TOP 14 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 11 mai 2013.

TOP 14, barrages – Toulouse – Racing-Métro 92 : spectaculaire !

Au terme d’une rencontre parfois brouillonne en raison d’une grosse volonté de jeu de part et d’autre, Toulouse est venu à bout d’un accrocheur Racing-Métro 92 pour aller disputer sa 20ème demi-finale consécutive le 24 mai prochain à Nantes face à Toulon. Une issue qui permet à Toulouse de faire taire ses détracteurs, qui considéraient que sa saison était ratée. Une réponse fusante ! Pour le Métro, c’est la fin d’une aventure, avant de tourner de nouvelles pages, qui mèneront certainement le club vers pareils événements.

JPEG - 55 ko
Très joueurs, les Toulousains de Dusautoir ont franchi le cap des barrages pour disputer leur 20ème demi-finale de rang. (Crédit photo : Presse Sports)

Si les phases finales 2012 avait été le théâtre de match sans grand spectacle, c’est avec beaucoup d’attente que le monde du rugby attendait l’édition 2013. Force est de constater que pour la première rencontre de cette nouvelle campagne, la satisfaction est au rendez-vous. En effet, dans un Stadium acquis à la cause des Rouge et Noir, jamais les deux formations n’ont fermé le jeu.

Dans une première période plutôt brouillonne, marquée par des velléités offensives des deux côtés, les deux formations se rendaient la pareille, Toulouse ne virant en tête à la pause qu’avec trois petits points d’avance, 14-11. D’aucuns diront que ce premier acte, jalonné par de nombreuses fautes de main aura été imprécise, fouillie, étrange… et ils auront raison, mais les autres, lma majorité, aura eu un sourire aux lèvres au coup de sifflet de l’arbitre.

En effet, entre des fautes de mains causées par une trop forte volonté de jouer et une précision chirurgicale au service d’un jeu sans saveur, le choix est rapidement fait. C’est donc une mi-temps, folle, jouée à un rythme effrénée, savoureuse à laquelle nous aura été donné d’assister. En point d’orgue, les deux essais inscrits au terme d’actions d’école, le premier par Fickou pour Toulouse, le second par Matadigo pour le Racing-Métro 92.

Personne, peu en tout cas, aura donc boudé son plaisir de voir évoluer deux formations animées de belles intentions. Pourtant, une crainte persistait. Allions nous assister à une reprise plus sage, au cours de laquelle, les deux équipes auraient fait le choix de mettre le pied sur la folie, pour favoriser la raison et la sécurité. Que nenni !

Un rythme énorme

Dès le coup d’envoi de Jonathan Wisniewski, les Toulousains imprimaient un rythme énorme à leur adversaire. Insistant au près, n’hésitant pas écarter les ballons, étouffant la ligne ciel et blanche. Résultat, Picamoles, après un nouveau de ballon de récupération, plongeait dans l’en-but à la 52ème. Avec la transformation de McAlister, et les trois inscrits par le néo-zélandais, quatre minutes plus tôt, les locaux prenaient le marge pour mener 24-11.

Une avance d’autant plus confortable qu’au sortir de cette entame de seconde période, où les Toulousains monopolisaient le ballon, les Franciliens, outre les points encaissés, avaient dépensé beaucoup d’énergie à défendre, et semblaient être dans une situation délicate. Pourtant, comme piqués au vif, remettre un peu de doute dans les têtes midi-pyrénéennes.

En effet, dans la foulée de l’essai de Picamoles, Chavancy, servi par un Hernandez inspiré, filait à l’essai pour recoller. Mieux, Wisnieswski rendant la pareille à McAlister au pied, permettaient aux siens de rester au contact à l’heure de jeu, les toulousains comptant certes huit longueur d’avance (27-19), sans pour autant avoir tué le match.

Pourtant, la physionomie de la rencontre ne changea pas jusqu’au coup de sifflet final, malgré des dernières minutes moins rythmées. Toulouse tenait le ballon et partaient à l’assaut de la ligne adverse. Plus performant dans la conquête, avec un jeu au pied plus précis, les hommes de Guy Novès filaient vers un succès mérité, quelque peu empreint de suffisance, les joueurs jouant à tout va et se mettant parfois en danger de manière inconsidérée.

20ème demi-finale consécutive pour Toulouse !

Mais peut-on les blâmer d’avoir voulu, en plus du résultat, y mettre la manière, avec du jeu au large et du volume. Non. Non, comme blâmer le Racing de n’avoir peut-être pas joué un peu plus, voyant que dès qu’ils envoyaient du jeu, ils se montraient dangereux. Au terme d’une fin de saison éprouvante pour revenir dans les six, ils durent certainement payer la note sur ce match, pour un bilan sans appel de quatre défaites en quatre matches de phases finales depuis 2010.

Il faut basculer sur la prochaine saison, celle qui marque la fin d’une aventure, avec le départ du staff et de certains joueurs, et le début d’une autre, tout ce beau monde étant remplacé pour le coup d’envoi de l’édition 2013-2014. Basculer sur la prochaine saison, pas encore pour Toulouse ! Rendez-vous le 24 mai prochain à Nantes pour y affronter Toulon en demi-finale, la 20ème consécutive du club, et la possibilité d’aller à Saint-Denis pour y défendre ses deux Brennus consécutifs !

Tout un programme pour des Toulousains que beaucoup disaient moribonds après une campagne européenne décevante et une troisième place de la phase préliminaire qui pouvait le paraitre tout autant. Avec l’état d’esprit et l’envie montrés aujourd’hui, les hommes de de Guy Noves ont prouvé que Toulouse restera toujours Toulouse… Toulon est prévenu.

Revivez le live de la rencontre ici

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
24ème journée du 11 au 12 avril
pts
0 1
Montpellier
70
0 2
Toulon
69
0 3
Clermont
69
1 4
Racing Metro
65
1 5
Toulouse
62
-2 6
Castres
62
0 7
Bordeaux
59
0 8
Paris
59
0 9
Brive
56
0 10
Grenoble
51
1 11
Perpignan
50
1 12
Bayonne
48
-2 13
Oyonnax
48
0 14
Biarritz
26

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
  • vendredi 18 avril
  • 20h45 Castres / Montpellier -
    Diffusion : Canal + Sport
  • samedi 19 avril
  • 14h55 Oyonnax / Toulouse -
    Diffusion : Canal +
  • 17h00 Perpignan / Toulon -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Biarritz / Brive -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Grenoble / Bayonne -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Racing Metro / Clermont -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 20h35 Paris / Bordeaux -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier