TOP 14 Le point
Par Nicolas LAVALLEE, le 7 août 2012.

Jean Monribot (Agen) : « Un staff plus étoffé »

A quelques jours de la reprise du TOP 14, et avant de recevoir le Racing Métro le 18 août à Armandie, Jean Monribot (24 ans) promu capitaine du SU Agen fait le point sur les ambitions du groupe lot-et-garonnais. Renforcé par les arrivées de Philippe Sella comme directeur technique, Mathieu Blin comme entraîneur et par l’apport de trois préparateurs physiques, le SUA veut franchir un nouveau cap.

JPEG - 29.4 ko
Jean Monribot, capitaine du SUA

- Vous avez été promu capitaine pour la saison 2012-2013. Comment prenez-vous ce rôle ?
Ce n’est pas la première fois, je l’avais déjà été lors de notre première année en PRO D2 en 2007-2008 à 19 ans, et j’étais vice-capitaine l’an passé aux côtés de Adriaan Badenhorst. Mais je le prends comme un véritable honneur. Le SUA est véritablement mon club de cœur, cela fait onze ans que je porte ce maillot. Mais, pour moi, ce n’est pas une fin en soi. Cela n’a jamais été un objectif primordial. Dans un sport d’équipe, tous les joueurs sont importants, chacun vaut autant que l’autre. Etre le porte-drapeau du groupe, ça fait plaisir.

- Avant le début de la nouvelle saison avez-vous déjà réfléchi à vos discours d’avant-match, êtes-vous déjà entré dans ce rôle de capitaine ?
Bien sûr, c’est nécessaire de prendre ce rôle avec le plus de sérieux possible. Je ne suis pas très discours mais je m’intéresse à chacun, je vais voir tout le monde pour échanger, connaître tous les joueurs. Le noyau du groupe n’a pas changé, cela fait des années que je joue avec 80% de l’équipe. Certains sont des amis, d’autres des copains et je n’ai pas besoin de m’intéresser à eux autant que les nouveaux. Il est primordial pour un capitaine d’analyser les individus et d’être proches d’eux mais je suis plus dans l’exemplarité du comportement que dans les paroles…

- Mathieu Blin et Philippe Sella sont venus renforcer le club à l’intersaison. Ressentez-vous déjà un changement au sein du groupe ?
Sportivement et rugbystiquement non, il n’y a pas de révolution. On ambitionne toujours de jouer beaucoup, ce qui est la marque de fabrique agenaise. Il me semble important de rester dans la continuité et la dynamique du travail effectué par Christian Lanta et Christophe Deylaud durant 4 ans. Les évolutions que l’on ressent concernent plus les infrastructures et le staff. Nous avons ainsi désormais 3 préparateurs physique contre 1 et demi auparavant. Cela nous permet de travailler par petits groupes, d’être plus entourés, plus aiguillés et plus encouragés. Nous avons aussi de nouvelles machines de musculation ainsi qu’une salle vraiment bien pourvue et spacieuse. C’est une chance pour nous d’avoir de tels outils pour continuer à avancer. Cela donne encore plus envie de travailler.

- Quel bilan tirez-vous de la saison dernière ?
On a vécu une saison compliquée à partir de janvier (le duo d’entraîneurs avait alors annoncé son départ du SUA, NDLR) alors que nous avions fait un très bon début de saison. Cela nous a chamboulé, il faut l’avouer. Aussi faut-il retrouver de la stabilité et de l’allant. Même si nous avons quelques blessés en ce début de saison, deux gros matchs nous attendent à domicile face au Racing Métro d’abord puis Biarritz ensuite.
_ - Et à titre personnel ? Moi je ne suis jamais satisfait de moi de toute manière ! J’ai connu un début de saison où j’étais très en forme physiquement suite à ma tournée avec les Barbarians, puis j’ai eu un passage à vide en novembre/décembre avant de remonter la pente. L’attribution de l’Oscar Midi-Olympique en février témoigne d’ailleurs de ce retour de forme et m’a fait très plaisir.

- Vous avez été sélectionné avec les Barbarians, vous avez connu les sélections -18, -19, vous pensez à l’équipe de France ?
Ce serait mentir de dire que je n’y pense pas. Tout le monde y songe, c’est un rêve de gosse. J’évite de me poser mille questions, et je suis les recommandations de mon père qui me dire d’y aller étape/étape. Je garde en tête qu’une sélection passe par de bonnes prestations au sein de son équipe. Il faut que je continue à étoffer mon jeu pour faire de gros matchs avec le SUA.

- Petite question d’actualité : regardez-vous les jeux Olympiques ?
Oui bien sûr ! Nous avons une télé allumée en permanence sur France 2 et France 3 dans la salle de vie du club. J’ai hâte de voir le rugby à 7 en 2016 aux JO de Rio. Je n’ai pas vraiment de préférence, je regarde un peu tous les sports. Ce que j’apprécie le plus ce sont les reportages sur la préparation des athlètes, la manière dont ils s’entraînent. On peut en retirer des éléments, des idées et cela montre tous les efforts et les sacrifices consentis pour un tel évènement. Voir que des Français vont s’entraîner au Kenya, je trouve ça très intéressant.

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
24ème journée du 11 au 12 avril
pts
0 1
Montpellier
70
0 2
Toulon
69
0 3
Clermont
69
1 4
Racing Metro
65
1 5
Toulouse
62
-2 6
Castres
62
0 7
Bordeaux
59
0 8
Paris
59
0 9
Brive
56
0 10
Grenoble
51
1 11
Perpignan
50
1 12
Bayonne
48
-2 13
Oyonnax
48
0 14
Biarritz
26

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
  • vendredi 18 avril
  • 20h45 Castres / Montpellier -
    Diffusion : Canal + Sport
  • samedi 19 avril
  • 14h55 Oyonnax / Toulouse -
    Diffusion : Canal +
  • 17h00 Perpignan / Toulon -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Biarritz / Brive -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Grenoble / Bayonne -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Racing Metro / Clermont -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 20h35 Paris / Bordeaux -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier