PRO D2 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 29 février 2012.

PRO D2, J22 : dimanche, le jour des seigneurs !

Si dans la religion catholique, le dimanche est par tradition le jour dédié au Seigneur, dans la religion rugbystique, ça l’est également. Et plus que jamais lors de cette 22ème journée de PRO D2. Bien sûr, les formations évoluant la veille ne doivent pas être lésées, bien au contraire, car l’enjeu et le suspens seront présents sur tous les terrains. Mais avec les cinq premiers du classement engagés dans cette grande messe dominicale, ce dimanche 4 mars 2012 sera plus que jamais le jour des Seigneurs !

Photo


Tarbes – Béziers

Samedi 3 mars, 18h30.

10 victoires depuis le début de la saison… 10 succès… 10ème du classement… force est de constater que le TPR est constant dans les chiffres. Pour ce qui est du terrain un peu moins, et du coup c’est dans le ventre mou du classement que navigue le club, alors qu’il aurait pu viser plus haut. Cependant, en s’imposant solidement sur Dax, 23-16, les Pyrénéens ont stoppé l’hémorragie après quatre défaites de rang, remportant leur premier succès à domicile en trois matchs. De quoi mettre un peu de baume au cœur à l’heure de recevoir la lanterne rouge biterroise, qui n’a plus le temps de cogiter.

En effet, à quatre longueurs de Périgueux, et surtout 11 de Narbonne, premier non relégable, l’ASBH doit tout tenter pour recoller et espérer encore au maintien. Seulement y croient-ils encore ? Avec une seule victoire en 10 matches, attaque la moins prolifique du championnat, lanterne rouge du classement à l’extérieur avec neuf revers en autant de matches… le déplacement à Maurice Trélut ne s’annonce forcément pas de la meilleure des manières. Pourtant l’espoir doit être de mise, car en s’y imposant à deux reprises en quatre matches de PRO D2, les Héraultais ont prouvé que cela était possible…

Pas de confrontation vidéo disponible


Pays d’Aix – Narbonne

Samedi 3 mars, 18h30.

En s’inclinant lourdement à Grenoble (9-39), le PARC a signé sa moins bonne série de la saison, lui qui est toujours à la recherche de sa première victoire en six matches. La défense la moins hermétique du championnat en termes d’essai (36 encaissés) pourrait se consoler en se disant que la prochaine rencontre se déroulera à domicile, où ils ne se sont inclinés qu’à deux reprises cette saison… mais voilà, ils n’ont pas non plus gagné depuis deux matches dans leur antre, s’inclinant face à Dax (29-36) et concédant le nul à Aurillac (18-18) ! Il faudra donc trouver autre chose, et quelque chose de solide, car c’est un adversaire en forme qui se présente ce week-end, Narbonne.

Si, si, Narbonne. Oui, Narbonne, cette équipe qui il y encore un gros mois n’avait aucune solution en vue du maintien filant tout droit vers la Fédérale 1 avec une série de 10 défaites consécutives entre la fin octobre et la fin janvier. Victorieux de trois de leurs quatre derniers matches, et glanant le bonus défensif à Dax, les Tangos montrent un bien meilleur visage depuis. Un énorme mieux, au meilleur moment, pour recreuser l’écart avec la zone rouge, et voir l’horizon s’éclaircir à nouveau. Pourtant avec 10 revers en autant de déplacements, le voyage à Aix ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices, d’autant que jamais les Audois ne s’y sont imposés. Méfiance donc, car il ne faudrait pas effacer en un match toutes les bonnes choses montrées depuis quelques temps.

Dernière confrontation en vidéo :

Auch – Bourgoin

Samedi 3 mars, 18h30.

Non, la bonne passe d’Auch du début d’année n’est pas de la poudre aux yeux. Poussifs lors de la phase aller, les Gersois devaient, pour prouver cette réaction, confirmer sur la durée, et c’est chose faite. Avec une seule défaite en six matches, le FCAG pointe désormais à la 7ème, place, à 5 points de La Rochelle dernière formation aujourd’hui qualifiable pour les phases finales. Une progression constante depuis plusieurs semaines qui ont permis aux Gersois de se replacer dans la course à la qualification, et qui devrait certainement leur avoir donné des idées pour poursuivre l’embellie.

Cela passera par une bonne performance ce week-end à domicile face à Bourgoin. Les Auscitains en sont bien évidemment capables, eux qui n’ont perdu que deux matches à Jacques Fouroux, mais devront tout de même se méfier d’une équipe, qui si elle ne tient pas cette saison le rang qu’elle devrait, la faute à une manque de constance récurrent, fonctionne bien en déplacement. Avec trois victoires, les Isérois ont des atouts à faire valoir, d’autant qu’invaincus depuis fin janvier, ils voudront bien sûr le rester à l’issue du week-end.

Pas de confrontation vidéo disponible


Carcassonne – Périgueux

Samedi 3 mars, 18h30.

Longtemps en délicatesse avec ses sorties dans son antre depuis le coup d’envoi du championnat, Carcassonne a semble-t-il trouvé la bonne carburation avec un superbe succès sur La Rochelle (28-16) il y a deux semaines. Cependant, cette seule victoire des audois en cinq matches ne peut masquer leurs difficultés actuelles. Une confirmation est donc attendue, et avec la force de frappe de leur ailier Benoît Lazzarotto, meilleur marqueur d’essai du championnat avec neuf 9 réalisations (avec le palois Bruno Hiriart), ils ont des atouts à mettre en avant, et la venue du CAP, actuellement relégable, doit être l’occasion de le faire.

Et ce ne sera pas forcément chose simple, tant les Périgourdins sont difficiles à jouer ces temps-ci. Bien-sûr, comme nous l’indiquions plus haut, ils sont toujours relégables, mais comme le disait Lucas Dupont, l’ailier du leader grenoblois, le CAP embête tout le monde et le prouve à nouveau. La belle victoire solide sur Albi (33-27), en est la preuve, même si la bonne passe de Narbonne impose aux Périgourdins de stagner dans la zone rouge. Il ne faut pas pour autant baisser les bras, et guetter le moindre faux pas des Tangos. Il faudrait toutefois ajouter à cela une capacité à faire des coups loin de Périgueux, car malgré 5 bonus défensifs glanés à l’extérieur, les Capistes ont ramené 11 défaites en autant de voyages.

Dernière confrontation en vidéo :

Albi – Aurillac

Samedi 3 mars, 18h30.

En s’inclinant à Périgueux, les Albigeois ont confirmé leurs difficultés à voyager eux qui n’ont remporté qu’un match en 10 déplacements. Heureusement que leur santé à domicile est tout autre, à l’extrême opposé pour être exact (1 une seule défaite en 10 matches), ce qui leur permet de rester dans le coup d’une qualification, à seulement trois points de La Rochelle, 5ème. Et heureusement pour eux, c’est un match à domicile qui se profile… pas forcément facile face à Aurillac.

Si les Cantalous pointent en bas de classement, et qu’ils viennent de s’incliner à domicile contre Auch (20-21), c’est un coup d’arrêt, pas une défaite de plus. En effet, les Stadistes restaient sur trois succès de rang, mais surtout, sur deux matches sans défaites en déplacements (victoire à Tarbes, 11-12, puis nul au Pays d’Aix, 18-18). Une situation qui doit certainement donner des idées même si ce sont les deux seuls bons résultats du club à l’extérieur, ils avaient perdu leurs huit précédents matches loin de Jean Alric… Peu importe, il faut surfer sur la vague et se souvenir qu’en 2005, ils avaient réussi le coup parfait dans la Ville Rouge en dominant le SCA 17-13.

Dernière confrontation en vidéo :

Pau – Grenoble

Dimanche 4 mars, 14h. Sport+

C’est inévitablement le choc au sommet de la journée qui se profile au Hameau, le troisième du championnat y recevant le premier. Si les Béarnais se sont inclinés à deux reprises lors de leurs trois derniers matches, il s’agit des deux seuls revers enregistrés depuis la mi-décembre, ce qui permet aujourd’hui aux Palois d’être solidement installés sur la troisième marche du podium. Aussi, invaincus à domicile (8 victoires et un nul), les Verts offrent de très sérieuses garanties pour enfin faire chuter le FCG, insatiable premier du classement, vainqueur de ses huit derniers matches, et qui n’a toujours pas perdu depuis début octobre.

Mais l’occasion est trop belle pour les Isérois de frapper fort. Battre un concurrent direct, maintenir son dauphin landais à distance ou creuser l’écart (en fonction du résultat de Dax en déplacement à La Rochelle), faire un pas de plus vers le TOP 14 Orange… la victoire à Pau serait le gros coup du week-end, voire peut-être déjà de la saison. Et même si le FCG n’a pas toujours brillé dans le Béarn par le passé, avec 4 victoires consécutives loin de Lesdiguières cette saison, les hommes Fabrice Landreau ont de très sérieux atouts à faire valoir.

Dernière confrontation en vidéo :

Mont de Marsan – Oyonnax

Dimanche 4 mars, 14h.

Podium en vue ! C’est en tout cas le leitmotiv des Montois, qui le dévisage avec envie, et qui, en cas de succès sur l’USO, pourraient y revenir après un court passage lors des 14ème et 15ème journées. Et avec seulement deux défaites en 10 matches, et la ferme volonté de confirmer cette belle série, les Landais ont les moyens d’y parvenir. D’autant plus lorsque l’on connait leur solidité à Boniface, où ils n’ont laissé filer qu’une défaite en 10 matches, face au leader grenoblois (12-16) fin janvier.

L’USO qui ne s’y imposé qu’une seule fois dans l’histoire (13-12 en 2006) peut en témoigner ! Si le rêve de réaliser le même exploit est présent dans les toutes les têtes, sa réalisation semble très compromise. D’abord parce que les Oyonnaxiens n’ont remporté que deux de leurs 12 derniers matchs, ensuite car avec deux victoires loin de Mathon en début de saison, à Béziers (J5, 35-13) puis Périgueux (J8, 20-13), le club n’a pas fait des voyages sa spécialité.

Dernière confrontation en vidéo :

La Rochelle – Dax

Dimanche 4 mars, 18h30. Eurosport

Un succès des Rochelais, et un mauvais résultat de Pau et Mont de Marsan, ses concurrents directs à la qualification, pourrait leur permettre de gravir une marche, voire deux au classement. Mais quoi qu’il arrive sur les autres terrains, de poursuivre leur route vers les phases finales. Victoire donc primordiale pour continuer à avancer, et étant toujours invaincus dans leur antre, 9 victoires en autant de matches, leur solidité peut les y aider.

Surtout à l’heure d’accueillir Dax, la deuxième meilleure formation à l’extérieur derrière Grenoble (la différence ne se faisant qu’au profit des bonus glanés), déjà victorieuse à cinq reprises en déplacements. Et côté landais, avec la volonté de ne plus perdre de terrain sur Grenoble, les Dacquois seront difficile à manœuvrer, et, malgré les querelles de voisinages traditionnelles, gros supporter de Pau qui reçoit le leader ! L’indécision est de mise, car si les Landais ont souvent brillé en Charente par le passé, les dernières saisons, et la PRO D2 en particulier, prouvent le contraire, Dax n’ayant jamais trouvé la voie du succès à Deflandre en deuxième division, n’y arrachant qu’un nul 27-27 en 2005

Pas de confrontation vidéo disponible

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
TOP 14 Reprise le 15 août 2014
Ligue Nationale de Rugby - logo pro d2
PRO D2 Reprise le 13 août 2014
 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
  • vendredi 15 août
  • 20h45 Bayonne / Toulon -
    Diffusion : Canal +
  • samedi 16 août
  • 14h45 Clermont / Grenoble -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Bordeaux / Lyon -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Brive / La Rochelle -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Castres / Paris -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 18h30 Toulouse / Oyonnax -
    Diffusion : Rugby + 258
  • 20h45 Montpellier / Racing Metro -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier