TOP 14 Le point
Par Nicolas LAVALLEE, le 24 octobre 2013.

TOP 14 – J10 : sous le regard des doyens

Après la parenthèse européenne, les équipes du TOP 14 retrouvent leurs habitudes hexagonales à l’occasion de la 10e journée. Outre le derby francilien entre les deux clubs doyens, le Racing et Paris au Stade de France, d’autres rencontres régionales attendent les spectateurs : Clermont reçoit Brive et Grenoble accueille Oyonnax. Autres duels : en rouge et noir à Toulouse avec la venue de Toulon, en bleu avec Bayonne-Montpellier et enfin Perpignan-Bordeaux et Castres-Biarritz avec des visiteurs qui veulent se sortir de situations délicates.

Bayonne 24 - (b) 19 Montpellier Feuille de match

Les Bayonnais, avant-derniers devant Biarritz et derrière Oyonnax reçoivent des Montpelliérains actuellement deuxièmes mais qui viennent de subir une grosse défaite à domicile contre la province de l’Ulster, 25 à 8. Les Héraultais ont à cœur de retrouver une spirale positive pour rester dans le haut de tableau et les derniers résultats à Jean-Dauger peuvent nourrir cet espoir. Battus l’an passé en mettant tout de même le bonus défensif (32-26), ils y ont gagné en 2011, 2010, 2008 et 2005, soit 4 fois en 10 rencontres. Ils ont donc 40% de chances de l’emporter !
Mais Bayonne n’a cédé qu’une fois à la maison depuis le début de la saison 2013-2014 : le 14 septembre face au Racing Métro de 3 points seulement 19-16. Après un bon début de championnat, figurant même en tête à l’issue de la première journée, les Basques se retrouvent en position de reléguables avec la moins bonne défense du TOP 14, 22 essais encaissés en 9 matchs, soit 2,4 par rencontre. Mais ils en ont aussi inscrits 11 quand leur adversaire du week-end en a marqué le double (22) et encaissé 16.

Toulouse 13 - (b) 12 Toulon Feuille de match

C’est à un choc européen auquel vont assister les spectateurs d’Ernest-Wallon entre deux équipes au palmarès prestigieux. Les Toulousains restent sur 4 succès consécutifs face aux Varois à la maison et comptent 2 défaites en 13 rencontres depuis 1982 : 25-20 en 1993 et 6-3 en 2010. Cette rencontre est aussi un duel au sommet entre deux formations qui comptent le même nombre de points, 27 en 9 journées, soit 3 par match. Le RCT compte 10 points de moins que la saison dernière.
Côté statistiques, l’attaque toulousaine a été plus performante que celle des Varois avec 18 essais inscrits contre 16 au vice-champion de France qui possède cependant une meilleure défense : seulement 6 essais encaissés et 11 pour Toulouse. A noter que l’équipe de Guy Novès n’en a encaissé que deux à domicile, quand Toulon en a planté 5 à l’extérieur. Fringuant en HCup avec deux succès en deux matchs (38-5 face à Zebra et 17-16 chez les Saracens), Toulouse veut continuer sur sa lancée quand Toulon qui avait cartonné Glasgow 51-28 est tombé à Cardiff 19-15.

Castres 39 (b) - 0 Biarritz Feuille de match

Pour le BO aucun calcul. Désormais il faut gagner. Partout, tout le temps. Sauf que Biarritz se déplace chez un champion de France en titre désormais 11e, à 7 points du triptyque Toulon-Montpellier-Toulouse. Après un succès probant face à Toulon le 14 septembre (22-15), le CO a été battu à Toulouse (26-9), puis a battu le Racing (19-15) avant d’être sévèrement défait à Brive 34-0 lors de la dernière journée de TOP 14. Depuis le début de la saison, Castres se montre incapable d’enchaîner deux succès consécutifs et d’ainsi stabiliser son positionnement au classement, son jeu mais aussi sa confiance. Biarritz pourrait être la victime expiatoire de cette nécessité de nouvel élan pour le second bloc de matchs.
Mais les Rouge et Blanc sont dos au mur. Derniers avec 8 points de retard sur Bayonne qu’ils ne rattraperont donc pas ce week-end quoiqu’il arrive, ils doivent néanmoins se rapprocher de leur voisin qui accueille Montpellier la veille. Après ce déplacement à Castres, le BOPB recevra le Racing Métro 92. Deux matchs face à des ténors du championnat. En 2011-2012, alors quatorzième, le club basque avait entamé sa remontée et son sauvetage en première division. Mais Lyon n’était qu’à deux points. Ils se consoleront en se disant que la saison dernière Mont-de-Marsan ne comptait que 2 points à l’issue de la 9e journée.

Clermont 36 - (b) 29 Brive Feuille de match

Si 180 kilomètres séparent les deux villes, c’est pour chacune un derby qui s’annonce au Michelin. Mais un derby duquel Brive n’est plus revenu vainqueur depuis le 25 novembre 2003 (21-7), soit quasiment 10 ans jour pour jour. Depuis 2006, le CABCL a été à chaque fois largement battu n’inscrivant pas plus de 14 points et n’en encaissant pas moins de 33. La dernière venue des « Coujoux » s’étant soldée par un 57-14 au Michelin.
Clermont, cinquième, veut mettre fin aux flottements entrevus par période au cours de leur début de saison. Les Auvergnats voudront conserver leur invincibilité à domicile. Avec deux points de retard sur les 3 premiers, les Jaunards sont dans les clous quand, Brive, neuvième n’est qu’à 3 points de leur hôte du jour, et deux de la sixième place qualificative pour les phases finales. Les locaux présentent la meilleure attaque avec 23 essais inscrits, contre 16 aux Blanc et Noir qui n’ont encaissé qu’un essai de plus depuis les neuf premières journées : 15. Une rencontre que Clermont doit donc aborder avec sérieux avant de se rendre à Castres puis de recevoir les Racingmen. Brive recevra Biarritz, puis ira à Oyonnax.

Grenoble 23 - 10 Oyonnax Feuille de match

Pas forcément une rencontre au sommet entre deux villes de montagne. Du moins, pas d’après leur classement car dans le jeu cela risque d’être un match intéressant, d’autant que les points de la victoire seront précieux pour l’une et l’autre formation. Grenoble est 7e à quatre points seulement de la première place, et Oyonnax douzième avec un point d’avance sur Bayonne, premier relégable.
Il n’y a pas si longtemps les deux formations étaient encore en PRO D2. C’est d’ailleurs la première fois qu’elles se rencontrent en première division, version professionnelle. Leur seul match en élite, appelée alors « Excellence » remonte à 1946 avec un succès 5-0 de Grenoble qui n’a été battu qu’en 2008 (10-7) et 2009 (18-10), et reste sur 3 succès consécutifs à Lesdiguière face aux « Oyomen ».
Le match s’annonce vraiment équilibré avec des Isérois qui présentent une meilleure défense : 17 essais encaissés contre 21 aux Rouge et Noir, mais une plus faible attaque : 8 essais marqués contre 11 aux Hauts-Bugistes.

Perpignan 31 - 20 Bordeaux Bègles Feuille de match

L’USAP reçoit l’UBB avec la ferme intention de récupérer quatre points minimum pour venir titiller les premières places. Sixième à 3 points du trio de tête Toulon, Montpellier, Toulouse, le club catalan peut revenir glaner quelques places et se placer dans la course aux phases finales à l’entame du deuxième tiers du championnat. Les statistiques sont de leur côté avec 17 victoires en 17 matchs à domicile face aux Bordelo-Béglais depuis 1950 avec un score moyen en leur faveur de 30 à 14. Les Sang et Or peuvent même prétendre au point de bonus offensif.
Mais Bordeaux a besoin de passer à la vitesse supérieure. Dixième avec 5 points d’avance sur Bayonne, avant-dernier, le club girondin doit sortir de la seconde partie de tableau et une victoire en terre catalane avant d’aller à Toulon et de recevoir le Stade Français serait de nature à envisager ces deux gros matchs avant plus de confiance. L’équipe de Raphaël Ibanez a inscrit autant d’essais qu’elle en a encaissés : 15, soit 3 de moins que Perpignan (18) qui en a subi 13.

Racing Métro 92 16 - (b) 12 Paris Feuille de match

Après le derby des montagnes entre Grenoble et Oyonnax, place au derby de la capitale mais aussi au derby des équipes doyennes et donc au plus ancien derby, le premier match entre les deux formations remontant à 1891, et en championnat l’année suivante faisant de ce match le plus ancien « derby » dans un championnat de France de sport collectif, tous sports confondus !
Le temps a passé offrant au Racing, puis au Stade Français les heures de gloire et les lumières de la capitale. A la veille de la 10e journée, les Parisiens sont devant les Franciliens : 4e place pour les Rose et Bleu, 8e position pour les Ciel et Blanc. Mais quatre points les séparent et le Racing Métro 92 a bien l’intention de revenir à hauteur de son demi-frère parisien à l’occasion de la réception de celui-ci.
Classique du championnat, ce derby revêt cette saison une importance particulière avec le retour à de très hautes ambitions des deux clubs franciliens en même temps. Les équipes se sont rarement croisées à ce haut-niveau depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Elles semblent, cette saison, toutes les deux capables de se retrouver en phase finale pour, pourquoi pas, la première finale entre ces deux formations depuis… 1893 !

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
12ème journée du 28 au 30 novembre
pts
1 1
Toulon
37
-1 2
Clermont
36
0 3
Paris
35
0 4
Racing Métro 92
33
0 5
Grenoble
32
0 6
Bordeaux Bègles
29
0 7
Toulouse
28
0 8
Montpellier
27
2 9
Oyonnax
25
0 10
Bayonne
23
-2 11
Brive
23
2 12
Lyon
22
-1 13
La Rochelle
21
-1 14
Castres
20

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
14ème journée du 13 au 14 décembre
pts
0 1
Pau
49
3 2
Biarritz
39
4 3
Perpignan
36
-1 4
Albi
36
1 5
Aurillac
36
-4 6
Mont-de-Marsan
35
-3 7
Colomiers
34
1 8
Montauban
34
-1 9
Béziers
31
0 10
Agen
29
1 11
Carcassonne
28
1 12
Tarbes
27
-2 13
Massy
25
1 14
Dax
22
1 15
Bourgoin
21
-2 16
Narbonne
21

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier