TOP 14 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 13 mai 2014.

TOP 14, demi-finales - Toulon – Racing-Métro 92 : Entre ténors

Cette première demi-finale du TOP 14 va opposer deux ténors du championnat (d’Europe même pour le RCT), encore en PRO D2 il n’y a pas si longtemps que cela, et qui ont su aborder le virage vers l’élite avec succès. Quand le RM 92 tentera d’atteindre sa première finale depuis 1990, le RCT voudra lui disputer sa 3ème en trois saisons. Choc au sommet, si proche, si loin de la PRO D2… et du Brennus !

JPEG - 74.5 ko
C’est une confrontation entre ténors, récemment pensionnaires de PRO D2, qui va opposer le RCT au RM 92 lors de la première demi-finale de Lille. (Crédit photo : Presse Sports)

Il n’y a pas encore si longtemps, les deux formations qui vont s’affronter vendredi soir évoluaient en PRO D2, Toulon étant sacré en 2009, le Racing-Métro 92 la saison suivante. Une éternité pourtant au regard de l’évolution de ces clubs qui ont parfaitement su appréhender le virage vers le TOP 14 pour devenir des ténors du championnat. Pour preuve, plusieurs phases finales sont venues récompenser le travail de ces deux formations, quatre pour les Franciliens (soit à chaque saison depuis leur retour en première division), trois pour les Varois, les deux formations se croisant même en 2012 à Mayol, à l’occasion d’un match de barrage remporté par le RCT, 17-13.

A la différence près que, si aucun des deux n’a pour le moment pu ajouter un Brennus à son palmarès, Toulon a jusqu’à ce jour bien mieux tiré son épingle du jeu. En effet, si le Racing-Métro 92, pour sa deuxième demi-finale après celle de 2011 (défaite 25-26 face à Montpellier), tentera d’accéder à sa première finale du championnat depuis 1990, Toulon tentera lui d’atteindre le Stade de France pour la troisième fois de suite.

Une issue qui parait tout à fait possible, car même si Toulon a connu des hauts et des bas cette saison, la régularité, la maîtrise et les immenses qualités des Varois leur auront permis de tenir le haut du pavé. Les chiffres parlent d’eux-mêmes, car avec cinq finales en trois ans, le RCT joue les premiers rôles de toutes les compétitions auxquelles il participe.

Jamais deux sans trois ?

JPEG - 75.5 ko
L’effectif pléthorique (avec ici Habana et Bastareaud) et la maîtrise à toute épreuve du RCT sont des atouts majeurs dans la quête de Brennus des Toulonnais. (Crédit photo : Presse Sports)

Plus même, car avec le titre en Hcup glané la saison passée aux dépens de Clermont (et peut-être un deuxième dans une semaine face aux Saracens), il s’est mis à gagner. Il faut maintenant, après deux échecs en TOP 14, transposer ce succès continental au niveau hexagonal. Mais avant cela, il faudra venir à bout du Racing-Métro 92 pour aller tenter sa chance à Saint Denis à la fin du mois, et cela ne s’annonce pas aisé.

En effet, en recrutant le duo d’entraîneur Labit - Travers, sacré avec Castres en 2013, et renforçant un effectif, déjà solide, de manière impressionnante, le club des Hauts-de-Seine avait annoncé la couleur. Pourtant, après un retard à l’allumage, c’est dans le dur que les Franciliens ont passé la plus grosse partie de leur saison. Peu importe, sous la houlette de leurs sorciers du banc de touche, ils surent réaliser une fin de parcours tonitruante pour accrocher la qualification… à l’extérieur, et à Toulouse, rien que cela !

Tout bonus


Pas de quoi inquiéter les Ciel et Blanc, qui, vaincus d’avance dans l’inconscient collectif sont allés dans la Ville Rose sans pression, et, dans le sillage d’un Sexton de gala, se sont imposés avec maîtrise en privant Toulouse d’une 21ème demie de rang. Ils retrouvent du coup ce niveau pour la première fois depuis 2011, à un match de retrouver une finale de première division, qui leur échappe depuis 1990. Là encore, ils ne sont pas favoris, et pour eux, c’est tout bonus.

Il reste un match à ces formations pour rejoindre le Stade de France, et deux pour soulever le Bout de bois. Ce choc au sommet s’annonce palpitant et disputé, et espérons qu’il ne se limite pas à un duel des deux fantastiques artilleurs que sont Jonny Wilkinson côté varois, et Jonathan Sexton côté alto-séquannais. Place au show !

JPEG - 65.5 ko
Après un retour inespéré lors de la phase préliminaire et une victoire en barrage à Toulouse, la suite du parcours est désormais tout bonus pour les Racingmen de Maxime Machenaud. (Crédit photo : Presse Sports)

Retrouvez l’avis du spécialiste Yann Delaigue ici

Pour voir le résumé du match retour 2013-2014, c’est ici
Pour voir le résumé du match aller 2013-2014, c’est ici
Pour voir le résumé du match de barrage de 2012, c’est ici

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
TOP 14 Reprise le 15 août 2014
Ligue Nationale de Rugby - logo pro d2
PRO D2 Reprise le 13 août 2014
 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
  • vendredi 15 août
  • 20h45 Bayonne / Toulon -
    Diffusion : Canal +
  • samedi 16 août
  • 14h45 Clermont / Grenoble -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Bordeaux / Lyon -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Brive / La Rochelle -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Castres / Paris -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 18h30 Toulouse / Oyonnax -
    Diffusion : Rugby + 258
  • 20h45 Montpellier / Racing Metro -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier