PRO D2 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 26 novembre 2011.

PRO D2, J11 : CAP vers l’exploit

Au sortir d’un superbe succès, le deuxième seulement de la saison, Périgueux fait CAP vers l’exploit… au prix d’un exploit. En effet, personne ne voyait les hommes de Marc Dantin enrayer la machine dacquoise, leader de cette PRO D2, et pourtant… malgré avoir été mené durant une grande partie de la rencontre, ils ont bel et bien réussi un exploit retentissant, leur permettant, de recoller au wagon des premiers non relégables et d’espérer encore au maintien. A confirmer.

JPEG - 87.9 ko
En dominant le leader dacquois, Périgueux a signé l’exploit de la journée, du championnat même, et reprend surtout espoir en vue du maintien. (Crédit photo : Presse Sports)

TARBES Tarbes - La Rochelle (b) : 21-15

Avec trois victoires de rang, cinq en six matches, les Rochelais se déplaçaient à Tarbes avec la ferme intention de poursuivre cette belle série, et de profiter du coup d’arrêt récent de leurs hôtes (défaite de Tarbes à Bourgoin 21-9 lors de la dernière journée) pour y parvenir. Mais le coup d’arrêt a pris des airs de petit accroc, pour des Pyrénéens qui ont remis les pendules à l’heure. Pourtant, menés pendant toute la première partie de la rencontre, les Tarbais auraient pu se laisser piéger, mais toujours sereins et patients, ils surent attendre le bon moment pour accélérer.

Et c’est le fidjien Bakaniceva, qui joua les détonateurs au retour des vestiaires. A partir de ce moment, jamais les Rochelais ne purent revenir sur leurs adversaires. Lâchez au score dans les toutes dernières minutes, les Maritimes auront su arracher un point de bonus précieux au final mais c’est sûrement avec des regrets qu’ils ont quitté Maurice Trélut. C’est une mauvaise performance avant un programme très chargé (Grenoble, Pau puis le Pays d’Aix), mais il faudra s’en satisfaire, et s’en servir pour faire mieux. Pour le TPR, ce nouveau succès permet au club de poursuivre sa lente, mais sûre, remontée au classement… avant de recevoir le RCNM qui lui continue sa chute.


Narbonne (b) - Auch : 9-12

Rien de nouveau sous le soleil de Narbonne, pour un RCNM qui poursuit dangereusement une série de revers très inquiétante. Quatre défaites consécutives, une seule victoire en neuf matchs, et les Méditerranéens pointent toujours à la 14ème place du classement. Une situation qui s’aggrave week-end après week-end, mais de laquelle on ne sent pas les Tangos capables de se sortir à l’heure actuelle.

Nouvelle preuve, un revers à domicile, le troisième de la saison, mais surtout face à une formation qui voyageait très mal jusque là (avant la rencontre une seule victoire auscitaine loin du Gers). L’hémorragie est bien compliquée à stopper, et les semaines à venir ne devraient pas rendre la chose plus aisée, car se profilent Tarbes, Bourgoin, Carcassonne, Mont de Marsan et Albi. N’en oublions pas pour autant les Gersois, vainqueurs à la régulière, certes encore trop peu réguliers, mais qui eux, s’éloignent de la zone rouge.


Carcassonne – Pays d’Aix (b) : 24-20

Autre formation à la peine en ce moment, le Pays d’Aix, qui en un mois de temps a quitté la deuxième place du classement pour s’installer sur la sixième marche du classement. Pas de redressement à Carcassonne, en termes d’issue bien sûr, car comme lors de ses revers précédents, les Aixois ont à nouveau ramené le point de bonus défensif. Mais voilà, cinq points en cinq matches, c’est bien trop peu pour une formation qui s’était habituée aux premiers rôles. Autant dire que les réceptions d’Auch et Oyonnax dans la quinzaine qui arrive sont primordiales.

Pour l’USC, en revanche, avec un quatrième succès en cinq matches, la situation est beaucoup plus positive. En s’imposant sur le PARC, les Audois passent d’abord devant leurs adversaires du jour au classement, et se replacent solidement en milieu de tableau, effaçant, pour le moment, un début de saison mi figue mi raisin. Il ne faudrait cependant pas s’arrêter en si bon chemin, même si c’est à Dax (qui aura beaucoup à se faire pardonner) qu’ils se déplaceront le week-end prochain.


Périgueux – Dax (b) : 23-18

C’est le coup de tonnerre de la journée, peut-être même de ce premier tiers de compétition. D’un côté, un leader fringuant, une seule défaite au compteur, meilleure formation en déplacement… De l’autre, la lanterne rouge, promue de Fédérale 1 cette saison, un seul succès depuis le coup d’envoi du championnat (21-9 face à Narbonne), six défaites consécutives… alors bien sûr, la rencontre se disputait au stade Rongiéras, mais la tâche ne s’annonçait pas pour autant plus aisée pour le CAP, bien au contraire. Et pourtant, c’est bel et bien un exploit qu’ont signé les hommes de Marc Dantin !

Malgré l’ouverture du score par la nouvelle recrue Périgourdine (Benjamin Botica), les Ciel et Blanc furent menés au score une bonne partie de la rencontre, jusqu’à l’heure de jeu pour être exact, par des Dacquois, incapables certes de marquer le moindre essai, mais réalistes au pied, et possédant un petit matelas de points à plusieurs moments du match (9-3, 12-6, 15-9). Insuffisant pour stopper l’euphorie des locaux, qui non rassasiés pas l’égalisation de leur jeune ouvreur, se payaient le luxe d’inscrire le seul essai de la rencontre. Peu importe s’ils laissent le bonus défensif aux Landais dans les touts derniers instants, seule la victoire compte ! Elle ne doit pas cependant occulter le fait que le CAP reste dernier et doit encore réaliser des exploits, et en déplacement à Pau puis Mont de Marsan, ils devront être de taille. Deuxième du classement après la victoire bonifiée de Grenoble sur Bourgoin, Dax doit relever la tête à la maison face à Carcassonne lors de la prochaine journée.


Aurillac (b) - Pau : 18-19

Avec trois succès en trois saisons, la Section a, à priori, fait de Jean Alric l’une de ses destinations fétiches ! Une tendance confirmée par le fait qu’avec une seule victoire loin du Hameau cette saison, les Béarnais n’avaient pas montré de dispositions particulières à voyager, et même si ce seul succès avait été glané à Bourgoin (26-21). Reste que récemment, Pau impressionnait, et continue de le faire. Entré dans le premier tiers du classement, la formation pyrénéenne tient parfaitement son rang et aura à cœur de le confirmer à la maison le week-end prochain, face à Périgueux, auteur de l’exploit du jour.

Pour Aurillac, en revanche, l’horizon ne s’éclaircit toujours pas. 13ème, deux succès lors de ses huit derniers matchs, les Cantalous peinent à trouver la bonne carburation… et les semaines à venir s’annoncent irrespirables. D’abord face aux formations de haut de tableau, avec au programme : Oyonnax, Dax, La Rochelle et Grenoble, rien que cela… mais également et surtout face à deux concurrents directs au maintien, Béziers et Narbonne.


Oyonnax (b) - Albi : 18-19

Comme pour Aurillac avec les visites de Pau, l’USO a à nouveau vérifié, à regrets, que les réceptions du SCA ne faisaient pas partie de ses rendez-vous favoris. Défaits sur le fil 18-19, dans un véritable jeu du chat et de la souris, les haut bugistes enregistrent leur cinquième défaite face à Albi à la maison en six matches. Cependant, si cette statistique pourrait évidemment faire siffler les oreilles de Christophe Urios, ce dernier ne se limitera pas aux seules confrontations contre les Tarnais…

… il pointera sûrement du doigt le fait qu’Oyonnax a connu ce week-end sa deuxième défaite de la saison à Mathon, mais également un troisième revers de rang. Compliqué avant d’aborder deux voyages à Aurillac et au Pays d’Aix, deux équipes en besoin de points. Le SCA, quant à lui, confirme son regain de forme en entrant dans le quintet de tête. Positif avant de recevoir Mont de Marsan pour une autre confrontation de haut de tableau.


Grenoble (b) - Bourgoin : 30-13

Rida Jaouher affirmait cette semaine que le FCG possédait un énorme potentiel, qu’il fallait seulement lâcher les chevaux pour qu’il s’exprime pleinement. Si les ongulés n’ont pas été totalement lâchés, les qualités grenobloises ont à nouveau été mises à l’honneur… même s’il fallu attendre la deuxième période pour que les locaux puissent creuser l’écart dans un derby isérois très plaisant, très enlevé. Preuve en est, la fin du premier quart d’heure et une minute fabuleuse. Tout débute sur une pénalité grenobloise que Stewart envoie des 45 mètres sur le poteau, à la retombée, le demi de mêlée berjallien Da Silva explose et lâche la balle sur le plaquage de Jaouher, Daunivucu, en embuscade, récupère et plonge acrobatiquement dans l’en-but…

… sur le renvoi, le neuf grenoblois Pelissié est contré par Briggs sur ses 22 mètres, et après un cafouillage, Manu aplati et permet au CSBJ de revenir à 7-7. Une entame explosive, qui lançait les débats formidablement. Si cela retombait quelque peu par la suite, jamais les deux formations ne fermèrent le jeu, même si à ce petit jeu, ce sont les hommes de Fabrice Landreau qui s’en sortaient le mieux. Creusant l’écart en deuxième période avec deux essais supplémentaires, et surtout en arrachant le bonus offensif après la sirène, les Grenoblois s’emparent de la tête avant de poursuivre leur marathon de très haut niveau (déplacements à Béziers et La Rochelle, puis réception de Dax et d’Oyonnax). Bourgoin, devra faire le point de points lors des deux prochains matchs à Rajon face à des mals classés, Béziers et Narbonne.


Mont de Marsan - Béziers (b) : 16-9

Les Landais ne retiendront que la victoire au soir de cette 11ème journée… car pour le reste ! En recevant Béziers, premier relégable, le Stade Montois espérait bien confirmer le très solide succès bonifié d’il y a deux semaines contre Aurillac (40-3). Si avec une deuxième victoire consécutive à domicile, ils y parviennent au niveau comptable, sur la forme, c’est une pale copie qu’ont rendu les Landais ce dimanche. Auteurs de beaucoup trop de fautes, et surtout incapables d’inscrire le moindre essai dans le jeu, un seul au compteur et de pénalité qui plus est, les Jaune et Noir ont déçu.

Bien évidemment, c’est une victoire, seule la victoire compte, elle permet au club de prendre quatre points et de s’installer à la quatrième place du classement… le bilan est positif, mais les joueurs de Marc Dal Maso et Stéphane Prosper ne peuvent se satisfaire d’une telle prestation. surtout avant d’aller dans le Tarn pour y défier Albi, vainqueur à Oyonnax ce week-end. Si la défaite peut paraître amère pour Béziers, le point de bonus permet aux Héraultais de garder un peu d’avance sur Périgueux, mais surtout de revenir sur les talons de Narbonne, premier relégable, qui ne compte plus qu’un point d’avance… même si le déplacement à Bourgoin s’annonce très compliqué !

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
11ème journée du 07 au 08 novembre
pts
1 1
Clermont
36
-1 2
Toulon
33
0 3
Paris
31
2 4
Racing Métro 92
29
2 5
Grenoble
28
-2 6
Bordeaux Bègles
28
1 7
Toulouse
27
-3 8
Montpellier
26
2 9
Brive
22
-1 10
Bayonne
21
2 11
Oyonnax
21
-2 12
La Rochelle
19
1 13
Castres
19
-2 14
Lyon
18

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
12ème journée du 22 au 23 novembre
pts
0 1
Pau
44
0 2
Albi
35
3 3
Mont-de-Marsan
31
6 4
Biarritz
30
-1 5
Perpignan
30
1 6
Aurillac
30
-4 7
Colomiers
30
0 8
Montauban
29
-4 9
Béziers
27
-1 10
Agen
25
1 11
Massy
24
-1 12
Carcassonne
23
3 13
Narbonne
21
-1 14
Tarbes
19
-1 15
Bourgoin
17
-1 16
Dax
17

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
  • samedi 29 novembre
  • 17h00 Montauban / Pau -
    Diffusion : Eurosport
  • 18h30 Agen / Dax -
  • 18h30 Béziers / Carcassonne -
  • 18h30 Perpignan / Aurillac -
  • 18h30 Tarbes / Massy -
  • dimanche 30 novembre
  • 15h00 Colomiers / Bourgoin -
  • 15h00 Mont-de-Marsan / Albi -
  • 15h05 Narbonne / Biarritz -
    Diffusion : Sport + France 3
Voir tout le calendrier