PRO D2 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 13 mars 2011.

PRO D2 - J24 : la révolution en bas !

Comme les formations de l’élite, les équipes de la queue du peloton de PRO D2 ont réalisé une journée plus que positive. Aix confirmant sa superbe passe (victoire sur Tarbes 23-0), Colomiers qui crée l’exploit (face au LOU, 22-19) et Dax qui arrache la victoire à Saint-Etienne (16-10), c’est une véritable révolution en bas ! A noter la deuxième défaite de rang du LOU qui cause un resserrement en haut et annonce, comme en bas, une fin de saison palpitante.

JPEG - 92.7 ko
Auteurs d’un exploit retentissant en dominant le leader lyonnais, les Columérins n’abdiquent toujours pas dans la course au maintien, et n’abdiqueront jamais.

Aix en Provence – Tarbes : 23-0

Il aura fallu une mi-temps aux Aixois pour prendre la mesure de leurs adversaires. Avec trois essais au compteur et 17 points marqués pour aucuns encaissés à la pause, le Pays d’Aix était parfaitement installé aux commandes de la rencontre. Durant le deuxième acte, et avec une gestion parfaite, les Provençaux rajoutaient deux pénalités pour filer vers une victoire confortable et bonifiée 23-0.
Mais au-delà d’une victoire solide face à un non moins solide adversaire, sixième du classement avant cette journée et en course pour les phases finales, c’est un nouveau gros coup que viennent de réaliser les hommes de Serge Laïrle et Olivier Nier. Un énorme même ! Nous le rappelions avant ce week-end, il y a encore peu relégables, les Aixois sont dans une spirale très positive, avec une seule défaite lors des sept dernières journées, s’imposant à 5 reprises et concédant un nul.
Ainsi, doucement mais sûrement, ils font leur petit bonhomme de chemin vers le maintien, creusant week-end après week-end l’écart avec leurs concurrents directs pour pointer à la 12ème place, à six longueurs de Colomiers premier relégable. Et bien leur en a pris, car même s’ils reçoivent à trois reprise d’ici la fin du championnat, ce sera du lourd (Mont de Marsan, Pau et Albi), et, mise à part celui chez la lanterne rouge, les déplacements seront également très relevés (Carcassonne et Oyonnax). Mais au regard de leurs récentes performances, ils devraient pouvoir tirer leur épingle du jeu. Pour les Tarbais, la fin de parcours sera également délicate, et la qualification loin d’être acquise.



Auch – Aurillac : 18-6

C’est le réveil du phénix que les Gersois sont en train de nous jouer ! 13ème la saison passée, 12ème en 2009, le retour à la PRO D2 tenait du cauchemar, et la phase aller de l’exercice actuel allait dans ce sens. Et puis Auch est redevenu le FCAG qui faisait tant de misères aux clubs de PRO D2, lui valant notamment l’honneur d’accéder à la première division à deux reprises, en 2004 et 2007. Avec deux défaites en neuf matchs, les Auscitains ont fait un bon au classement et pointent aujourd’hui à la sixième place, calé dans la course à la qualification.
La dernière en date, face à Aurillac fut dans la lignée des précédentes, solide. 12-3 à la pause, 18-6 au final, il n’y eu certes pas beaucoup de spectacle, mais de l’efficacité au pied, du réalisme et une victoire précieuse en conclusion. Une situation que leurs adversaires du jour, rêvent de retrouver, eux qui de candidats aux premières places il y a longtemps se retrouvent aujourd’hui dans le ventre mou du championnat.
Les semaines à venir ne s’annoncent pas plus simples à aborder avec notamment des confrontations face à des formations en lice pour les phases finales : Albi, Mont de Marsan ou Tarbes. Même situation pour Auch, qui retrouvera Grenoble, Albi et Bordeaux-Bègles, face auxquels ils batailleront pour un ticket pour les phases finales. Ca s’annonce palpitant !



Grenoble – Narbonne : 34-9

Ca y est, Grenoble a enfin retrouvé le chemin du succès. Certes sur une série de quatre matchs sans défaite avant d’aborder le week-end, les Isérois restaient sur trois nuls consécutifs, manquant par la même occasion de creuser l’écart sur ses poursuivants ou de combler celui avec Albi voire Lyon. Mais las de cette situation, les Grenoblois sont parvenus à réenclencher la première, les Narbonnais en ont fait les frais.
Avec cinq essais inscrits (deux de pénalité), contre deux encaissés, les hommes de Fabrice Landreau signent une victoire bonifiée précieuse face à une formation qui voyage mal et qui n’avait gagné qu’une de ses quatre dernières rencontres. Une préparation idéale qui aura eu le mérite de redonner confiance aux Isérois avant d’aborder les semaines à venir et des rencontres décisives, mais somme toute à leur portée…
Pour Narbonne, en revanche, la situation s’assombrit encore un peu plus. Avec quatre défaites en cinq matchs, les Méditerranéens pointent à la 13ème place, et malgré une marge de manœuvre confortable sur la zone de relégation, se prépare de sueurs froides pour les semaines à venir. En effet, se présenteront des équipes d’une part de haut de tableau (Lyon, Auch et Albi) mais également du bas, qui lutteront pour le maintien, et ce lors des deux dernières journées (Colomiers et Dax). Il faudra batailler…



Oyonnax – Albi : 14-15

Même si cette année quelques failles sont apparues, Mathon fait toujours figure de citadelle imprenable. Mais si une équipe a trouvé les clés de la place forte, c’est bien Albi. Avec une seule défaite en cinq déplacements et surtout trois victoires de rang dans le Haut Bugey, le SCA est bel et bine le chat noir de l’USO à Oyonnax.
Pourtant en difficultés ces dernières semaines, ce n’était pas dans les meilleures dispositions que les Tarnais se présentaient sur la pelouse… les locaux non plus, eux qui ne parviennent pas à enchainer. Et cela s’est ressenti, avec un score de parité et de 0-0 à la demi-heure de jeu, avant que la fin de cette première période ne se débride pour un score de 7-6 pour les visiteurs à la pause.
Dans la lignée du premier acte, le second débute de manière stérile, jusqu’à l’heure de jeu et un nouvel essai albigeois par Sofiane Guitoune. Une pénalité de chaque côté comblait le score, avant que Jérôme Naves n’inscrive un essai sur la sirène. Le public espérait alors que c’était celui de la gagne, mais la transformation manquée faisait mourir les locaux à un point de leurs adversaires.
Pas exclus mathématiquement de la course aux phases finales, la qualification semble pourtant compromise, d’autant plus en sachant que les prochaines rencontres offriront aux Oyonnaxiens un programme dantesque, Tarbes, Grenoble, Lyon ou Mont de Marsan. Albi, en revanche, fait un pas de plus vers la qualification et se prépare au mieux au déplacement à Lyon qui déterminera peut-être la montée directe en TOP 14 Orange.



Bordeaux-Bègles – Pau : 18-14

Si les deux formations se présentaient sur une dynamique opposée, Pau en confiance, l’union un peu moins, ce sont pourtant les locaux qui ont tiré leur épingle du jeu, même si ce ne fut pas de tout repos. Avec un essai de Lilo dès la 9ème minute, les Girondins se plaçaient parfaitement en tête de la rencontre et confirmaient son leadership par ce même Lilo à la 22ème minute pour filer vers la mi-temps avec une avance confortable.
En effet, à 15-6 à la pause, l’UBB pouvait aborder le deuxième acte avec sérénité, d’autant qu’un drop de son buteur Fraser portait le scora à 18-6 à la 54ème. Tout allait bien… jusqu’à l’heure de jeu. Une pénalité de Dumora et un essai d’Hiriart remettaient les Béarnais dans les clous et à quatre longueurs de leurs hôtes à un quart d’heure du terme du match.
Malheureusement pour la Section, plus aucun point ne sera inscrit dans cette rencontre. C’est cependant un point de bonus précieux que les Palois sont allés chercher sur le terrain de l’Union, essentiel même au regard de la terrible fin de saison qui les attend, face à des formations de tête (Mont de Marsan, Lyon et Grenoble) et de queue de peloton (Dax et Aix). Pour les Girondins, qui se sont enfin remis sur les bons rails, il faudra confirmer pour atteindre les phases finales dans une fin de parcours à leur portée.



Colomiers – Lyon : 22-19

Ce n’est ni plus ni moins qu’un retentissant exploit que viennent de réaliser les Columérins sur leur pelouse. 15ème du championnat et à la lutte pour le maintien, l’USC recevait le leader du championnat, vaincu la semaine précédente à Auch et donc enclin à une réaction d’orgueil très attendue face à un mal classé.
Et au regard de l’entame de match des Rhodaniens, auteurs d’un essai transformé au quart d’heure de jeu, confirmé par une pénalité de Romain Loursac à la demi-heure de jeu, leur permettant de mener 10-0, cela semblait en prendre le chemin. Semblait seulement car les Midi Pyrénéens réussissaient en deux minutes ce que le LOU avait peiné à faire en quasiment une mi-temps.
Maitrise columérine ou coup au moral pour les Lyonnais, ces derniers ne parvenaient plus jamais à reprendre le match en main, réussissant toutefois à revenir à égalité à deux reprises, mais cédant finalement dans les arrêts de jeu. Si le LOU confirme ses difficultés à voyager à Colomiers avec une seule victoire en six matchs, il confirme surtout sa mauvaise passe actuelle avec un deuxième revers de rang, certes à nouveau bonifié, mais qui permet à ses poursuivants de recoller. La réception d’Albi le 3 avril apparaît véritablement décisive.
Pour Colomiers, après un exploit de cette teneur, il est impensable de croire que l’USC n’est pas capable de jouer un gros coup d’ici la fin de la saison… c’est en tout cas gonflés à blocs que les Columérins aborderont la dernière ligne droite menant au maintien ou à la relégation.



Mont de Marsan – Carcassonne : 17-13

Avec seulement deux défaites en 13 matchs, les Montois ont réussi un superbe redressement, et aujourd’hui, solides 5ème du classement, font tranquillement route vers les phases finales du championnat. Et malgré un score serré, jamais les Landais ne furent réellement inquiétés. Toujours en tête dans ce match, et menant 17-6 à l’heure de jeu, Mont de Marsan a fait preuve de beaucoup de maîtrise.
Une maîtrise trop difficile à briser pour les Audois, qui malgré beaucoup d’envie ne purent faire mieux qu’endiguer les assauts Landais, et inscrire un essai, celui de l’honneur en fin de match par Labbi. Mais avec seulement une victoire en neuf matchs, ils font du surplace, et voient surtout leurs adversaires leur passer devant les uns après les autres.
Aujourd’hui 9ème, les Carcassonnais n’ont cependant pas encore dit adieu aux phases finales, mais il faudrait un miracle car ils n’ont plus droit à l’erreur… et avec notamment des déplacements en Gironde et à Albi, cela s’annonce très compliqué. Tout comme pour les Montois qui se déplaceront à quatre reprises lors des six dernières journées.



Saint-Etienne – Dax : 10-16

La victoire était incontournable pour les Landais… ils l’ont emporté. Le bonus offensif était attendu… ils ne l’ont pas glané. Pire, ils se sont fait très peur dans cette rencontre face à une lanterne rouge restant sur une interminable série de défaites. Cela confirme plus que jamais que Dax, hormis son classement indigne de son statut et de son histoire, ne parvient pas à trouver de véritables solutions.
Bien sûr, les Landais se sont imposés, restent hors de la zone rouge, et conservent toutes leurs chance de se sauver, mais cela est irrespirable ! Et si l’on regarde les futures rencontres des Landais, le calendrier n’a rien de rassurant. Avec cinq prétendants aux phases finales en six matchs, Dax aura fort, très fort à faire. C’est de loin le calendrier le plus compliqué des équipes luttant pour le maintien, mais si Dax veut rester en PRO D2, il faudra faire avec.
Pour Saint-Etienne, chaque semaine rapproche un peu plus le club du Forrez de la Fédérale. Avec 18 défaites de rang et 20 matchs sans victoire, le CASE est au bord de la descente, car avec 29 points de retard sur son adversaire du jour, premier non relégable, et 30 points à redistribuer d’ici la fin de la saison, rien n’est mathématiquement fait… mais cela tiendrait du miracle.

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
9ème journée du 10 au 12 octobre
pts
1 1
Clermont
31
-1 2
Toulon
28
2 3
Bordeaux
27
0 4
Montpellier
26
1 5
Paris
26
1 6
Grenoble
24
-4 7
Racing Metro
24
3 8
Toulouse
18
3 9
Lyon
17
-2 10
Bayonne
17
-2 11
La Rochelle
15
-2 12
Castres
15
0 13
Brive
14
0 14
Oyonnax
12

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
8ème journée du 18 au 19 octobre
pts
0 1
Pau
35
2 2
Perpignan
23
-1 3
Béziers
22
5 4
Agen
21
5 5
Montauban
19
-1 6
Mont-de-Marsan
19
-1 7
Albi
19
-5 8
Carcassonne
19
-2 9
Biarritz
17
-2 10
Aurillac
17
1 11
Colomiers
17
1 12
Massy
15
-2 13
Tarbes
14
2 14
Bourgoin
13
0 15
Narbonne
13
-2 16
Dax
9

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
  • samedi 01 novembre
  • 14h45 Lyon / Toulouse -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Brive / Castres -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 La Rochelle / Montpellier -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Paris / Bordeaux -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 18h30 Racing Metro / Oyonnax -
    Diffusion : Rugby + 258
  • 20h45 Bayonne / Clermont -
    Diffusion : Canal + Sport
  • dimanche 02 novembre
  • 13h00 Toulon / Grenoble -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier