TOP 14 Le point
Par Nicolas LAVALLEE, le 21 août 2013.

TOP 14 - J2 : une journée pour confirmer ou infirmer

Les battus de la première journée voudront l’emporter et les gagnants du premier chapitre de la saison 2013-2014 conserver leur relative invincibilité. Autant dire que les rencontres de la deuxième journée de TOP 14 vaudront encore le coup d’être suivies à la loupe. Au programme : Toulon-Racing Métro, Oyonnax-Clermont, Biarritz-Montpellier, Castres-Grenoble, Perpignan-Paris, Toulouse-Bayonne et Brive-Bordeaux.

Toulon 41 (b) - 14 Racing Metro Feuille de match

Match retour de la saison dernière ? Lors de la 2e journée 2012-2013, le RC Toulon était venu gagner à Colombes 23-21 engrangeant un deuxième succès consécutif à l’extérieur. Les Franciliens avaient su prendre leur revanche lors du premier match de l’année 2013 en l’emportant 15-19, à Mayol au terme d’un match épique. Cette nouvelle édition du TOP 14 propose donc de nouveau l’une des affiches majeures du championnat, et une finale annoncée par certains, dès la deuxième journée. Après un premier week-end aux réussites différentes pour les deux clubs : victoire du Racing Métro contre Brive 19-14, et match nul du RCT à Montpellier 22-22, l’occasion est belle pour les Franciliens de s’offrir un succès d’estime et de creuser déjà l’écart avec des Varois deux points derrière.
Si les Racingmen l’ont emporté lors de l’entame de 2013-2014 ils ont souffert contre l’UBB et, fort logiquement, ne semblent pas encore en pleine possession de leurs moyens. Nouveau staff, nouveaux joueurs donc nouvelles habitudes.
Emmenés par un Jonathan Sexton qui a alterné le très bon avec sa passe au pied parfaite pour l’essai de Lapeyre, le bon (2 pénalités, 1 transformation réussies) et le passable (3 pénalités ratées), ils vont devoir vite être opérationnels car le champion d’Europe et vice-champion de France semble, lui, l’être. Largement mené, le RCT a su montrer sa force mentale et revenir à hauteur de Montpellier pour finir à 22-22. Ce premier match à Mayol peut enclencher une bonne dynamique avant d’affronter Grenoble, Brive et Biarritz et s’installer –déjà- comme un candidat à une 3e finale de rang. Une première étant l’objectif des Ciel et Blanc…

Oyonnax 30 - 19 Clermont Feuille de match

Les matchs amicaux ne veulent rien dire certes mais Oyonnax aura déjà battu Clermont cette saison : 14-23 le 27 juillet. Le promu peut s’appuyer sur ce succès pour se dire que oui c’est possible. Mais l’ASMCA vient d’entamer une nouvelle compétition et a été la seule équipe victorieuse à l’extérieur. La machine auvergnate est bien rodée et sait que lâcher des points chez un plus petit que soit peut être préjudiciable en bout de course.
Les Jaunards viennent de l’emporter à Biarritz (18-22) mais le jeu fut assez restrictif et surtout ils auront subi 15 pénalités. Les Hauts-Bugistes n’ont pas découvert le TOP 14 de la meilleure des manières à Bayonne, 39-11 et il leur sera difficile de l’emporter, même à domicile, face aux Auvergnats. Cependant, « à l’impossible nul n’est tenu » et le club de la Plastic Valley a des arguments à faire valoir. D’abord ce sera une première et les grosses écuries n’aiment pas découvrir une équipe sur le tas, ensuite c’est à Charles-Mathon et les hommes de Christophe Urios veulent faire bonne figure au moins chez eux, surtout dans un stade rénové et digne de la première division. Enfin, le groupe est dur au mal et sait à quoi s’attendre dans cette compétition.
Après Clermont, ils iront au Racing et recevront Biarritz avant le match des champions : Castres (TOP 14) vs Oyonnax (PRO D2). D’ici là, beaucoup de travail attend les joueurs de l’Ain qui se satisferont du moindre point glané en route, et y mettront tout leur cœur…

Biarritz 19 - (b) 12 Montpellier Feuille de match

En 10 rencontres à Aguilera, Biarritz a battu Montpellier à 8 reprises, soit 80% de chance de victoire. Les deux défaites ont eu lieu le 28 avril 2004 (23-17) pour la première, et le 4 décembre 2011 pour la seconde (30-23). Le BO ayant été battu le week-end dernier à la maison par Clermont 22-18, nul doute qu’il a fait de cette réception des Héraultais un match important pour amorcer une bonne dynamique avant d’aller inaugurer le nouveau Jean-Bouin face au Stade Français puis de se rendre chez le promu oyonnaxien. Des matchs de gala pour leurs deux futurs adversaires…
Les hommes de Didier Faugeron n’ont pas été ridicules face aux Auvergnats, inscrivant même un essai de plus que leurs invités, mais ils ont fait trop de fautes dont a pu profiter Brock James. Dimitri Yachvili, chef d’orchestre des Blanc et Rouge, a fait étalage de son talent pour sauver le bonus défensif dans une rencontre dominée par les Jaunards.
Tenus en échec à domicile 22-22 par Toulon, les hommes de Fabien Galthié ont déjà besoin de points et de se rassurer. Ayant le match en main face aux Toulonnais, ils se sont délités en fin de rencontre, laissant le champion d’Europe et vice-champion de France revenir à leur hauteur. La défaite aurait même pu leur être infligée. Ce déplacement dans le Pays Basque est donc l’occasion de prendre 4 points à l’extérieur. La fin de rencontre s’annonce relevée…

Castres 34 (b) - 6 Grenoble Feuille de match

Le champion reçoit. Battu à Perpignan 26-23, le Castres olympique accueille le FC Grenoble avec l’ambition de tenir son rang et faire honneur à son titre. Les Isérois, difficiles vainqueurs de Paris 19-16 chez eux, trenteront de refaire le coup de…1982 lorsqu’ils étaient allés gagner à Castres (10-14), leur seul succès en 11 rencontres dans le Tarn.
L’artilleur des champions de France se porte bien avec 13 points marqués en Catalogne où Camille Lopez a mis fin aux ambitions légitimes du CO. Comme l’an passé les deux formations se retrouvent dès la deuxième journée à Pierre-Antoine. Comme la saison dernière, Castres avait perdu son premier match à l’extérieur (mais à Toulouse et de justesse, 23-22). Le score s’était conclu sur la marque de 30 à 13 (16-6 à la mi-temps) avec deux essais de pénalités sifflés à l’encontre des néo-promus.
Bis repetita ou les hommes de Fabrice Landreau ont retenu la leçon ? Le style de jeu entrevu par moments contre Paris peut offrir certaines espérances aux Rouge et Bleu. Mais qu’ils restent sérieux jusqu’au bout car le Stade Français aurait pu repartir avec le match nul…Grenoble fait déjà mieux que l’an passé avec une 5e place cette saison contre une 7e l’an passé. Ils avaient chuté à la 11e à l’issue du deuxième week-end avant d’entamer une remontée qui les a longtemps mis en mesure d’être barragistes. Après son déplacement, Grenoble reçoit Toulon et Castres ira à Bordeaux. Reste à savoir dans quel état d’esprit…

Perpignan 27 (b) - 28 Paris Feuille de match

L’USAP a débuté de la plus belle des manières avec un succès face au champion en titre et en y mettant la manière qui plus est. Sa charnière Lopez-Duvenage associée à James Hook replacé en arrière a fait merveille face à Rory Kockott. Les Catalans veulent continuer sur leur lancée avec la réception de Parisiens pas passés loin du match nul à Grenoble, voire de la victoire. Les hommes de Gonzalo Quesada ont démontré un état d’esprit conquérant mais dans la forteresse usapiste il y aura aussi fort à faire.
Mais ces 5 dernières années, les joueurs de la capitale sont venus gagner deux fois en Catalogne. En 2011, 35-16, et la saison passée en Challenge européen, 25-22. Si les Julien, Dupuy et Arias, se sont mis en valeur en Isère, la mêlée parisienne a été chahutée avec 20 turn-overs concédés contre une formation entraînée par un ex-talonneur international et à la tradition du combat bien ancrée.
Mais à Perpignan, même en absence de Nicolas Mas, parti à Montpellier, on sait répondre présent dans le combat d’avants qui fait toujours gronder le public Sang et Or. Un deuxième succès et Perpignan fait mieux que ces quatre dernières saisons. Cela n’est plus arrivé depuis 2008-2009, l’année du titre de champion de France…

Toulouse 40 (b) - 3 Bayonne Feuille de match

Le leader actuel du TOP 14 se rend à Toulouse où les Rouge et Noir veulent vite rassurer leurs supporters et affirmer leurs velléités de sacre sur les autres clubs. La défaite à Bordeaux n’est pas inquiétante au regard des potentialités du groupe Haut-Garonnais mais une deuxième défaite, qui plus est à domicile, verrait le Stade accuser déjà du retard dans la course aux meilleures places. Lorsqu’on joue sur les deux tableaux, TOP 14 et HCup, tout retard est handicap.
D’autant qu’après Bayonne, Toulouse se rend à Clermont, reçoit le Racing Métro puis va à Montpellier, trois clubs rompus aux phases finales et donc adversaires finaux potentiels. A Bordeaux, la mêlée toulousaine a été chahutée par son ancien pilier Poux. Si les lignes arrières ont su se mettre en valeur face à Oyonnax en inscrivant 3 essais sur 4, l’opposition ne sera plus un promu mais un ogre. Ce dernier peut aussi vouloir redevenir l’équipe joueuse que les puristes ont connue, alors qu’à Bordeaux le jeu a été quelque peu restrictif. Les Toulousains vont vouloir réagir vite et bien ; Bayonne le sait et ne veut pas que sa première place au classement reste anecdotique.

Brive 25 - 12 Bordeaux Feuille de match

Le début de saison a parfaitement bien débuté pour des Bordelos-Béglais vainqueurs du Stade Toulousain 31-25 au stade Chaban-Delmas où ils ont établi la meilleure affluence de la journée…et pour le moment de la saison avec 23.340 spectateurs. Quatre points très précieux pour une équipe qui veut assurer son maintien au plus tôt et venir flirter avec les places de barragistes.
Les locaux brivistes retrouvent à peine le TOP 14 et conservent la modeste ambition de rester dans les 14 meilleures formations de France. Battus à La Rochelle face au Racing ils n’ont pas démérité en démontrant une grosse force défensive, en mêlée, dans les rucks mais aussi sur les placages. Les Corréziens décrochent le bonus défensif et semblent prêts à affronter les 12 autres formations.
Le CABC a même fait jeu égal en seconde période face à l’armada francilienne, 9-9. Encaissant un essai dès la 11e minute, ils ont su réagir de suite en en faisant de même deux minutes plus tard et le drop de Ferrères à trois minutes de la fin traduit bien l’état d’esprit d’un groupe qui ne lâchera rien.

JPEG - 102.8 ko
Martin Bustos-Moyano désormais à Bayonne a été l’un des artisans des Basques actuels leaders du TOP 14 avant d’aller à Toulouse. (Photo : Presse-Sports)
L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
5 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-1 6
Mont-de-Marsan
19
-1 7
Albi
19
-5 8
Carcassonne
19
-2 9
Biarritz
17
-2 10
Aurillac
17
1 11
Colomiers
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
  • samedi 01 novembre
  • 14h45 Lyon / Toulouse -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Brive / Castres -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 La Rochelle / Montpellier -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Paris / Bordeaux -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 18h30 Racing Metro / Oyonnax -
    Diffusion : Rugby + 258
  • 20h45 Bayonne / Clermont -
    Diffusion : Canal + Sport
  • dimanche 02 novembre
  • 13h00 Toulon / Grenoble -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier