PRO D2 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 6 avril 2011.

PRO D2, J27 – Fabrice Landreau (Grenoble) : « Les joueurs, le déclencheur de cette réussite »

Après 7 matchs consécutifs sans défaite, Grenoble, s’est, à pas de velours, immiscé dans la lutte au sommet que se livraient Lyon et Albi depuis l’entame du championnat. Aujourd’hui dauphin du LOU, la montée directe n’est pas inaccessible pour les Isérois, même si les phases finales, à Grenoble, restent l’objectif prioritaire. Pour Fabrice Landreau, le directeur sportif du club Isérois, rien n’aurait été possible sans l’investissement des joueurs. Entretien.

JPEG - 65.5 ko
Le directeur sportif du club, Fabrice Landreau, explique les résultats du FC Grenoble par l’investissement des joueurs.

- Après 7 matchs sans défaite, le FCG est sur une dynamique très positive… quels en sont les ingrédients ?
Ce sont les joueurs le déclencheur de cette réussite. Pourtant, il y a eu des moments difficiles, notamment au début de saison. Nous voulions insuffler un nouveau souffle au groupe, et pour cela nous avons effectué un gros turnover, avec presque 50% de l’effectif. Nous avons eu pas mal de difficultés à mettre notre jeu en place dans un championnat toujours plus relevé, et surtout très homogène. Le moindre relâchement peut être fatal, et après une mauvaise entame, nous avons fait notre retard pour nous replacer. Le collectif s’est posé, les nouveaux joueurs ont adhéré au projet, les anciens s’y sont toujours retrouvés. La confiance est venue avec les résultats, et cela nous a permis d’être où nous sommes aujourd’hui.

- Votre fin de saison est largement à votre portée (Saint-Etienne, Aurillac, Dax et Pau), comment l’abordez-vous ?
Avec l’envie de remporter tous nos matchs, et si possible avec la manière. L’objectif est d’emmagasiner de l’expérience collective. Comme je le disais, il y a eu des moments difficiles, mais nous avons eu un déclic au soir de la victoire contre Oyonnax lors de la 11ème journée. Nous l’emportons dans les arrêts de jeu (NDLR : pénalité de Johan Dalla Riva à la 80e pour une victoire 19-16). Depuis nous n’avons perdu que deux matchs, et nous avons réalisé de belles prestations face notamment aux deux gros, Lyon (12-12) et Albi (16-16). Cerise sur le gâteau, nous nous imposons à Oyonnax le week-end dernier, où il n’est jamais facile de gagner. Ca permet de valider tous les efforts.

- Commençons par le commencement : Saint-Etienne ce week-end, lanterne rouge qui reste sur 21 défaites consécutifs… qu’est-ce que vous inspire cette équipe ?
Je crois que tout est arrivé trop vite pour Saint-Etienne ! Ils jouent très bien en ce moment, mais ils n’ont pas eu le temps de construire leur effectif en début de saison. Il y a de la qualité, mais la montée, le changement de rythme, des recrues qui n’ont pas eu le temps de s’approprier le projet de jeu… c’est compliqué dans un championnat aussi relevé. Pourtant, ils n’ont pas à rougir, et nous pouvons en témoigner. Au match aller, nous l’emportons largement (NDLR : 43-6), mais nous ne menions que 10-6 à la pause, et nous avons longtemps joué en supériorité numérique car ils avaient reçu un carton rouge. C’est une équipe à prendre au sérieux et à respecter car elle ne lâche rien, et c’est bien là sa force.

- Quel discours tenez-vous aux joueurs à propos de ce match ?
Qu’il ne faudra pas se relâcher. Ca va être très rude. Il faudra scorer et être bien présent dans le combat. On parle souvent d’Alexandre Péclier et de ses qualités au pied, mais le CASE ne se limite pas à cela. Ils ont un pack très rugueux, un milieu de terrain extrêmement puissant avec leur fidjien Alipate Fatafehi et Benoît Lotito, que nous connaissons bien puisqu’il était chez nous la saison passée. Nous avons éprouvé de grosses difficultés au match aller, et les joueurs s’en souviennent.

- Deuxième, la montée directe reste envisageable… est-ce un objectif annoncé pour Grenoble ?
On n’y pense pas. Enfin…on n’y pense pas…Notre objectif reste les phases finales. Avec sept points d’avance, le LOU reste tout de même superbement placé pour accéder directement au TOP 14. Donc nous n’y pensons pas parce que nous n’avons tout simplement pas notre destin en main. La meilleure des choses est de gagner nos quatre derniers matchs. Après, il faudrait que Lyon perde ses deux matchs à l’extérieur, à Tarbes et Saint-Etienne, et surtout lors des réceptions d’Oyonnax et Pau. Ca fait beaucoup d’aléas… même si les accidents existent ! Nous essayons de garder le rythme, de rester sur cette belle dynamique. Les phases finales, et peut-être la montée, seraient des belles récompenses pour les joueurs, car, je le répète, sans les joueurs, rien n’aurait été possible.

- Parlons phases finales alors… vous les avez manqué d’un souffle la saison passée, vous êtes presque assurés de les jouer cette année…
Oui, c’est dommage pour la saison passée, car nous échouons au goal-average particulier face à Pau… mais cela tenait plus de la frustration que de la déception, car nous savions où nous avions perdu nos points, nous savions ce qui nous avait manqué. Nous nous sommes préparés en conséquence cette année, en essayant de monter une équipe plus complémentaire. A noter d’ailleurs que nous avons intégralement changé notre charnière ! Aujourd’hui, cela s’avère payant car nous sommes en haut de tableau, mais comme je le disais, jusqu’à la 11ème journée, nous doutions. Il y a eu une montée en puissance, mais encore une fois, rien n’aurait été possible sans l’investissement des joueurs. Aujourd’hui, il y a une réelle motivation de disputer les phases finales, et il n’y rien de plus excitant… qui plus est peut-être à domicile !

- Quels sont les objectifs définitifs du FCG pour cette fin de saison ?
Que l’on puisse valider notre billet pour les demies, et cela passera par une victoire à Saint-Etienne, puis à domicile contre Aurillac. Si nous y parvenons, nous pourrons mathématiquement parler de phases finales, et en plus à Grenoble. C’est le premier objectif. Le second, c’est de profiter de ces quatre derniers matchs pour installer notre jeu, notre tactique, notre technique, pour aller en phases finales et les gagner.

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
3ème journée du 29 au 30 août
pts
0 1
Toulon
9
0 2
Toulouse
9
0 3
Clermont
9
4 4
Montpellier
9
-1 5
Bordeaux
8
3 6
Racing Metro
8
-2 7
Paris
8
2 8
Grenoble
7
3 9
Oyonnax
6
3 10
Castres
6
0 11
Lyon
5
-5 12
Brive
5
-7 13
Bayonne
5
0 14
La Rochelle
4

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
2ème journée du 30 au 31 août
pts
6 1
Pau
9
1 2
Albi
9
-1 3
Perpignan
8
2 4
Béziers
8
-4 5
Montauban
6
-2 6
Mont-de-Marsan
5
5 7
Dax
4
6 8
Bourgoin
4
6 9
Colomiers
4
6 10
Carcassonne
4
-3 11
Biarritz
4
-7 12
Tarbes
4
-2 13
Agen
2
-1 14
Narbonne
1
-5 15
Massy
1
-7 16
Aurillac
1

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier