En effet, Oyonnax, qui vient de donner beaucoup de fil à retordre au Racing-Métro 92 à Colombes, juste après avoir livré une copie quasi parfaite dans son antre face à Clermont, veut rester maîtres chez elle pour quitter la dernière place et la laisser à leurs visiteurs du jour. Ce duel de bas de tableau sent la poudre, et un nouveau revers du BO pourrait bien y mettre le feu !

Pas de confrontation vidéo disponible

Perpignan 36 (b) - 13 Grenoble Feuille de match

Avec un succès en ouverture face au champion de France castrais, la saison de l’USAP s’était ouverte sous les meilleurs auspices, et la réception du Stade Français en suivant, constituait une occasion parfaite de le confirmer. Mais un grain de sable noir et rose et un ouvreur en état de grâce (Plisson, auteur de trois drops) sont venus immédiatement gripper la machine. Une machine qui n’aura pas su retrouver la marche avant pour son déplacement à Bayonne, y subissant sa deuxième de défaite de rang et plongeant à la 12ème place du classement.
Opération rachat donc ce week-end pour le retour à Giral et pour la réception de Grenoble. Comme pour Biarritz, défaite interdite, au risque de tomber dans la zone rouge et de connaître, comme ces deux dernières saisons, des parcours délicats. Les Catalans pourront se rassurer avec une statistique qui leur fera plaisir, jamais ils n’ont perdu à domicile face à Grenoble depuis la création de la poule unique ! Cela aura-t-il son importance, assurément pas… d’autant qu’au sortir d’une victoire sur Toulon ce week-end, les Isérois comptent bien surfer sur la vague et signer leur premier succès de la saison à l’extérieur. Perpignan est en danger, mais c’est souvent dos au mur que la valeur des équipes ressurgit au meilleur moment.

Toulon 62 (b) - 12 Brive Feuille de match

Leader avant la troisième journée, Toulon se déplaçait en Isère avec l’intention de défendre son trône… dans les arrêts de jeu, l’essai de Giteau offraient aux Varois une occasion inespérée d’aller accrocher le nul… ils durent se satisfaire du point de bonus après le (seul) loupé du match de l’impeccable Wilkinson ! S’en satisfaire, en fait non, car en bon champion d’Europe et en double finaliste du championnat, on ne se satisfait jamais d’une défaite quelle qu’elle soit ! Résultat, et Brive peut s’inquiéter, le RCT va être sacrément revanchard pour son retour à Mayol.
Victoire obligatoire, bonus offensif en ligne de mire, opération rachat et direction les sommets. Tout un programme ! Et le CAB dans tout cela ? Nous le disions, il peut s’inquiéter, mais est-ce là la seule chose que les Coujous auront en tête ? Certainement pas. Tout indique que les Corréziens prendront la marée sur la rade, ils n’ont du coup absolument rien à perdre, et, sur la lancée de leurs phases finales de PRO D2 et de leur intéressante entrée en matière en TOP 14, ils joueront leur va-tout en Méditerranée.

Toulouse 30 (b) - 6 Racing Metro Feuille de match

Choc au sommet par excellence de ce championnat, entre deux des plus beaux effectifs de la compétition, ce Toulouse – Racing-Métro 92 n’a pas cette saison le rayonnement qu’il devrait avoir. En effet, avec deux défaites au compteur, Toulouse a manqué son entame de championnat, et mise à part la démonstration infligée à Bayonne lors de la deuxième journée n’a pas fait étalage de son talent. De son côté, si deux victoires ont récompensé les efforts des Ciel et Blanc, le Racing-Métro 92 tâtonne encore en ce début de compétition, devant assimiler la patte de ses nouveaux entraîneurs et intégrer les nouveaux joueurs. Et aussi talentueux soient-ils, cela prend du temps.
Mais pour autant, pour ces deux formations, ce n’est qu’une question de temps. Lorsque Toulouse aura retrouvé son niveau et que le Racing-Métro 92 aura trouvé les bons réglages, le spectacle devrait être plaisant, que l’on soit Toulousain, Alto-séquannais, ou tout simplement amateur de rugby. Et pourquoi pas dès mercredi dans la Ville rose ? Souvent, très souvent, les confrontations entre ces deux formations ont donné lieu à de très bon matches de rugby, voire d’excellents à l’image de cette orgie de jeu produite au Stadium en 2011 (victoire de Toulouse 41-36). Tout le monde en rêve, alors place aux artistes… _

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
25ème journée du 18 au 19 avril
pts
1 1
Toulon
73
-1 2
Montpellier
71
0 3
Clermont
69
0 4
Racing Metro
69
1 5
Castres
66
-1 6
Toulouse
64
1 7
Paris
64
-1 8
Bordeaux
59
0 9
Brive
57
0 10
Grenoble
53
1 11
Bayonne
50
1 12
Oyonnax
50
-2 13
Perpignan
50
0 14
Biarritz
30

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
Voir tout le calendrier