PRO D2 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 18 mai 2011.

PRO D2, finale d’accession / Albi – Bordeaux-Bègles : entre expérience et découverte

C’est une finale qui va opposer des extrêmes le dimanche 22 mai 2010 à Agen : face aux rugueux avants tarnais, les Girondins opposeront les inspirations de leurs trois quarts. Cela ne se limitera pas seulement au jeu, mais également à l’habitude de ces évènements. Véritables baroudeurs des phases finales, les Albigeois, vainqueurs à deux reprises (2006 et 2009), auront à faire à un UBB qui les découvre avec envie. L’expérience aura-t-elle raison de la fougue ? Réponse ce week-end…

JPEG - 128.7 ko
Dans le sillage de leur très mobile talonneur Avei, les Girondins, décomplexés et n’ayant rien à perdre, ont crée l’exploit à Grenoble. Cela suffira-t-il face aux très expérimentés albigeois ?

Redescendu de TOP 14 à l’intersaison après une saison noire, le SCA retrouvait la PRO D2 deux ans après l’avoir quittée. Et c’est encore plus relevée qu’elle se proposait à des Albigeois faisant forcément partie des favoris. C’est en tant que tel qu’ils se comportèrent dès l’entame du championnat, et pendant une très longue partie de celui-ci.

Leader à 17 reprises lors des 18 premières journées, Albi dominait sans conteste cette PRO D2, laissant les autres gros bras du championnat batailler pour la qualification. Mais au soir de la 18ème journée, le club tarnais occupait le fauteuil de leader pour la dernière fois de la saison. Les hommes d’Henry Broncan laissaient alors le leadership à leur dauphin lyonnais, avant de finir la phase préliminaire à la troisième place, derrière Grenoble.

Mais l’essentiel sauf, la qualification et la demi-finale à domicile, les Albigeois se lançaient dans leur troisième campagne de phase finale de PRO D2 en 6 ans. Les deux précédentes victorieuses, et synonymes de montée en TOP 14 Orange, c’était avec de belles garanties qu’ils entamaient la dernière ligne droite. Et malgré une fin de parcours poussive, leur solidité et leur abnégation aura eu raison de Montois venus dans le Tarn pour s’imposer, mais handicapés par un jeu au pied défaillant.

Victorieux au bout des prolongations et grâce à un essai de Dave Vainqueur, les Albigeois obtenaient le droit de disputer leur troisième finale d’accession au TOP 14 Orange. Tous espèrent que l’issue sera aussi joyeuse que les deux autres (victoires 12-8 sur Dax en 2006 puis 14-12 sur Oyonnax en 2009). La logique pourrait les conforter en ce sens, car leur expérience de cet évènement, opposé à l’inexpérience de leur adversaire pourrait faire pencher la balance en leur faveur… rien n’est moins sur, car totalement décomplexée, la formation girondine a prouvé qu’elle était capable de beaux exploits ! Grenoble peut en témoigner, Albi est prévenu …

Expérimentés… décomplexés… qui tirera son épingle du jeu ?

Justement, côté bordelais, basée sur un projet sportif de longue durée, prônant une première année de stabilisation et une deuxième visant la qualification, la tactique girondine a fait mouche. Les objectifs ont été atteints au terme d’une saison bien menée, car la première qualification en phases finales de l’histoire du club est venue récompenser les efforts de tout un groupe et de tout un staff, parfaitement épaulé par un secteur administratif fidèle à ses principes.

Preuve que cette équipe a franchi un cap, à l’image d’Oyonnax à Agen en 2009, l’UBB est devenue la deuxième formation depuis la création des phases finales de PRO D2 à aller chercher sa place en finale à l’extérieur. Une prestation de haute volée face à un adversaire contre lequel l’équipe n’avait certes pas perdu cette saison (victoire 25-22 en Gironde et match nul 16-16 en Isère), mais qui se déroulait à l’extérieur, là où l’UBB n’avait que peu brillé cette année.

L’exploit en guise de résultat, la formation de Marc Delpoux a de quoi aborder ce dernier match avec beaucoup de sérénité, car avec rien à perdre, mais tout à gagner, ils seront à coup sûr très dangereux à Agen ce dimanche. D’autant plus qu’ils ont chez eux infligé la plus lourde défaite de la saison à leurs futurs adversaires (47-9 lors de la 7ème journée) alors que ces derniers écrasaient tout sur leur passage. 5 ans après le regroupement entre le Stade Bordelais et le CA Bordeaux-Bègles Gironde, qui a donné naissance à l’Union bordeaux Bègles, le club pourrait retrouver l’élite que le CABBG avait quitté en 2003.


Retrouvez les statistiques des deux équipes avant la finale en cliquant ici

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
25ème journée du 18 au 19 avril
pts
0 1
Montpellier
71
0 2
Toulon
69
0 3
Clermont
69
2 4
Castres
66
-1 5
Racing Metro
65
-1 6
Toulouse
62
0 7
Bordeaux
59
0 8
Paris
59
0 9
Brive
56
0 10
Grenoble
51
0 11
Perpignan
50
0 12
Bayonne
48
0 13
Oyonnax
48
0 14
Biarritz
26

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
27ème journée du 12 au 13 avril
pts
0 1
Lyon
104
0 2
La Rochelle
90
0 3
Agen
89
0 4
Pau
81
0 5
Narbonne
81
0 6
Tarbes
75
0 7
Bourgoin
59
0 8
Aurillac
59
0 9
Mont-de-Marsan
58
0 10
Colomiers
57
0 11
Béziers
54
1 12
Albi
50
-1 13
Dax
49
0 14
Carcassonne
41
0 15
Bg-en-Bresse
40
0 16
Auch
35

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2013-2014
←← →→
Voir tout le calendrier