Levallois-Perret, 22 avril 1900

Retrouvez l'historique des finales du championnat de France de rugby depuis 1892 et sa première édition...

R.C.FRANCE 37 - STADE BORDELAIS 3



Les equipes

Racing :
A. Pharamond, Goudard, C. Rutherford, J. Collas, F. Reichel (cap.), o) C. Gondouin, m) L. Binoche, P. Muret, W. Aitoff, A. Roosevelt, H. Lefebvre, E. Sarrade, E. Lesage, Bell, R. Ertzbischoff.

Stade Bordelais :
J. Guiraut, P. Laporte (cap.), B. Cartwright, W.C. Campbell, L. Soul‚ o) Mazières, m) P. Lauga, C. Lauga, C. Deltour, P. Terigi, H. Houssement, Williamson, M. Laffitte, G. Marx, R. Saint-Bonnet.

Points
RCF : Gondouin (3), Sarrade (2), Lesage, Rutherford, Goudard, Reichel, essais ;Rutherford, 5 transformations.
SB : Laporte, essai.

Arbitre : Camille Berthomm

Le F.C. Lyon s'était abstenu de participer, et le vainqueur du championnat de la Garonne était donc invité à disputer le titre au champion de Paris. Le Stade Bordelais défit le S.O.E. Toulouse qui, handicapé par trois blessés et mécontent de la façon de jouer de ses adversaires, avait quitté le terrain à la 59e minute alors que la marque était de 6-0 en faveur des locaux.
Fatigués par une nuit inconfortable dans le train, les joueurs bordelais s'inclinèrent lourdement devant le Racing Club de France superbement conduit par des individualités de beau talent. Les lignes arrières parisiennes, en particulier, imprimèrent un rythme soutenu que les Girondins ne purent relever. Neuf essais récompensèrent le brio offensif des Racingmen. Gondouin, fixé à l'ouverture‚ en inscrivit trois et Cyril Rutherford se montra le meilleur réalisateur avec 13 points.
Pascal Laporte sauva l'honneur des provinciaux, mais c'est bien mortifiés que les Bordelais reprirent le chemin de l'Aquitaine. A dire le vrai, ils n'avaient jamais été véritablement dans le match.

Encyclopédie du rugby français, P. Lafond & J-P Bodis, éditions Dehedin.

..
Partagez cette page sur