TOP 14, J2 | LES INTERNATIONAUX EN POLE POSITION

Les joueurs du XV de France présents en Afrique du sud lors de la tournée de juin étaient exemptés de match pour la première journée de TOP 14. Ils seront de retour pour jouer la deuxième journée. Les dispensés ont vécu de façon différente la reprise du championnat. 

Le Toulonnais François Trinh-duc était au stade Mayol pour supporter ses coéquipiers opposés à Pau ; difficile pour lui de rester tranquillement assis dans les tribunes comme un simple spectateur : « ça m’a démangé de fouler la pelouse durant toute la partie. J’ai hâte de retrouver le terrain ». Le numéro dix des bleus a des fourmis dans les jambes car il n’a pas rejoué depuis le 24 juin. « Mis à part les stages pré-coupe du monde, je n’ai jamais eu autant de semaines de préparation. En club, la priorité a été donnée au programme de séances physiques concoctées par le staff tricolore. Il a fallu aussi travailler collectivement avec mes coéquipiers pour apprendre les nouvelles annonces et améliorer les réflexes entre joueurs ».  Il fera son grand retour dimanche à 16h50 face à Clermont. 

Au Stade Français, Jules Plisson n’était pas en tribune comme François Trinh-Duc, mais sur le banc de touche en qualité d’assistant terrain et de porteur d’eau. Une place stratégique qui lui a permis de soutenir l’équipe mais de faire également une nouvelle séance de fractionné gratis : « Greg Cooper, mon manager sportif, m’a proposé le poste d’assistant terrain le temps d’un match. J’ai trouvé que c’était une bonne idée ; cela m’a permis de passer un peu plus de temps avec mes coéquipiers en passant les consignes, mais aussi de revoir les lancements de jeu de plus près. » Jules Plisson postule à l’ouverture pour la réception de La Rochelle samedi à 16h45.

Kevin Gourdon n’était pas sur place pour soutenir son club, La Rochelle, en déplacement à Brive ; il a suivi le match depuis son canapé : « j’ai vu la rencontre à la télévision, j’ai beaucoup crié pour supporter l’équipe et je me suis fait reprendre plusieurs fois par mon épouse pour baisser d’un ton (sourire). Au coup de sifflet final, j’ai envoyé un sms pour féliciter le groupe ».  Kevin Gourdon, comme les autres, a travaillé le physique durant l’intersaison ; il se sent bien physiquement à un détail près : « Je n’ai pas rejoué depuis fin juin, je ne suis plus habitué au contact. Pour ce match contre le Stade Français, je pars dans l’inconnu. »  

 

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos