TOP 14 Le point
Par Nicolas LAVALLEE, le 17 avril 2013.

TOP 14 – J25 : dernières joutes avant le tournoi final

Pour Agen qui reçoit Perpignan et Mont-de-Marsan qui se rend à Castres, l’avenir se déroulera en PRO D2 mais il faudra finir du mieux possible cette saison en TOP 14. L’intérêt de cette avant-dernière journée de championnat se situe dans la lutte aux six places qualificatives qui concerne encore 7 clubs, les Catalans pouvant encore y croire. Le RC Toulon, quasi assuré d’être en demi-finale se rend à Grenoble. Derrière eux, les Clermontois ont l’occasion de les rejoindre en accueillant Toulouse bien parti pour accueillir un match de barrage. Le Racing Métro, confronté au stade Français, pourrait coiffer le CO sur le fil. Montpellier, en déplacement à Bayonne, n’est pas très loin non plus. Pour Bordeaux et Biarritz, la fin de championnat est une mise en bouche avant les vacances…

Clermont 39 - 17 Toulouse Feuille de match

Après Toulon, Clermont affronte d’autres Rouge et Noir. Mais à domicile cette fois. Si les Auvergnats veulent assurer leur qualification directe en phase finale, 2 points suffisent. Auteurs d’un probant match nul à Mayol (26-26), les hommes de Vern Cotter veulent gagner face au double champion de France en titre et adversaire potentiel en phase finale. Pour cet avant dernier match de la saison, et à domicile, les Clermontois n’ont qu’une idée en tête : rester invaincus à domicile et avoir le groupe élargi le plus performant possible pour affronter leur double ambition : TOP 14 et HCup. Face à Toulouse, il faudra élever encore son niveau de jeu et se mettre en mode « phase finale ».
Mais Toulouse ne vient pas en victime expiatoire même si elle n’a plus gagné au Michelin depuis le 4 mai 2002, sur le score de 16-19 pour une 6e victoire en 19 rencontres. Ces deux dernières venues au pied des volcans se sont soldées par des scores assez lourds : 35-5 l’an passé et 32-25 la saison précédente. Les Toulousains, qui recevront ensuite Grenoble, doivent absolument l’emporter. Une défaite « bonusée » ou un match nul les condamnerait directement au Barrage. Un succès ne leur assurerait pas une place en demi-finale mais l’espoir resterait de mise. Ils vont avoir un œil attentif sur Castres, le Racing Métro, Montpellier et même Perpignan car leur futur adversaire sera l’une de ces formations.

Agen 23 - 15 Perpignan Feuille de match

Le SU Agen n’a plus rien à gagner. Assuré de jouer en PRO D2 la saison prochaine, le club Lot-et-Garonnais affronte des Catalans auxquels il reste un espoir de participer aux phases finales. Mince il est vrai, mais réel. Septièmes, ils comptent 6 points de retard sur leur voisin montpelliérain où ils disputeront la dernière journée de TOP 14. S’ils ont moins de 6 points de retard à ce moment-là la qualification sera encore gagnable au stade Yves-du-Manoir. Mais une défaite à Agen propulsera le MHR en phase finale. La défaite à domicile contre Castres 20-21 le 30 mars dernier a sans doute sonné le glas des ambitions usapistes. Mais ces derniers doivent rester concernés avec une demi-finales de Challenge européen le 26 avril prochain face à Paris.
Pour le SUA, la problématique est la même : bien finir c’est bien commencer. La saison a connu deux moments importants : à la 8e journée avec une défaite à Bayonne, puis face à Castres et Clermont à domicile et le début d’une série de 9 défaites avant un succès à la maison contre Toulouse. Le second tournant se produit lors de la 20e journée avec une lourde défaite à Bordeaux alors adversaire direct au maintien (48-17) puis à domicile face à Bayonne (20-30). S’ensuivent Castres, Clermont et Paris qui enterrent les derniers espoirs des hommes de Mathieu Blin. Le SUA file en deuxième division et va se battre pour reconquérir rapidement un trophée remporté en 2010. Pour remonter…

Bordeaux 16 - 0 Biarritz Feuille de match

Un bon match pour se faire plaisir et régaler les spectateurs. Aucune des deux équipes n’est en danger de relégation, et ni Bordeaux, ni Biarritz ne sont en mesure de disputer une phase finale. Il ne reste alors qu’à revenir à la source du sport : le jeu ! Sous le soleil girondin, l’Union voudra finir sa saison à domicile sur une bonne note avant d’aller à Clermont pour la 24e journée. Les entraîneurs girondins pourraient choisir de faire jouer des jeunes ou des joueurs qui ont peu porté la tunique.
Car côté basque, si le championnat ne peut rien leur offrir de plus, une échéance importante s’annonce le 27 avril avec un déplacement au Leinster en demi-finale de Challenge européen. Le BO, champion en titre, doit trouver de la motivation pour remporter un nouveau succès dans une compétition qui offre une place en coupe d’Europe. Les Rouge et Blanc ont connu une saison plus que problématique. Premiers lors des 3 premières journées, ils sont tombés à la 5e place quelques semaines après, avant d’échouer à une dixième place, de flirter mathématiquement avec la relégation, de toucher le fond à Toulon 50-15 pour se reprendre par un succès face à Clermont 32-28 et Grenoble 33-16. Pour l’Union, cette saison a aussi été compliquée, l’équipe naviguant entre la 12e et la 13e place depuis la dixième journée. Leur belle fin de saison leur permet d’être qualifiés pour le TOP 14 2013-2014.

Bayonne 32 - (b) 26 Montpellier Feuille de match

L’Aviron jouera ce match sans enjeu de son côté, si ce n’est l’emporter à la maison et mettre fin à deux défaites consécutives face à Montpellier à Jean-Dauger : 17-26 l’an passé et 18-29 la saison précédente. Onzièmes avec 49 points, les Basques font mieux qu’en 2012 (12es, 48 pts) et peuvent encore s’offrir le luxe de dépasser Biarritz au classement général et remporter un symbolique championnat basque aux dépends de leur grand rival 8e à 3 points.
Pour Montpellier par contre, cette rencontre a un enjeu important : la qualification en phase finale. Sixièmes, les Héraultais sont bien placés pour aller disputer leur match de barrage à Toulouse, mais l’USAP est à six points et il reste 2 matchs à jouer, donc dix points maximum à glaner.
Un succès à Bayonne et les hommes de Fabien Galthié ne peuvent plus être rattrapés par les Catalans. Vainqueurs de Grenoble à Lesdiguière 9-16 puis à Mont-de-Marsan 17-30 et à domicile du stade Toulousain le week-end dernier, 10-8, ils filent vers leurs troisièmes phases finales consécutives.

Castres 44 (b) - 17 Mont-de-Marsan Feuille de match

Le Castres olympique a l’occasion de se qualifier pour ses quatrièmes phases finales consécutives ! Une sacrée performance pour une formation 5e en 2008 mais à la lutte pour le maintien en 2009. Depuis, les Tarnais ont fait du chemin et se sont installés parmi les candidats potentiels au titre. Eliminé en Barrages en 2010 à Toulouse (35-12) et à domicile en 2011 par Montpellier (17-18) battu l’an passé à Pierre-Antoine 31-15 avant d’échouer en demi-finale contre le stade 24-15, Castres n’a plus connu de finale depuis 1995, et de bouclier de Brennus depuis 1993.
Vingt ans après, le CO a-t-il les moyens de revenir dans le dernier duo ? Les candidats sont sérieux et les Castrais voudront recevoir pour se donner le maximum de chances de gagner. Mont de Marsan, dernier de TOP 14, est un adversaire à leur portée. Le dernier match, lui, se jouera à Colombes face à un Racing Métro en mesure, lui aussi, d’accueillir un match de barrage d’accession en demi-finale. Les deux formations pourraient d’ailleurs s’y retrouver.
Côté Montois, le championnat est terminé. Depuis un petit moment d’ailleurs. Promu en 2012, relégué en 2013 au contraire de Grenoble champion de PRO D2 l’an passé, Mont-de-Marsan a vu se confirmer la statistique indiquant que jamais les deux clubs promus ne se sont maintenus. Si les mathématiques ne leur ont pas souri, les Landais ont pratiqué un jeu agréable et ne se sont jamais cantonnés à fermer le jeu. Leur dernière place est logique au regard des statistiques : moins bonne attaque avec 324 points inscrits et seulement 18 essais marqués en 24 rencontres, mais aussi moins bonne défense : 681 points encaissés dont 69 essais, soit une moyenne de près de 3 par match. Avec 15 points, Mont-de-Marsan risque de terminer avec le plus bas total de l’histoire du TOP 14…

Grenoble 25 - (b) 24 Toulon Feuille de match

Même si le RC Toulon n’est pas mathématiquement assuré de disputer une demi-finale de TOP 14, un seul point d’avance sur Toulouse, troisième à dix points, lui manque. En cas de double défaite à zéro point à Grenoble puis à la maison face à Agen et de double victoire avec bonus offensif du Stade Toulousain à Clermont et contre le FCG, les Hauts-Garonnais passeraient deuxièmes au bénéfice du goal-average particulier (+23 contre +19 aux Varois). _ La probabilité est certes faible, mais elle existe. Mais, en Isère, Toulon veut affirmer son leadership sur le TOP 14 et sur Clermont, son dauphin qui accueille…Toulouse. Un bonus à Lesdiguière et une victoire large des Jaunards propulserait les hommes de Bernard Laporte en demi-finale. Il leur restera la venue du SUA pour pouvoir décider de jouer le vendredi ou le samedi à Nantes.
Mais à Grenoble, rien n’est acquis et les hommes de Fabrice Landreau qui y disputeront le dernier match d’une belle saison 2012-2013 signant leur retour en TOP 14, voudront conclure sur un feu d’artifice envers leurs supporters. La dernière journée les enverra à Toulouse. Les deux adversaires se connaissent bien. Ils se sont rencontrés à 37 reprises depuis 1956, dont 15 fois à Lesdiguière et les 6 dernières fois en deuxième division. Grenoble reste sur 5 défaites consécutives contre les Rouge et Noir, leur dernier succès remontant à 2002.

Paris 19 - (b) 16 Racing Metro Feuille de match

Le derby francilien peut offrir l’occasion aux Racingmen de se qualifier pour les phases finales une bonne fois pour toute. Ils peuvent même espérer recevoir le match de barrage. Pour cela il faudra dépasser Castres avec qui ils sont ex-aequo avec 68 points. Le CO accueille Mont-de-Marsan et pourrait faire le plein de points. Mais…les Tarnais se déplacent lors de la dernière journée. Où ? A Colombes ! Cette ultime rencontre de TOP 14 2012-2013 pourrait ainsi sonner comme un match capital dont le vainqueur pourrait avoir le privilège d’affronter le perdant quelques jours plus tard au même endroit !
Mais le Stade Français, auteur d’une saison délicate veut finir sur une bonne note et remporter le « derby du Nord » est une belle occasion. Les trois dernières réceptions des Ciel et Blanc se sont conclues par deux victoires (29-3 en 2011 et 41-17 en 2010) mais aussi une défaite, 16-29 en 2011. Les Altoséquanais ne sont pas encore assurés de disputer les phases finales et doivent se méfier de Montpellier, un point derrière, et même de Perpignan qui les a en ligne de mire avec leurs 7 points de retard.

Clermont et Toulon sont bien partis pour se qualifier directement en demi-finale de TOP 14. (Photo : Presse-Sports)

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

DIRECT / MULTIPLEX Afficher le multiplex Replier le multiplex

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
3 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-3 6
Mont-de-Marsan
19
-2 7
Carcassonne
19
-2 8
Albi
19
3 9
Colomiers
17
-1 10
Aurillac
17
-3 11
Biarritz
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier