TOP 14 Orange - J23: les candidats se dévoilent

Le Racing revient à un point de Toulouse. Castres, Biarritz, Montpellier et Perpignan s'affirment en vue des phases finales. Clermont et Toulon peuvent toujours y croire, comme Bayonne lourdement battu par Biatrritz 40 à 10. En bas de classement, Agen et Brive ont fait le trou sur la Rochelle désormais 13e. Les quatre prochaines journées vont être disputées...
JPEG - 128.1 ko
Le Racing a pris la mesure de Toulouse.

CASTRES-TOULON : 18-12

Les Toulonnais étaient venus faire un coup à Castres. Mais, si le duel de botteurs annoncé a bien eu lieu, Jonny Wilkinson l'a perdu. Romain « Robocop » Teulet a permis à son équipe de s'offrir un succès probant contre des Varois désormais obligés de remporter leurs 4 prochaines rencontres contre Paris, Toulouse, Perpignan et Montpellier ! Les deux défaites à domicile de début de saison, contre Bayonne et le Racing, auront été traînées comme un boulet tout au long de cet exercice. Le RCT n'a pas encore sa place dans le sextet final quand le CO s'y affirme.
Dans une rencontre où il a fait montre de bonne tenue et d'opportunisme, le CO a résisté aux attaques de Toulonnais confondant parfois vitesse et précipitation avec de trop nombreuses fautes. Castres l'emporte pour la quatrième fois consécutive en championnat à domicile contre Toulon qui y avait gagné en 2009 en Challenge européen. Cette saison les Rouge et Noir sont en HCup où ils veulent aussi briller. Agen, Bourgoin, Biarritz et Perpignan se dressent sur la route des Castrais. Mais ils ont prouvé ce week-end qu'ils ne craignent « degun ».

AGEN-CLERMONT : 26-17

Clermont voyage mal cette saison et l'a confirmé face à des Agenais entreprenants et bienheureux d'accrocher le champion de France à leur tableau de chasse. Voilà les Lot-et-Garonnais à 5 points devant La Rochelle, premier reléguable. Une bouffée d'oxygène à l'entrée de la dernière ligne droite. Le SUA accueille Castres avant d'aller justement à La Rochelle où se jouera une bonne partie du maintien de l'une et de l'autre formation.
A l'aller, les Auvergnats l'avaient largement emporté 45-19 mais ils n'ont plus gagné à Armandie depuis le 18 décembre 2004, 22-19. Les Jaunards ne récupèrent même pas le point bonus, et ils perdent leur strapontin en barrage aux dépends de Perpignan qui les devance grâce aux points terrain. Clermont reçoit Biarritz le 2 avril pendant qu'Agen accueillera Castres avec un regain de confiance dans son jeu. C'est par là que passe son salut. Clermont a pu s'en rendre compte !

LA ROCHELLE – PERPIGNAN : 16-34

Les Catalans reviennent dans la course aux phases finales avec cette 5e victoire de rang. La bonne opération du week-end à Perpignan donc ; la mauvaise à la Rochelle qui compte désormais 4 points de retard sur Brive, et 5 sur Agen après leurs victoires sur Clermont et Bourgoin. L'USAP est sixième avant de recevoir Toulouse puis le Racing, et d'aller à Toulon pour finir par Castres à Aimé-Giral. Ce qui veut dire que le vice-champion de France va se frotter à quatre des 5 clubs actuellement en lice pour les phases finales ! Si les « Sang et Or » se sortent de cette fin de saison dantesque, ils pourraient devenir de vrais candidats au titre.
Les Rochelais, eux, n'ont pas le choix. Le déplacement à Brive samedi 2 avril à 14h30 est certainement la dernière occasion pour les Atlantiques de croire au maintien. Les saisons passées, jamais les deux promus ne sont restés en TOP 14 Orange. Agen est pour le moment sauvé…

BRIVE – BOURGOIN : 50-6

Bourgoin n'a pas fait illusion lors de ce déplacement en Corrèze, et Brive a pu prendre 5 points. Sept essais pour les locaux contre deux pénalités à des Berjalliens promis à la PRO D2. Les Brivistes, eux, s'échappent de la seconde place vouée à la descente, et la réception de La Rochelle s'annonce comme l'occasion de prendre le large vers le maintien. Bourgoin recevra Montpellier, Castres et Biarritz la dernière journée, après être allé à Toulouse.
Le CSBJ a encaissé une 8e défaite consécutive en terre corrézienne où ils avaient déjà connu une telle déroute avec une défaite 55-3, en 2003. Bourgoin a profité de ce déplacement à Brive pour faire jouer sa jeune garde, histoire de préparer la prochaine saison en deuxième division. Espérons qu'ils continuent à en faire de même jusqu'à la 26e journée afin d'avoir des joueurs aguerris l'an prochain. Car seuls les jeunes représentent l'avenir…

BIARRITZ-BAYONNE : 40-10


Dans un stade d'Anoeta acquis à la cause du rugby basque depuis plusieurs années désormais, le derby basque a été dominé de la tête et des épaules par le Biarritz Olympique. Celui-ci a remporté son 5e derby à « domicile » en 6 rencontres, et l'Aviron a encaissé un nouveau score lourd après un 54-0 en 2006-2007 et un 53-7 au cours de la saison 2005-2006.
Avec ce succès en Espagne, les Biarrots s'installent dans les places qualificatives mais rien n'est acquis, et ils affronteront Clermont et Castres au cours des quatres dernières journées.
Pour Bayonne, cette défaite marque sans doute la fin de leurs espoirs de participer à la lutte finale. Les voilà neuvièmes, mais ils n'ont que 4 points de retard sur le dernier qualifié aux barrages aussi rien n'est perdu. Mais le Racing, Montpellier et Paris s'annoncent sur leur chemin. Le score était fait à la mi-temps avec 34-10 pour le BO. Bayonne avait déjà été battu à Anoeta, contre Biarritz…les Rouge et blanc ont montré leurs valeurs et s'annoncent désormais en costauds pour la fin du championnat.

RACING METRO-TOULOUSE : 43-21

Les Racingmen ont été impressionnants face à Toulouse pour leur première réception au Stade de France. Ils s'affirment comme un vrai candidat au titre tant leur jeu semble trouver de l'amplitude au fil des rencontres. Toulouse en a fait les frais avec une défaite assez lourde, 43-21. Cela faisait 3 ans que le Stade n'avait pas pris plus de 40 points et s'ils restent leaders, ils voient les hommes de Pierre Berbizier revenir à un point. Les deux premiers auront le privilège d'être qualifiés pour les demi-finales, et le premier pourra choisir de jouer le vendredi soir ou le samedi après-midi au stade Vélodrome de Marseille.
On notera que Jonathan Wisniewski a parfaitement maîtrisé son sujet, et Frédéric Michalak lui a rendu la pareille pour des Toulousains trop souvent sanctionnés pour espérer l'emporter. La force des Alto-séquanais aura été d'inscrire des points sur chacun de leurs temps forts. Soit par des drops (1e, 54e), soit par des essais (10e, 42e, 63e). Les deux premiers sont arrivés au meilleur moment pour le Racing qui su prendre cette rencontre par le bon bout sans jamais le lâcher !

MONTPELLIER-PARIS : 29-23

Après un très bon début de match, les Parisiens ont vu Montpellier rester au contact malgré une nette domination des Stadistes. Menant 14-9 à la mi-temps avec un essai juste avant celle-ci, Paris a vu le match lui échapper à la 66e minute après un carton jaune contre Pascal Papé. Le match bascule alors et Montpellier, qui est l'équipe finissant le mieux ses rencontres, a prouvé cette statistique en marquant un nouvel essai quatre minutes plus tard.
Les Héraultais sont désormais 5es avec 3 points d'avance sur Perpignan. Ils se rendront à Bourgoin, et Brive et recevront Bayonne puis Toulon pour la dernière journée.
Le Stade Français, dixième, avec 49 points peut encore se qualifier mais un succès en terre montpelliéraine leur aurait facilité la tâche. Toulon, Clermont, Bayonne et enfin le Racing seront leurs derniers adversaires de la saison. Pas de quoi pavoiser…

..

Articles liés

Partagez cette page sur

La vidéo du moment

> Accèder à toutes les vidéos