Stadium Municipal, Toulouse, 24 mai 1964

Retrouvez l'historique des finales du championnat de France de rugby depuis 1892 et sa première édition...

SECTION PALOISE 14 - A.S. BITERROISE 00

Les équipes

Section Paloise :
R. Toyos, J. Clavé‚ J. Piqué‚ C. Rouch, R. Lhande, o)J. Capdouze, m)J. Duluc, H. Cazabat, F. Moncla (cap.), B. Vignette, J.B. Doumecq, J.P. Saux, M. Etcheverry, A. Abadie, E. Ruiz.

AS Biterroise :
P. Dedieu, C. Grau, J. Fratangelle, I. Barrière, R. Bousquet, o) M. Bematas, m)P. Danos (cap.), R. Gensane, J. Salas G. Bonneric, L. Gagnière, C. Vidal, G. Ribot, E. Bolzan, C. Malet.

Les points

SP : Capdouze, 2 essais et drop ; Toyos, pénalité et transformation.

Arbitre : Robert Calmet

Pau avait éliminé Narbonne (8-3) vainqueur lui-même du champion en huitièmes et Béziers peiné pour battre Tarbes (3-0). Les finalistes n'avaient pas connu une saison sereine. Les Languedociens avaient procédé à un nécessaire renouvellement. Gayraud, Rondi, Amal, ce dernier pourtant présent en demi-finale, Mas, passé à XIII, Barrière, n'étaient plus là, tandis que Gagnière, à 30 ans, connaissait l'honneur de disputer la finale pour sa première saison de rugby. En Béarn, l'automne et l'hiver avaient été désastreux et des supporters avaient même déchiré leur carte de la Section. Les Palois avaient réussi à accrocher in extremis le wagon des qualifiés.
Le pack béarnais avait alors réalisé de considérables progrès. De fait, en finale, il pesa de tout son poids sur un adversaire où Salas, en fond de touche, tira pourtant son épingle du jeu. Le début de la rencontre fut viril, voire violent. Après trois buts ratés, Capdouze réussit un drop à la suite d'une bonne prise de Saux à la touche près de la ligne biterroise : 3-0 à la 28e minute. Puis, à la 32e, Toyos sanctionna une faute languedocienne dans l'alignement (6-0). Quelques timides initiatives des arrières biterrois n'eurent pas de conséquence sur le score à la mi-temps.
A la reprise, le jeu demeura terne, gris comme le temps, alors que le pack palois humiliait la mêlée héraultaise. Le match bascula à la 60e minute. Lhande déborda sur une offensive partie de rien avant d'être repris en vue de la ligne adverse. Sur la mêl‚e qui suivit, Danos, gêné, manqua sa passe à Dedieu et Capdouze se jeta sur la balle au sol. 11-0 avec la transformation de Toyos.
Les Palois se contentèrent de contrôler les quelques réactions biterroises bien qu'une offensive Barrière-Bousquet faillit réussir ; au contraire, tout à la fin, un contre d'Abadie sur Danos, relayé par Moncla et Etcheverry, amena un second essai de Capdouze qui clôtura ainsi le score (14-0). Six jours plus tard, l' A.S. Biterroise, remodelée avec quatre changements, prit sa revanche en finale du Challenge du Manoir sur des Palois accablés de félicitations et de festivités.

Encyclopédie du rugby français, P. Lafond & J-P Bodis, éditions Dehedin.

..
Partagez cette page sur