TOP 14 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 30 octobre 2013.

TOP 14, J11 – Xavier Garbajosa : « Un championnat qui nous tient en haleine »

Chaque mois, lnr.fr donne la parole à ses parrains, qui nous livrent leurs impressions sur les journées passées, les bonnes surprises, les mauvaises, les révélations, les déceptions… Pour cette Parole à Xavier Garbajosa, pour qui, après 10 journées de TOP 14, la confirmation d’un championnat dense où, à l’image des promus, tout le monde peut battre tout le monde est flagrante. L’ancien international toulousain et consultant télé avoue même un gros faible pour Montpellier et notamment pour son demi de mêlée, Jonathan Pelissié, auteur d’une superbe entame de compétition.


L’analyse globale après les 10 premières journées ?
C’est un championnat extrêmement relevé, extrêmement serré, nous nous y attendions et nous ne sommes pas déçus. Du premier, Toulouse, au neuvième, Castres, il y a seulement six points. Du sixième, Grenoble, au douzième, Bayonne, seulement sept points. Oyonnax est en embuscade derrière Bayonne, seul Biarritz est décroché. On se rend donc compte que les écarts sont très faibles, et que deux succès peuvent permettre aux équipes de passer devant celles qui les devancent.
D’où l’importance de prendre le maximum de points à chaque match, et dieu sait que c’est compliqué, car si les grosses écuries se montrent intraitables à la maison, avec à chaque fois ou quasiment à chaque fois, le bonus offensif en poche, elles voyagent mal. Tout le monde peut battre tout le monde, et l’exemple des mal-classés que sont Bayonne et Oyonnax, qui n’ont perdu qu’une seule fois à la maison, en battant notamment des gros, le prouve. C’est un championnat qui nous tient en haleine et s’annonce indécis encore longtemps… personne aujourd’hui ne peut dire qui fera partie des six qualifiés pour les phases finales.
Maintenant, je ressortirai trois équipes du lot : Toulouse, Toulon et Montpellier. Toulouse, n’est certes pas fringant, pas dans son identité, mais ça gagne, c’est pragmatique, efficace. Et puis le Stade est leader, et être leader au bout de 10 journées, cela montre ta valeur. Toulon ensuite, qui est en embuscade. Le RCT n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière, mais ç ronronne, et avec l’effectif pléthorique de cette équipe, ça peut aller très vite. Montpellier enfin qui, pour moi, propose le jeu le plus léché. Il y a du vrai dans leur jeu. Ca va vite, il y a du mouvement, c’est ambitieux, les superbes victoires sur Clermont et Toulouse notamment le montrent.

JPEG - 54.1 ko
A l’image d’Andrew Mailei face à Castres et Paul Bonnefond (victoire du CAB 34-0), Brive réalise une entame de compétition très intéressante. (Crédit photo : Presse Sports)

Les bonnes surprises ?
Brive et Oyonnax sont pour moi les deux bonnes surprises de cette compétition. Tous les deux sont promus, et tous les deux ont montré de très belles choses. Brive d’abord qui est sur une très belle dynamique et qui a su fédérer sur le groupe de la saison passée. Ils sont solides à la maison, maîtrisent leur sujet, et plus important que tout, gagnent leurs matches.
Oyonnax ensuite, qui malgré son accroc face au Stade Français fait quasiment carton plein à domicile. C’est plus difficile à l’extérieur, mais je ne pense pas que ce soit leur objectif premier. Le but est d’abord de rester maître à domicile, et d’essayer de faire un exploit à l’extérieur plus tard. En tout cas, cela confirme que tout le monde peut battre tout le monde, et nous n’allons pas nous en plaindre.

Les déceptions ?
Biarritz bien évidemment ! Par rapport à l’historique de ce club, par rapport aux joueurs qui composent ce groupe et par rapport à leurs qualités, c’est forcément une grosse surprise et une énorme déception de voir le BO pointer à la dernière place du TOP 14.
Après, Bayonne aussi est une déception pour moi. Avec l’armada qu’ils ont, le recrutement qu’ils ont fait à l’intersaison, il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. On pourra dire qu’ils ont besoin de temps pour que tout soit réglé, mais du temps ils en ont eu, et ça ne prend pas. Sincèrement, je pensais que serait l’une des belles surprises de ce championnat, force est de constater que je me suis trompé.

JPEG - 129.6 ko
Pour Xavier Garbajosa, Montpellier offre le jeu le plus intéressant du championnat, dans le sillage de son demi de mêlée, Jonathan Pélissié, révélation du TOP 14. (Crédit photo : Presse Sports)

Les joueurs qui sortent du lot ?
Sans hésiter le petit Pelissié à Montpellier, mais ce n’est pas une surprise. Déjà lorsqu’il jouait à Grenoble en PRO D2 il m’avait impressionné. Il n’avait certes pas le même niveau qu’aujourd’hui, mais il maîtrisait déjà son sujet. Et puis lorsque tu vois un mec autant survoler les débats en PRO D2, tu te dis que, en TOP 14, dans une structure plus développée, avec des internationaux autours de lui, tu peux mettre une petite pièce sur lui sans prendre de risques. Il confirme tout le bien que l’on pensait de lui, que cela dure.

Les joueurs en deca ?
Je préfère parler des belles surprises, des nouveaux talents, que pointer tel ou tel joueur, d’autant plus que si les performances de certains sont peut-être moins bonnes que celles espérées, ce n’est pas que de son seul fait, cela se noie dans le collectif. Et puis tous les joueurs de rugby connaissent des hauts et des bas, c’est normal et sain. Cela permet de se remettre en question, de pouvoir rebondir, d’évoluer.
Ensuite, il y a une données simple, c’est que tous les clubs ont plusieurs objectifs, que ce soit la première partie de saison, la deuxième, la Coupe d’Europe, la gestion de la trêve internationale… les joueurs doivent se partager entre tout cela, et du coup, ne peuvent pas être au top pendant 10 mois. Mais quand les mecs ont les qualités, elles sont toujours là.

Retrouvez la fiche de Xavier Garbajosa, parrain de la LNR ici

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
25ème journée du 18 au 19 avril
pts
1 1
Toulon
73
-1 2
Montpellier
71
0 3
Clermont
69
0 4
Racing Metro
69
1 5
Castres
66
-1 6
Toulouse
64
1 7
Paris
64
-1 8
Bordeaux
59
0 9
Brive
57
0 10
Grenoble
53
1 11
Bayonne
50
1 12
Oyonnax
50
-2 13
Perpignan
50
0 14
Biarritz
30

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
Voir tout le calendrier