Le Racing 92 champion de France!

En s'imposant 29 - 21 sur Toulon, et la majeure partie du match en infériorité numérique, le Racing 92 est sacré champion de France pour la 6ème fois de son histoire. Un titre particulier, après 26 ans de disette, et glané dans une enceinte mythique du ballon rond, le Camp Nou de Barcelone.

Après des demi-finales de haute volée, dont l’une fut exceptionnelle, cette finale 2016 était forcément attendue au tournant. En effet, une semaine tout juste après avoir vibré en Bretagne, tout le monde rêvait d’une rencontre à la hauteur de son écrin. Dans le mythique Camp Nou de Barcelone. Toulonnais et Varois n’aurons pas déçu !

En termes de jeu, les débats furent certes un peu moins alléchants qu’au Roazhon Park, mais avec 50 points au compteur, cette finale, la plus prolifique depuis 2006 (victoire de Biarritz 40-13 sur Toulouse), avec trois essais au compteur, du suspens et des revirements de situation, n’aura laisser personne sur sa faim.

Le décor était planté dès le coup d’envoi avec une pénalité accordée d’entrée à Toulon, Halfpenny mettant le RCT en tête à la 2ème Minute. 3-0. Le Racing 92 réagissait parfaitement dans le sillage du toujours remuant Goosen, qui perçait plein champs et obtenait une pénalité. Il n’en fallait pas plus pour permettre à Carter d’égaliser. 3-3 à la 6ème.

Et le ciel tomba sur la tête des Ciel et Blanc ! Nous sommes à la 18ème minute. Giteau prend le trou, Machenaud sur sa route le saisit le soulève et le fait chuter tête la première. Monsieur Raynal n’hésite pas et sort le rouge pour le demi-de-mêlée francilien. Avec un peu plus d’une heure à jouer, l’on se demande comment le Racing 92 pourra lutter face à la machine toulonnaise.

D’autant que grâce à deux nouvelles pénalités de Halpenny et un essai de Gorgodze servi par Tuisova, les Varois s’envolent au score pour mener 14-9 à la demi-heure du jeu. Le RCT semble mis sur orbite et filer vers son cinquième titre de Champion… mais la magie du sport est telle qu’elle permet aux hommes de se surpasser. 

Suspendus au pieds de Carter et Goosen, les Ciel et Blanc reviennent à deux longueurs du RCT à la pause (14-12), et les espoirs les plus fous sont permis. Plus que permis quand dès la reprise, grâce à deux nouveaux coups de pied de Goosen, ils passaient devant 18-14. Sur le renvoi de la dernière pénalité du centre sud-africain, Rokocoko réalisait un petit numéro sur son aile, coup de pied par-dessus, accélération, pas de l’oie pour éliminer le dernier défenseur et filer en terre promise. Carter ne transformait pas mais le Racing menait 26-14.

C’était au tour des Franciliens de filer vers le titre, mais encore une fois, tout n’était pas joué d’avance. En compétiteur hors pair qu’il est, le RCT lâchaient toutes ses forces dans la bataille et grâce à Mermoz, revenait à 21-26 à quelques minutes de la fin. Trop tard, d’autant que Carter, élu homme du match rajoutait trois points pour donner plus d’ampleur au succès des siens.

Bernard Laporte quitte le RCT sur une défaite mais avec un bilan énorme. Bravo à lui et à ses hommes pour ce nouveau parcours exceptionnel. Bravo au Racing 92 qui remporte son sixième titre de l’histoire, le premier depuis 1990. Comme le souligneront les plus fervents et connaisseurs amateurs de ballon ovale, il est après le Stade Français, le deuxième et dernier club à être sacré sur trois siècles différents.

Merci à toutes et à tous pour nous avoir suivi tout au long de cette saison magnifique, jusqu’à cette apothéose dans le mythique Camp Nou de Barcelone. Rendez-vous en Août pour la reprise.

  • Camp Nou,
  • TOP 14 2015-2016 - Finale
  • Vendredi 24 Juin 2016
  • 20h45
  • M. Mathieu Raynal

Toulon

Racing 92

21 29
Mi-temps : 14 - 9
Voir le résumé du match

Articles liés

Informations Liées

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos