TOP 14 Le point
Par Nicolas LAVALLEE, le 8 août 2012.

Christian Lanta (Bayonne) : « Un excellent état d’esprit »

Nouvel entraîneur de l’Aviron bayonnais aux côtés de Christophe Deylaud, Christian Lanta a profité des matchs de préparation pour mettre en pratique le travail à l’entraînement. La province du Munster (9 août) puis Montferrand (18 août) lanceront la saison d’une équipe basque qui souhaitera assurer son maintenir en TOP 14 le plus tôt possible dans la saison.

JPEG - 29.5 ko
Christian Lanta déjà très écouté par les joueurs de l’Aviron Bayonnais (Photo : Aviron Bayonnais rugby pro)

- Après deux mois de travail environ, avez-vous le sentiment que les bases du jeu sont posées ?
Les bases oui, mais je ne sais pas si elles sont tout à fait assimilées. Les premières rencontres vont être révélatrices. Les matchs de préparation ont apporté des satisfactions notamment au niveau de l’état d’esprit du groupe qui est, je trouve, excellent. Je sens les joueurs motivés et ça se passe bien aux entraînements. J’ai le sentiment que le groupe progresse.


- Vous prenez en mains un nouveau groupe. Pour un entraîneur, qu’est-ce que cela change par rapport à un groupe que l’on connaît ?
Pour Christophe (Deylaud, co-entraîneur de Bayonne et qui entraînait avec Christian Lanta à Agen les saisons précédentes, NDLR) et moi c’est une nouveauté de prendre un groupe que l’on ne connaît pas. On sait la valeur des joueurs car on les a suivi et affrontés, mais là il s’agit aussi de connaître les hommes car un joueur de rugby, c’est un sportif et un homme. Ils sont indissociables. Les semaines passées ensemble ont notamment servies à cela : dresser le profil psychologique de chacun, discuter, se découvrir. C’est un laps de temps éphémère et très court avant d’entamer le championnat. Un entraîneur a pour mission de faire émerger les qualités de chaque joueur pour faire progresser le collectif. On est là pour trouver les complémentarités entre les hommes.

- L’éducateur et homme que vous êtes doit être comblé ?
(Rires). Oui, c’est très intéressant et très motivant. Il n’est pas possible de créer une cohésion entre les gens sans qu’il y ait une cohésion humaine. Ce sont des garçons qui sont responsables de ce qu’ils font. Et nous aussi !

- En match amical vous avez battu le Stade Français(38-18) et Montpellier (26-25), mais perdu face à Biarritz (10-0). Doit-on retenir le résultat mathématique de ces rencontres ?
Non, pour un entraîneur le score est souvent secondaire. Ce qui importe c’est le contenu, le comportement. Les matchs de préparation permettent de vérifier si ce qu’on travaille à l’entraînement passe lorsqu’on joue. Face à Biarritz on avait pris le parti de ne pas tenter les pénalités en première période. On n’est pas parvenus à concrétiser certaines actions et on a bien joué pendant 50 minutes. Nous avons vu des bonnes choses.

- Vous recevez Clermont le 18 août à 15 heures pour lancer la saison 2012-2013. Vous estimez que Bayonne sera prêt à 60%, à 80% pour ensuite monter en puissance ?
On ne peut pas raisonner de cette manière. Et je ne sais même pas si un Bayonne à 90% de son potentiel parviendrait à battre un Clermont à 60% du sien ! On a pris un groupe frustré de sa saison dernière où la PRO D2 a longtemps été d’actualité. On a modifié des choses dans la vie du collectif et les repères de jeu. Là on reçoit l’ASM puis Paris avant d’aller à Castres et Perpignan. Avec le président Alain Afflelou, nous ne nous sommes pas fixés d’objectifs en terme de place à telle période de la saison, etc. Tout cela va se définir petit à petit, au fil de l’année. Ce qui est clair, c’est que nous avons un gros début de championnat qui devrait engendrer des défaites, mais cela fait partie du jeu. Le championnat est long et Bayonne devra s’affirmer et confirmera !

- En tant que passionné de sport, quel regard portez-vous sur les jeux Olympiques ?
J’essaie de regarder le maximum de sports. C’est un rendez-vous formidable et ce n’est pas moi qui vais banaliser ou galvauder les sportifs. On se rend compte de la somme de détails qu’il faut pour parvenir à disputer une telle compétition. Pour un entraîneur c’est très intéressant de regarder les sports individuels. On en retire toujours des éléments pertinents pour les entraînements.

JPEG - 29.6 ko
Christophe Deylaud et Christian Lanta, passés d’Agen à Bayonne...

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
23ème journée du 24 au 25 avril
pts
0 1
Toulon
66
0 2
Clermont
62
2 3
Toulouse
61
-1 4
Paris
61
-1 5
Racing Métro 92
58
0 6
Oyonnax
57
0 7
Montpellier
51
1 8
Bordeaux-Bègles
51
1 9
La Rochelle
50
1 10
Brive
48
-3 11
Grenoble
48
0 12
Castres
47
0 13
Bayonne
47
0 14
Lyon
35

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
28ème journée du 25 au 26 avril
pts
0 1
Pau
93
2 2
Mont-de-Marsan
77
-1 3
Perpignan
77
-1 4
Agen
74
1 5
Albi
72
-1 6
Biarritz
72
0 7
Aurillac
72
0 8
Colomiers
65
0 9
Béziers
59
0 10
Montauban
59
0 11
Carcassonne
58
0 12
Tarbes
57
0 13
Bourgoin
47
0 14
Narbonne
45
0 15
Dax
43
0 16
Massy
37

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier