PRO D2 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 3 avril 2013.

PRO D2 – J26, Thierry Peuchlestrade (Aurillac) : « Ne pas retomber dans nos travers ! »

Avec une seule victoire en sept matches, Aurillac est passé de la deuxième à la sixième place de PRO D2, et fait du surplace. Une situation délicate avant d’aborder la dernière ligne droite vers les phases finales, car les prétendants à la qualification sont nombreux. L’espoir reste de mise comme l’explique Thierry Peuchlestrade, car le déclic peut intervenir à tout moment. A condition que le club ne retombe pas dans ses travers et livre un dernier mois de compétition irréprochable pour valider le travail réalisé les huit précédents.

JPEG - 75.6 ko
Même s’il sait que ce sera compliqué, Thierry Pleuchestrade croit en la qualification, à condition qu’Aurillac ne retombe pas dans ses travers. (Crédit photo : Presse Sports)

- Vous avez-eu à disputer six matches sur sept à l’extérieur, et le bilan est négatif. Quel est l’état d’esprit aujourd’hui, après n’avoir remporté qu’une seule victoire durant cette série ?
C’est une série difficile qui, ne nous voilons pas la face, nous a fait du mal. L’une des raisons, je ne sais pas si c’est déterminant, mais en tout cas cela a compté, c’est les blessures. Face à Brive (Ndlr : défaite 13-9) nous perdons deux joueurs importants devant, le week-end suivant contre Albi (ndlr : match nul 22-22), deux trois-quarts, et cela s’en est fortement ressenti. Alors nous n’allons pas nous cacher derrière cela, mais il vrai que la saison étant aussi longue et compliquée, les blessures sont très difficiles à gérer pour des clubs à petit budget comme Aurillac.
Après, il est clair que le déclencheur a été la défaite à Brive. On peut gagner le match, mais on le perd dans les dernières minutes, et après, les blessures aidant, il y a eu une sorte de décompression et on enchaine les mauvais résultats. Il y a certes une belle bouffée d’air avec notre victoire sur Oyonnax (Ndlr : 23-22), mais qui au final ne sert pas à grand-chose, car on reprend la marée à Lyon (Ndlr : 33-6). Nous pouvons en partie relativiser les choses car nous avons affronté des gros morceaux, visant la qualification, mais il faut également voir que nous sommes dans le dur, et que toute erreur se paie cash. Nous sommes encore en course, c’est la chose positive, mais il va falloir entretenir l’espoir, et cela ne se fera qu’avec des résultats.

- On a l’impression de voir Aurillac retomber dans ses travers, à savoir baisser de pied en hiver après un beau parcours… l’an passé vous expliquiez que c’était le manque de profondeur de banc qui en était la raison. Cette fois, c’est plus tardif, mais est-ce la même raison ?
En partie, mais pas seulement, car après les fêtes de Noël nous avons enchainé les bons résultats et réalisé un bon mois de janvier, période où les années précédentes nous sombrions. Nous n’avons donc pas subi ce traditionnel passage à vide hivernal. Il est clair que les blessures amenuisent nos forces, mais ce n’est pas tant la qualité du réservoir qui nous fait faire de mauvais résultats, mais la confiance. Nous avons du mal à entretenir la confiance que nous avons pu acquérir précédemment. C’est un tout, bien sûr que l’enchainement des blessures met un coup au moral, mais l’enchainement de mauvais résultats également. Tout est lié.
Le côté positif est que cela a permis à pas mal de jeunes de faire leurs premiers pas, c’est très bien pour le futur car ils auront engrangé de l’expérience, mais cela aura été trop précipité. Nous avons dû lancer trop de jeunes en même temps dans le grand bain, alors qu’il est préférable de le faire au compte-goutte. Et aujourd’hui, sur le plan comptable, cela nous fait défaut.

- Quels sont les motifs d’espoir entretenus aujourd’hui ?
Nous venons de nous retrouver après une semaine de vacances, nous avons pu analyser le match face à Lyon, et l’avantage est que nous avons réalisé un très mauvais match là-bas. Tout ne peut qu’être mieux ce week-end, et la motivation est toute trouvée. Par ailleurs, nous avons la chance d’avoir deux matches de suite à la maison, d’abord face à Pau, puis contre Carcassonne, et donc la balle est dans notre camp.
Nous nous devons de remporter ces deux matches, pour retrouver le goût de la victoire, la confiance, et nous relancer dans la course à la qualification. Ca peut se jouer à rien, un déclic et tout peut repartir. Si nous gagnons ces rencontres, nous ne serons pas pour autant qualifiés, mais cela nous permettra au moins d’y croire encore. Nous avons encore un mois pour tout donner et nous qualifier, tout le monde y croit et est prêt à faire ce qu’il faut pour y parvenir.

- Place à Pau, ce week-end, à domicile justement, un autre prétendant à la qualification, et qui ne s’est incliné qu’à deux reprises lors de ses 10 derniers matches ?
C’est une équipe qui vise une demi-finale à domicile, alors nous savons pertinemment ce qu’elle viendra chercher à Aurillac. Nous sommes donc très motivés à l’heure de les recevoir, nous savons que ce sera très compliqué, mais comme je le disais, il reste un mois de compétition, trois réceptions et deux déplacements. L’objectif est de remporter tous les matches à domicile, à commencer par Pau, et de prendre le plus de points à l’extérieur. Il serait vraiment dommage de passer à côté de la qualification après huit mois de souffrance et de travail…

- Quelles sont les forces et faiblesses de cette équipe ?
C’est un très gros morceau, évidemment, qui joue les phases finales depuis plusieurs saisons, qui, comme je le disais, vise comme la saison précédente une demie à la maison. Ils ont les armes pour y parvenir avec un gros paquet d’avant, une grosse conquête, une grosse charnière, une grosse défense, beaucoup de réalisme… c’est très compliqué à jouer. Nous savons que ce sera délicat, mais encore une fois, il y a cette carotte de la qualification au bout, à nous d’aller la chercher, personne ne le fera pour nous.

- Quelles seront les clés du match ?
La première sera de ne pas retomber dans nos travers ! Nous réalisons ces derniers temps de mauvaises entames de matches, ce qui nous rend les choses très compliquées. A nous de bien aborder la rencontre, sérieusement. Ensuite, il est primordial que nous parvenions à retrouver notre solidité défensive, car depuis quelques matches nous prenons beaucoup d’essais, beaucoup trop d’essais. Pour faire simple, il faudrait que nous parvenions à reproduire notre match face à Oyonnax, c’est notre match de référence ces derniers temps.

- Vous disiez qu’un déclic pouvait tout relancer, que deux victoires lors des deux prochains matches vous permettraient d’y croire… à l’inverse, un revers ce week-end anéantirait vos objectifs ?
Cela dépendra également des autres équipes et de leurs résultats d’ici le terme du championnat, mais il est clair qu’il y a aujourd’hui trop de prétendants aux phases finales pour que l’on puisse se permettre de perdre ce week-end, et à la maison en particulier. Si Pau est meilleur, très bien, nous nous inclinerons, mais encore une fois, il serait dommage de ne pas valider les huit mois de compétition qui viennent de passer, pour nous, mais aussi pour tous nos supporters.

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

DIRECT / MULTIPLEX Afficher le multiplex Replier le multiplex

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
3 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-3 6
Mont-de-Marsan
19
-2 7
Carcassonne
19
-2 8
Albi
19
3 9
Colomiers
17
-1 10
Aurillac
17
-3 11
Biarritz
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier