TOP 14 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 27 mai 2013.

TOP 14, finale - Toulon - Castres : 14-19

Samedi 1er juin 2013, Toulon, deuxième de la phase préliminaire, va affronter Castres, 4ème, dans une finale qui fleure bon les années 90. En effet, le dernier titre du RCT remonte à 1992, celui du CO à 1993. Face à des Castrais qui ont crée l’exploit durant ces phases finales, et qui rêvent de poursuivre en ce sens, les Varois vont tenter de faire l’impossible doublé, deux semaines après avoir été sacrés Champions d’Europe. Suivez la rencontre en notre compagnie et en live, avec les commentaires de Xavier Garbajosa.

Cette page se rafraichit automatiquement toutes les minutes.   

Merci d’avoir suivi cette rencontre en notre compagnie et pour votre fidélité tout au long de la saison. Rendez-vous en août pour la reprise du TOP 14 !

Xavier Garbajosa : « Félicitations aux Castrais ! Ils ont fait un grand match, dans l’investissement individuel et collectif. Ils n’ont jamais été perturbé par l’événement. Ils ont été très bons défensivement, parfois même héroïques, solidaires. Les joueurs clés, que l’on attendait de pied ferme sur cettefinale ont répondu présent, je pense notamment à la charnière Kockott Talès qui a été impécable dans la gestion du jeu, Kockott, deucx pénalités et une transformation, Talès deux drops coup su coup… chapeau. Les Toulonnais qui ont paradoxalement bien débuté le match et voulu beaucoup jouer sont passés à côté. Nous n’avons pas vu le Toulon que l’on connaissait, fortsur la conqu^te, pragmatique, parfois siplistes mais efficace. Ilsl’ont fait par moment, et à ces moemtns là, semblaient reprendrele match en main. Au final, ils n’ont pas su revenir dans le match."

C’est fini au Stade de France. Castres bat le Champion d’Europe et soulève le 4ème Brennus de son histoire !

Toulon – Castres : 14-19

Essai de Toulon ! Sur le renvoi les Toulonnais récupère, et côté gauche, Armitage file le long de la ligne, repique intérieur à 5 mètre de la ligne et plonge avec deux castrais sur le dos. Wilko manque la transformation.

Toulon – Castres : 9-19

80e - C’est peut-être la délivrance pour le CO qui obtient une pénalité à 40 mètres face aux perches… Kokcott ne tremble pas et scelle le 4ème Brennus de l’histoire du CO.

Dans cette fin de rencontre, Toulon joue tous les ballons et porte le danger près de la ligne castraise. La pression est énorme sur la défense tarnaise qui subit une séquence énorme… mais comme depuis le début du match, elle tient ! Elle récupère même le ballon et Kockott fait reculer le RCT de mètres. 

Toulon – Castres : 9-16

74e - Copié - collé de l’action précédente. Talès ramène le jeu dans le camp toulonnais. Après la touche, le CO appuie dans l’axe, et Talès… claque le drop !

Toulon – Castres : 9-13

72e - Cela faisait longtemps que Castres ne faisait que défendre, et sur l’un de ses rares ballon, Talès ramène le jeu dans le camp toulonnais. Sur la touche, Tekori récupère et perce dans l’axe, et le même Talès, servi derrière sa mêlée, redonne quatre longueurs d’avance d’un drop parfaitement claqué.

Castres ne voit plus la balle, et Toulon enchaîne les actions. C’est une véritable marée rouge qui déferle sur la défense tarnais.

Toulon – Castres : 9-10

Et ça passe enfin. Toulon revient à 1 point à un peu plus de dix minutes du terme de ce match. Ca sent le souffre !

67e - Nouvelle occasion pour le buteur anglais, de 45 légèrement sur la gauche.

64e - Nouvelle tentative de Wilkinson à 50 mètres. Cela ne lui avait pas réussi en première période, là… non plus ! poteau !

Les deux équipes se rendent désormais coup pour coup, ça sent le KO. Soit Castres marque et tue le match au score. Soit Toulon, et c’est mentalement qu’ils feront très mal aux Castrais.

Xavier Garbajosa : « Les Castrais s’accrochent. Ils sont bons en défense, ils ne font pas de fautes, ils jouent les coups à fond et le font bien. Ceci dit, ils commencent à se faire pénaliser un peu plus…On arrive à l’heure de jeu, on va voir si la lucidité ou le manque de lucidité va faire son oeuvre. Car Castres n’est qu’à quatre points ! Souvenez-vous de la finale de Coupe d’Europe ! Toulon était dans la même situation délicate, et on sait ce qui s’est passé…"

Il ne faudrait cependant pas qu’après toutes ces occasions manquées, le CO n’ait pas à le regretter.

56e - Sur la touche, Masoe tente de partir au ras mais perd la balle, Talès récupère et est à un doigt de tuer le match ! Une belle occasion manquée, mais Toulon a très, très chaud !

54e - Castres continue d’appuyer où ça fait mal avec une échappée le long de la ligne côté droit de Kockott. Sur le renversement au pied cela ne donne rien, touche pour Toulon, mais le CO maintient son emprise.

52e - Belle réaction du CO, avec en fin d’action une chevauchée de Diarra qui entre dans les 22 toulonnais. Le RCT se met à la faute et offre à Kockott de redonner une belle avance au CO. Poteau de 30 mètres en coin sur la droite !

Xavier Garbajosa : « Encore quelques fautes de main dans cette entame de deuxième période, mais on retrouve le Toulon que l’on connait. Ils sont revenus sur un jeu un peu plus simpliste, on assure la conquête on joue au près. Ca manque encore un peu de liant, mais avec des joueurs comme Bastareaud, il y a des possibilité de casser la défense. C’est comme cela qu’ils sont revenus au score."

Toulon – Castres : 6-10

49e - Cependant, le RCT hérite d’une pénalité que Wilko transforme des 15 mètres en face.

Toulon attaque cette deuxième période pied au plancher… Armitage, Wulf, Bastareaud surtout agressent la ligne castraise. Mais comme durant les 40 premières minutes, le CO défend bien…

Toulon – Castres : 3-10

C’est reparti au Stade de France avec le coup d’envoi de Wilkinson.

Xavier Garbajosa : « Côté toulonnais, c’est une première mi-temps très brouillonne, avec beaucoup d’imprécisions, d’imperfections, on ne sent pas le Toulon pragmatique, parfois minimaliste mais efficace que l’on voit d’habitude. et puis les trois échecs de Wilkinson font très mal, au score bien sûr, mais aussi au mental. Côté castrais, ils se nourrissent des erreurs adverses. Ils ont redressé la barre en mêlée, ils sont efficaces en touche, arc boutés en défense, ils ne lâchent rien, ils occupent bien au pied. Et puis derrière, l’essai poignard de Kockott, malgré l’écran sur le défenseur toulonnais. Maintenant le plus dur commence pour les deux équipes. Pour Toulon il va falloir vite marquer pour revenir dans le match. Pour les Castrais, il va falloir être capable de physiquement tenir ce score, mais, paradoxalement, sans jouer petit bras… quand il y aura des coups à jouer, il faudra les jouer à fond."

C’est la pause au Stade de France où le CO mène 10-3.

Toulon – Castres : 3-10

40e - Coup de poignard de Kockott qui au sortir d’une mêlée tarnaie à hauteur des 22 toulonnais va entre les perches pour le premier essai du match, peut-être entaché d’un écran d’un joueur castrais sur le défenseur toulonnais au ras. Il transforme et donne 7 points d’avance à Castres sur la sirène. 

Pour le moment Toulon a la possession et joue, mais de manière stérile, et un folle. A l’inverse, le CO défend bien mais n’est pas en reste, se montrant dangereux sur quelques inspirations, notamment par Dulin.

34e - Grosse séquence toulonnaise avec en point d’orgue une énorme charge de Bastareaud au centre du terrain, difficilement stoppée par Claassen. 34e - Grosse séquence toulonnaise avec en point d’orgue une énorme charge de Bastareaud au centre du terrain, difficilement stoppée par Claassen.

Xavier Garbajosa : « Sur une finale, il ne faut pas faire d’erreurs, mais on le voit sur les actions, ils semblent vouloir faire quelque chose mais ne vont pas au bout. S’ils tentent qu’ils aillent au bout plutôt que de jeter la balle ou de tenter une passe impossible. La victoire doit se construire petit à petit.« Xavier Garbajosa : « La pression, la peur de perdre le ballon, de ne pas se trouver… il y a beaucoup de facteurs qui expliquent ces imprécisions. Il faut qu’ils essaient de se retrouver en faisant des choses simples, pas en tentant des choses qu’ils n’ont pas fait de l’année. »

Et ça continue avec un coup de pied toulonnais direct en touche…

Sur la même action, les deux formations confirment les imprécisions constatées depuis le coup d’envoi. Kockott délivrant un coup de pied par dessus trop long, et en suivant, Bastareaud faisant une passe en-avant…

Délicat aussi les deux touches non trouvées par Castres alors que le CO avait l’occasion de revenir dans le terrain adverse. Au lie de ça, les Tarnais reprennent la marée.

24e - 50 mètres séparent Wilko des perches castraises… ça n’effraie pas le meilleur réalisateur du championnat, la réussite le fuit, un poil trop court. 9 points oubliés, aussi rare qu’impressionnant pour l’artilleur de la rade, et délicat un soir de finale.

23e - Comme en demie, Wilkinson des 40 mètres tente le drop… il y a la longueur, mais la précision.

20ème. Castres a réglé ses difficultés en mêlée en mettant celle du RCT à la faute. Il y a un gros combat en conquête.

Xavier Garbajosa : « Pour l’instant, les Toulonnais semblent vouloir trop jouer, ce qui n’est pas dans leurs habitudes. Ils font d’ailleurs pas mal de fautes, ils jettent les ballons alors qu’ils sont généralement très pragmatiques. Ils se cherchent, les transmissions ne sont pas claires. Les Castrais sont très bien organisés en défense, et même dangereux en attaque. Dommage que Bai n’ait pas eu de soutien sinon ça faisait essai."

Toulon – Castres : 3-3

14e - Sur la mêlée suivante, Toulon se met à la faute et offre à Kockott une belle occasion d’égaliser. Des 22, légèrement sur la gauche, le demi-de-mêlée tarnais ne tremble pas.

12e - Le CO continue de presser en défense et TOulon perd son flegme. Dans ses 22 mètres, au sortir d’un maul, Giteau fait en avant sous la menace de Cabannes. Mêlée tarnaise à 5 mètres. Ca chauffe !

Castres joue parfaitement le coup. S’appuyant sur une énorme défense, le CO récupère une balle à hauteur des 30 mètres toulonnais et envoie la marée. Bai perce mais ne trouve pas de soutien. L’action ne donne rien.

Xavier Garbajosa : « La conquête est à l’avantage de Toulon, les Castrais se concentrent sur la défense, et le font bien… ça se jauge, aucuns risques d’un côté comme de l’autre. Toulon fait ce qu’il sait faire, et le fait parfaitement. Ca avance sur tous les ballons."

Toulon – Castres : 3-0

8e - Sur l’action, le RCT continue son travail de sape et Wilkinson a une nouvelle occasion à 15 mètres sous les poteaux. Ca passe.

6e - Pénalité pour Toulon à 40 mètres à gauche des perches… Poteau ! à la retombée, Toulon est à la récupération…

Toulon semble parfaitement entré dans son match mettant déjà la pression sur le CO. Les Castrais semblent parfaitement en place en ce début de match.

Xavier Garbajosa : « Les premières mêlées sont toujours importantes, surtout que le CO avait pris Clermont en demie. On attendait de voir l’apport d’Hayman côté Toulon, force est de constater que ça donne du poids."

1ère mêlée importante pour le CO à 45 mètres des perches toulonnaises… gagne par Toulon !

Toulon – Castres : 0-0

C’est parti au Stade de France entre le RCT et le CO.

Les deux équipes entrent sur le pelouse du Stade de France, bouillant et plein à craquer, pour le protocole d’avant match… Le Brennus observe son futur vainqueur ! 

Xavier Garbajosa : « Je vois ce match comme une finale très engagée physiquement car il va y avoir deux équipes sur le même registre. Deux packs conquérants, forts sur les fondamentaux, une bonne défense, et avec des joueurs assez expérimentés à tous les postes. Une finale se joue sur des détails, il y a peu de place pour l’à peu près. Et puis, il y évidemment un phénomène psychologique très importants, Toulon est sur un titre de Champion d’Europe, vainqueur de Toulouse… ils sont sur une dynamique très positive, mais il va falloir faire attention aux Castrais, et ne pas tomber dans la facilité dû à leur statut de favori. Les Castrais ne doivent pas avoir de perte de motivation et de concentration du fait de cet évènement. Il faut qu’ils aient l’envie de gagner cette finale, et pas envie de ne pas la perdre. Toulon a déjà connu une finale de championnat l’an passé, plus celle de Coupe d’Europe remportée cette saison, ils ont de l’expérience, ils connaissent les erreurs à ne pas reproduire. Castres n’en joue pas souvent, donc pour eux il va sûrement y avoir une féroce envie de ne na pas le perdre…mais il ne faut pas se tromper dans l’envie. C’est une saison compliquée pour eux, mais qu’ils ont maîtrisée. Ce n’est pas une surprise de les retrouver ici, après la phase préliminaire et les demi-finales. Ce n’est pas Clermont qui a perdu, malgré un pète à la tête après la finale européenne, mais Castres qui a gagné, et en faisant bien le travail. Maintenant, ils doivent parvenir à évacuer cette ambiance particulière d’une finale au Stade de France. 80 minutes, c’est court et long à la fois… il va falloir maîtriser tous ces détails qui font un match de rugby. »

Nous avons le plaisir de vous faire suivre la finale du TOP 14 en compagnie de Xavier Garbajosa, ancien centre, ailier ou arrière du Stade Toulousain et du XV de France. Un observateur de choix, qui avec cinq finales à son actifs, et trois titres de Champion de France, ainsi que deux Coupes d’Europe, connait parfaitement les tenants et les aboutissements de ce type de rencontre.

En match d’ouverture, le comité Côte d’Azur, dominé l’an passé en finale ici même au Stade de France, a offert un récital sur la pelouse dyonnisienne, atomisant son homologue de la Côte d’Argent 36-3. Y-aura-t-il une autre formation de la région sacrée ce soir à Saint-Denis ?

Après respectivement 20 et 21 ans de disette, Tarnais et Toulonnais ont obtenu ce soir une occasion rêvée de soulever le quatrième Brennus de l’histoire de leur club.

H-10 minutes avant le coup de la finale entre Toulon et Castres.

Rendez-vous samedi 1er juin à partir de 21h, pour le live de la finale commenté par Xavier Garbajosa.



Cliquez sur les visuels pour accéder aux articles dédiées.


L’historique des finales de la LNR



L’historique des finales du CO



L’historique des finales du RCT



La présentation de la finale entre Toulon et Castres



Retrouvez le live de la demi-finale du CO, commentée par Pepito Elhorga


Retrouvez le live de la demi-finale du RCT, commentée par Nicolas Brusque

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
3 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-3 6
Mont-de-Marsan
19
-2 7
Carcassonne
19
-2 8
Albi
19
3 9
Colomiers
17
-1 10
Aurillac
17
-3 11
Biarritz
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier