TOP 14 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 7 mai 2013.

TOP 14, Barrages - Toulouse – Racing-Métro 92, Yann Delaigue : « le coup est jouable pour le Racing-Métro 92 »

Vendredi soir, le stade Toulousain recevra le Racing-Métro 92 au Stadium pour le premier barrage du TOP 14 2012-2013. Opposition de styles mais chances partagées. Si les Stadistes ont l’expérience de l’évènement, avec en ligne de mire la 20ème demi-finale consécutive de leur histoire, les Franciliens malgré un cruel manque de réussite en phases finales, ont les armes pour rivaliser. Selon Yann Delaigue, consultant sur les phases finales du TOP 14 pour lnr.fr, le coup est jouable pour eux.

JPEG - 113.6 ko
Opposition de style au Stadium pour le premier match de barrage du TOP 14 entre Toulouse et le Racing-Métro 92. Malgré l’expérience des Toulousains lors de ces rendez-vous, les Franciliens ont un beau coup à jouer. (Crédit photo : Presse Sports)

Vendredi soir, le Stade Toulousain, troisième du TOP 14 reçoit le Racing-Métro 92, sixième, pour un match qui s’annonce disputé, entre deux équipes complètes mais aux profils différents. Eliminé dès les phases de poule de HCup avant d’être reversé en Amlin et y être battu par Perpignan en quarts (19-30), distancé par Clermont et Toulon en championnat, le stade Toulousain n’a pas eu sa superbe habituelle… tout est relatif cependant, car la saison des troupes de Guy Novès n’est pas finie, un match de barrage au programme, le deuxième de son histoire, pour rêver de poursuivre sa route et conserver son titre.

Il faudra pour cela faire aussi bien qu’en 2010 face au CO (victoire 35-12), déjà au Stadium, face au Racing-Métro 92, et atteindre ce qui constituerait la vingtième demi-finale de rang des Rouge et Noir ! Un objectif à la mesure du club le plus titré de France, vainqueur des deux derniers championnats. Mais méfiance, car si cette rencontre se déroulera à « domicile », l’adversaire du jour ne viendra pas pour regarder son adversaire jouer. Au contraire.

En effet, après une première moitié de championnat alternant le bon et le moins bon, les Franciliens ont effectué une phase retour tonitruante, alignant même neuf succès de rang entre les J14 et J21, pour se replacer dans le wagon des qualifiables et valider leur billet au soir de la 23ème journée. C’est donc gonflés à bloc qu’ils se déplaceront dans la Ville rose pour créer l’exploit… car c’est bien d’exploit dont il s’agit. D’abord parce ce qu’il faudra dominer Toulouse dans son antre, mais également parce que les matches couperets ne réussissent pas aux Franciliens.

En effet, si ces derniers n’ont été absents des phases finales qu’une seule fois depuis 2010, et l’instauration des matches de barrages avec la qualification directe en demi-finale des deux premiers du classement, le club n’a jamais remporté le moindre match à ce niveau, s’inclinant par deux fois en barrage et un fois en demi-finale… A méditer.


L’avis du consultant, Yann Delaigue :

« J’espère tout d’abord que ce sera un beau match, que les deux équipes vont se lâcher en terme de jeu et nous offrir du spectacle. Il est sûr que ce sera un match plein, disputé entre deux équipes très complètes qui ne voudront pas arrêter leur saison vendredi soir. On pourrait dire sur l’esprit des équipes, qu’il s’agit d’une opposition de styles, mais pas tant que cela au final, car on a vu un stade Toulousain rentrer un peu dans le rang et se montrer un peu plus prévisible, et à l’inverse, un Racing, qui a su, les résultats venant, proposer un jeu plus aéré.
L’importance des mêlées fermées sera, comme durant toute la saison, véritablement primordiale, mais la clé du match sera à mon sens Luke McAlister. _ D’un côté comme de l’autre, il y a de nombreuses individualités, mais l’ouvreur néo-zélandais et la manière dont il saura gérer le jeu des Toulousains devraient être les principales attractions du match. Il aura un rôle déterminant car il est le seul véritable créateur de cette équipe.
Donc je pense que le coup est jouable pour le Racing-Métro 92. Lors de leur superbe série, ils ont montré qu’ils étaient au top, donc ils sont capables d’aller battre Toulouse à Toulouse. Maintenant, il faudra être capable de dompter cette équipe toulousaine, qui aura su se remettre en question pour aborder cet événement, comme son mentor, Guy Novès, qui adore cette ambiance de phases finales. »




L’avis du consultant, Yann Delaigue :

Le parcours du Stade Toulousain :

« J’ai un peu peur pour le Racing-Métro 92, parce que la saison du stade Toulousain, qui est pour être franc un peu moins brillante que les autres, en fait un adversaire d’autant plus dangereux. Donc, même si les Toulousains ne parviennent pas à atteindre leur vitesse de croisière, que ce soit autant en terme de résultats que de contenus, méfiance. D’abord sur l’état d’esprit revanchard des Stadistes, à qui il ne reste plus que le championnat, mais également sur les qualités connues de cette équipe. Ils sont doubles tenants du titre, et ils ne lâcheront pas leur bien comme cela. »


Les forces et les faiblesses du Stade Toulousain :

« La grande force de cette équipe est l’expérience de ces phases finales. Ils sont présents à ce niveau tous les ans, ils ont les joueurs pour bien les aborder, donc ils ont les capacités de mener cette campagne à bien.
Pour ce qui est des faiblesses, je parlerai surtout d’une faiblesse, la confiance. _ Comme je le disais, ils ont toutes les qualités pour bien aborder ces rendez-vous, mais n’ayant pas connu une saison idéale, n’ayant pas réellement de match référence, dans la tête et dans les jambes, ils pourraient avoir quelques difficultés de ce côté-là, surtout si le Racing les titille au score ou est devant. »


Phases finales TOP 14 depuis 2010

Finale :
- 2012 : victoire 18-12 face à Toulon
- 2011 : victoire 15-10 face à Montpellier

Demi-finale :
- 2012 : victoire 24-15 face à Castres
- 2011 : victoire 29-6 face à Clermont
- 2010 : défaite 13-21 face à Perpignan
Demi-finale directe en 2012, 2011

Barrage :
- 2013
- 2010 : victoire 35-12 face à Castres
Barrage à domicile en 2013, 2010

JPEG - 50.5 ko
Yoan Huget a été le toulousain le plus utilisé par Guy Novès... gage de la qualité de l’arrière ou ailier international. (Crédit photo : Presse Sports)

Statistiques

Statistiques générales à l’issue de la phase préliminaire :
Classement : 3ème
Nombre d’essais : 67
Total de bonus : 11
Bonus offensifs : 7
Bonus défensifs : 4
Victoires : 17
Défaites : 9
Nul : aucun

Statistiques individuelles à l’issue de la phase préliminaire :
Meilleur réalisateur : Luke McAlister avec 176 points inscrits
Meilleur marqueur d’essais : Vincent Clerc avec 9 essais inscrits
Joueur ayant disputé le plus de matches dans la saison (toutes compétitions confondues) : Yoan Huget avec 33 matches joués



L’avis du consultant, Yann Delaigue :

Le parcours du Racing-Métro 92 :

« On retient surtout la bonne fin de parcours générale du Racing, celle qui lui a permis de rentrer dans les six et de se qualifier pour les phases finales. Mais il faut également souligner que la dernière ligne droite a été plus délicate. Je dirai même que c’est normal, car ils ont fait tellement d’efforts pour accrocher le wagon que, lorsqu’ils y sont parvenus, il y a eu un petit relâchement. Il y a énormément de potentiel dans cette équipe, mais j’ai peur qu’ils aient dépensé tellement d’énergie pour se qualifier qu’ils le paient lors de ces barrages. Maintenant, on connait les ressources de cette équipe, qui ne lâchera rien, et qui voudra à coup sûr jouer l’affectif en offrant une belle sortie à Gonzalo Quesada et à certains joueurs qui quittent le club à l’issue de la saison. »


Les forces et les faiblesses du Racing-Métro 92 :

« La grande force du Racing est sa puissance. Devant comme derrière, c’est très dense, très dur. Il y a bien sûr des talents. Après, leur parcours, et leurs efforts pour revenir dans les six et passer, est une marque de confiance indéniable, qui pourrait bien porter ce club durant ces barrages…
… mais comme je le disais également, ces mêmes efforts pourraient également se payer cash pour une équipe qui a peut-être dépensé trop d’énergie dans cette folle course à la qualification. L’autre facteur qu’il faut à mon sens prendre en compte est qu’ils n’ont aucune garantie sur ces matches couperets, car ils ont perdu tous leurs matches de phases finales (Ndlr : deux barrages et une demi-finale). Est-ce que cela ne va mettre le doute ? »


Phases finales TOP 14 depuis 2010

Demi-finale
- 2011 : défaite 25-26 face à Montpellier
Demi-finale directe en 2011

Barrage :
- 2013
- 2012 : défaite 13-17 à Toulon
- 2010 : défaite 17-21 à Clermont
Barrage à domicile : jamais

JPEG - 199.5 ko
Meilleur réalisateur du club, Jonathan Wisniewski a été l’un des grands artisans de la qualification du Racing-Métro 92. (Crédit photo : Presse Sports)

Statistiques

Statistiques générales à l’issue de la phase préliminaire :
Classement : 6ème
Nombre d’essais : 32
Total de bonus : 9
Bonus offensifs : 2
Bonus défensifs : 7
Victoires : 16
Défaites : 10
Nul : aucun

Statistiques individuelles à l’issue de la phase préliminaire :
Meilleur réalisateur : Jonathan Wisniewski avec 152 points inscrits
Meilleur marqueur d’essais : Virimi Vakatawa avec 4 essais inscrits
Joueur sayant disputé le plus de matches dans la saison (toutes compétitions confondues) : Luc Ducalcon et Maxime Machenaud avec 31 matches joués

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
TOP 14 Reprise le 15 août 2014
Ligue Nationale de Rugby - logo pro d2
PRO D2 Reprise le 13 août 2014
 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
  • vendredi 15 août
  • 20h45 Bayonne / Toulon -
    Diffusion : Canal +
  • samedi 16 août
  • 14h45 Clermont / Grenoble -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Bordeaux / Lyon -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Brive / La Rochelle -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Castres / Paris -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 18h30 Toulouse / Oyonnax -
    Diffusion : Rugby + 258
  • 20h45 Montpellier / Racing Metro -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier