Stadium Municipal, Toulouse, 16 juin 1968

Retrouvez l'historique des finales du championnat de France de rugby depuis 1892 et sa première édition...

F.C. LOURDAIS 9 - R.C. TOULONNAIS 9

(après prolongations) F.C. Lourdais déclaré vainqueur au bénéfice des essais

Les équipes

FC Lourdais :
B. Fourcade, J.P. Latanne, R. Halçarren, M. Arnaudet, A. Campaès, o)J. Gachassin, m)J.H. Mir, M. Hauser, M. Crauste (cap.), S. Dunet, J.P. Masseboeuf, G. Cazenave, P. Doumecq, R. Trucoo, J. Bourdette.

RC Toulonnais :
B. Labouré‚ B. Moraitis, R. Fabien, B. Salvarelli, J.P. Carreras, o)P. Bos, m)L. Irastorza, J.P. Monnet, D. Hache, C. Carrère, J.P. Mouysset, A. Herrero (cap.), A. Gruarin, G. Fabre, N. Vadella.

Les points :

FCL : Latanne, 2 essais ; Gachassin, drop.
RCT : Labouré, 2 pénalités et drop.

Arbitre : Charles Durand

Les événements du printemps retardèrent la finale de trois semaines. Le projet Bédouret du Comité de Côte d'Argent avait organisé 8 poules de huit, avec qualification des quatre premiers pour les derniers tours. Le champion sortant avait été humilié en quarts (0-30) par Narbonne, lui-même défait en demi-finale par Toulon (9-14) tandis que Lourdes avait mis à la raison son voisin tarbais (15-6). Il fallut attendre cinq semaines avant la finale, ce qui signifia le malheur pour Douat prévu pour remplacer Hauser blessé à l'épaule et qui eut ainsi le temps de se rétablir. L'avant-match avait été arrosé mais la pluie s'arrêta une petite heure avant le coup d'envoi. Le débat fut d'emblée vigoureux, et les buteurs conviés à marquer des points. Sans résultat. Le jeu demeurait sans brio, marqué par un sévère engagement dans les regroupements. Gachassin réussit un drop des 22 mètres de face à la 29e minute. Dix minutes plus tard, Mir perçait après touche aux 50 mètres ; Dunet relayait, fixait Labour‚ et envoyait Latanne à l'essai en coin : 6-0 à la pause.
Le début de la deuxième mi-temps vit une réaction toulonnaise. A la 48e minute, Charles Durand sanctionna Hauser après une altercation avec Mouysset et Labour‚ réussit en coup de pied tombé un magnifique but de 48 mètres en coin (6-3). L'arbitre, trois minutes plus tard, ne valida pas un essai toulonnais sur mêlée enfoncée mais sanctionna un hors-jeu de Gachassin à la 53e minute. Labour‚ égalisa facilement des 20 mètres en face (6-6).La partie, alors, baissa de rythme. Latanne, gêné par Labour‚ après avoir tapé à suivre, ne se vit octroyer qu'un tir de pénalité - beaucoup réclamaient l'essai de pénalité - et Fourcade rata le but.
La pluie revint dans les prolongations. Latanne marqua enfin son second essai à la suite d'un contre sur Irastorza après touche gagnée par Mouysset (87e minute) alors qu'Irastorza réussissait un drop de 35 mètres à la 91e (9-9). Le score en resta là.
Cette finale est exceptionnelle pour sa date tardive et pour son dénouement : le F.C. Lourdais fut déclaré champion de France au bénéfice des essais. Il était hors de question de rejouer un match déjà largement hors-saison. Les Toulonnais s'en sentirent frustrés.

Encyclopédie du rugby français, P. Lafond & J-P Bodis, éditions Dehedin.

..
Partagez cette page sur