PRO D2 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 30 avril 2013.

PRO D2 – J30, Benjamin Ferrou (La Rochelle) : « l’espoir demeure »

Longtemps deuxième et potentiellement candidat à recevoir lors des demi-finales, La Rochelle a raté le coche ces dernières semaines en s’inclinant successivement à Pau et Brive, ses deux concurrents directs pour cet objectif. Une situation délicate pour les Maritimes, mais pas irréversible selon Benjamin Ferrou, le demi de mêlée charentais. En effet, selon lui, Palois et Brivistes ayant des matches compliqués à négocier lors de cette dernière journée, l’espoir demeure. Entretien.

JPEG - 117.9 ko
Même s’ils n’ont plus les cartes en main pour disputer une demie à domicile, Benjamin Ferrou et les Rochelais gardent encore espoir. (Crédit photo : Presse Sports)

Quel est votre sentiment après ce revers à Brive, chez un concurrent direct pour une demi-finale à domicile, qui a désormais quasiment atteint cet objectif, et qui vous éloigne d’autant plus ?
(Soupir). Il y a une grosse déception, car faillir comme nous l’avons fait dans la dernière ligne droite est une grosse désillusion pour tout le monde, joueurs, staffs, public… maintenant, il reste un match, nous pouvons encore rêver à jouer notre demie à La Rochelle, à nous de faire ce qu’il faut pour que cela devienne une réalité, et même s’il faudra compter sur les résultats de nos concurrents directs.

Concurrents directs face auxquels vous avez eu de grosses difficultés, car outre la défaite à Brive, vous aviez également subi un revers sec à Pau il y a deux semaines (25-40). Cela reflète-t-il le réel écart entre les équipes, faut-il placer cela sous le coup de la pression, d’un coup de mou ?
C’est difficile à dire car nous nous étions bien préparés à disputer ces deux matches, mais il est clair que cela n’a pas fonctionné. Maintenant, il va falloir s’en servir de leçon, sortir ce qui n’a pas fonctionné, corriger le tir, garder ce qui a été bon et l’améliorer encore. Si l’on y parvient, on finira sur une bonne note, et on pourra peut-être atteindre notre objectif.

A ce sujet, vous n’avez certes plus votre destin entre les mains pour jouer votre demie à la maison, mais vous avez tout de même l’assurance de disputer les phases finales. C’est une satisfaction, ou est-ce pour le moment entaché par cette fin de parcours difficile ?
Bien évidemment que disputer les phases finales est positif, mais sur les résultats actuels, et le fait d’avoir chuté au classement ces dernières semaines, ça ne peut être qu’une déception. Maintenant, comme je le disais, l’espoir demeure, car si nous avons un match difficile à Albi, Brive va à Aix qui joue sa survie en Pro D2, et Pau reçoit le champion oyonnaxien qui voudra finir en beauté, deux matches qui ne seront pas facile à aborder pour eux. A nous de croire en nos chance, d’aller gagner dans le Tarn, et qui sait, peut-être que cela nous sourira encore plus.

Place à Albi en effet. Que vous inspire cette équipe.
C’est une équipe que l’on connait bien, parce que c’est une valeur forte de ce championnat, avec beaucoup d’expérience de ce niveau, plusieurs montées à son actif, et qui surtout, comme à son habitude, ne lâchera rien. C’est donc un match compliqué qui nous attend, mais il est clair que nous y allons pour gagner, avec l’état d’esprit que nous aurons pour aborder les phases finales.

Quelles sont ses forces, ses faiblesses ?
C’est une équipe qui a beaucoup de qualité, mais pour ne pas rentrer dans les détails, c’est avant tout une équipe formidable en termes d’envie, d’agressivité, d’amour du maillot… tout ce que nous n’avons pas su montrer lors de nos derniers déplacements. Il faudra être capable de retrouver cela pour bien négocier notre dernier match, un dernier déplacement, et tenter d’accrocher une demie à la maison. Mais pour être clair, il n’y a pas meilleure équipe pour bien préparer les phases finales…

Quelles seront les clés du match ?
Il faudra avant tout retrouver un état d’esprit ! Réussir à avoir à l’extérieur ce que nous avons à la maison. Si on le retrouve, on sera efficace sur le reste et on réussira à mettre notre jeu en place. Si nous montrons le même visage que lors de nos derniers déplacements, nous allons encore le payer cash !

Votre expérience des phases finales, avec une cinquième demi-finale à ce niveau (soit une présence constante depuis la saison 2006-2007, hormis la saison 2010-2011 passé en première division), peut-il être un atout, ou remet-on les compteurs à zéro ?
J’ai envie de dire que je ne pourrai vous répondre qu’après le match, car cela ne peut pas suffire. Ca peut bien évidemment l’être si nous mettons les bons ingrédients. Si ce n’est pas le cas, le nombre de demi-finales que nous avons pu disputer par le passé ne pèsera pas dans la balance.

Benjamin
FERROU

Né le : 14-09-1978

Nat. : France

Taille : 177 cm

Poids : 84 kg

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
25ème journée du 18 au 19 avril
pts
1 1
Toulon
73
-1 2
Montpellier
71
0 3
Clermont
69
0 4
Racing Metro
69
1 5
Castres
66
-1 6
Toulouse
64
1 7
Paris
64
-1 8
Bordeaux
59
0 9
Brive
57
0 10
Grenoble
53
1 11
Bayonne
50
1 12
Oyonnax
50
-2 13
Perpignan
50
0 14
Biarritz
30

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
Voir tout le calendrier