PRO D2 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 7 mai 2013.

PRO D2, demi-finales – Brive – Aurillac, Nicolas Brusque : « plus serré que ce que l’on pense »

Pour la deuxième demi-finale, Brive reçoit Aurillac à Amédée-Domenech avec un statut de grandissime favori. Mais, si la majorité des critères penchent en faveur des Cabistes, nous devrions, comme l’explique Nicolas Brusque, Parrain de la LNR, assister à un match plus serré que ce que l’on pense. En effet, Aurillac, qui a enfin vaincu le signe indien, n’a plus rien à perdre, mais tout à gagner.

JPEG - 72.7 ko
Si Brive peut paraître grand favori, les débats risquent d’être plus serrés que ce que l’on pense. (Crédit photo : Presse Sports)

Il est par tradition extrêmement compliqué de s’adapter à la PRO D2, que l’on soit promu, cela parait évident, mais également si l’on est relégué de première division. Rares sont les équipes à avoir brillé dès leur descente. On peut citer Albi, remonté en 2009 après être descendu en 2008 (c’est d’ailleurs la seule formation de l’histoire de la PRO D2 à avoir signé cet exploit). On peut citer La Rochelle, présent en phases finales en 2012 après avoir été relégué en 2011. Sinon, et Pau, autre demi-finaliste cette saison, peut en témoigner, ce sont souvent des saisons difficiles qui attendent les anciens pensionnaires de l’élite.

Mais force est de constater que l’on peut, avec Brive, ajouter un nom à cette courte liste de brillants élèves. En effet, relégué la saison dernière, le CAB à certes connu une entame de compétition délicate, mais a su redresser la barre et finir en trombe pour s’emparer de la deuxième place du classement et recevoir lors des demi-finales. Un net avantage qui s’ajoute aux autres critères qui s’amoncèlent en leur faveur à l’occasion de ce match. Le statut, le match à domicile, la profondeur de banc, l’expérience du haut niveau… bref, Brive est favori, et Aurillac est outsider. Mais méfiance, car la légende de David et Goliath aime à trouver des échos favorable dans le sport, d’autant plus à l’occasion d’un derby.

Les Cantalous y croient en tout cas, pour la simple et bonne raison qu’ils n’ont rien à perdre, tout à gagner. Après s’être cassés les dents plusieurs saisons aux portes des phases finales, effectuant une première phase tonitruante et sombrant lors des matches retour, ils ont enfin vaincu le signe indien. Même si ce fut à l’arrachée, la qualification est là, et les Aurillacois peuvent se mettre à rêver. Car si ces derniers ne sont pas des habitués de ce type de rendez-vous, ils n’ont disputé qu’une phase finale, mais quel parcours !

En 2005, ils étaient successivement venus à bout de Montauban (20-21) en demi-finale et de Lyon (19-21) en finale. Et si aujourd’hui, ils auraient validé leur ticket pour la première division, à l’époque, le vainqueur des phases finales disputait un barrage d’accession avec le 13ème du TOP 16. Face à Pau, ils s’inclinaient 13-46 et disaient adieu à la montée. Reste que, qualifiés sur le fil, ils avaient remporté les phases finales de PRO D2, sans être favoris… comme cette année !


L’avis du consultant, Nicolas Brusque :

« Sur le papier, l’ogre briviste, fraîchement redescendu de première division, qui a su s’adapter immédiatement à la PRO D2 en se qualifiant, qui reçoit… le tableau est un peu noir pour Aurillac, qui a certes su enfin franchir l’écueil de la qualification, mais qui a du s’arracher pour obtenir son ticket lors de la dernière journée. Donc les choses sont claires, Brive est favori, Aurillac est outsider, et peu de monde voit les Cantalous créer l’exploit.
Mais je pense que ce match, sera plus serré que ce que l’on pense. D’abord parce qu’il s’agit d’un derby, que ce sont toujours des matches particuliers et que tout le monde donne tout pour s’imposer, surtout lorsqu’il s’agit d’une demi-finale de PRO D2. Ensuite, parce que les deux confrontations ont été serrées cette saison (Ndlr : victoire des deux clubs à domicile, 27-20 pour Aurillac à l’aller, 13-9 pour Brive au retour.
Le match pourrait basculer selon les capacités des Brivistes à dynamiser le match. Ils ont souvent réussi à le faire cette saison, et si c’est le cas dimanche, ils ne seront pas loin de la finale. Maintenant, si Aurillac parvient à rester au contact et à faire douter son adversaire, tout sera possible en fin de rencontre. »


Brive

L’avis du consultant, Nicolas Brusque :
Le parcours de Brive :

« Comme souvent pour les équipes descendant de première division, l’adaptation à la PRO D2 a semble-t-il été compliquée pour Brive. Cependant, ils n’ont jamais abdiqué, et ont surtout réalisé une fin de parcours impressionnante pour s’adjuger la deuxième place du classement et recevoir pour les demies finales. Donc au final, le parcours a été très positif, même s’il est loin de combler les attentes, car pour eux, un revers en demi-finale serait désormais un échec. »

Les forces et faiblesses de Brive :

La grande force de cette équipe est son tempérament. Il y a des joueurs de caractère qui tirent tout le monde vers le haut, à l’image d’Arnaud Méla ou de Julien Caminati. Par ailleurs, on sent que cette équipe fonctionne très bien en interne, l’entente entre les joueurs se ressent sur le terrain, les résultats sont là pour le prouver. Pour ce qui est des faiblesses, très franchement je n’en vois pas. »



Phases finales de PRO D2

Demi –finale :
- 2003 : défaite 13-22 face à Tarbes. Lors de cette saison, la formule du championnat permettait au premier de la phase préliminaire d’être promu en première division, et au vainqueur des phases finales, concernant les quatre premiers du classement, d’être sacré champion de France. C’est Montpellier qui remporta les phases finales (28-24, contre Auch) et qui fut sacré, mais Brive, terminant en tête de la phase préliminaire montait également en TOP 16.

Statistiques

JPEG - 48.3 ko
Julien Caminati, l’un des précieux joueurs de tempérament du CAB, et efficace au pied. (Crédit photo : Presse Sports)

Statistiques générales à l’issue de la phase préliminaire :
Classement : 2ème
Nombre d’essais : 57
Total de bonus : 10
Bonus offensifs : 6
Bonus défensifs : 4
Victoires : 20
Défaites : 8
Nul : 2

Statistiques individuelles à l’issue de la phase préliminaire :
Meilleur réalisateurs : Julien Caminati avec 177 points
Meilleur marqueur d’essais : Julien Caminati, Guillaume Namy avec 6 essais
Joueur ayant disputé le plus de matches dans la saison (toutes compétitions confondues) : Olivier Caisso, Poutasi Luafutu et Romain Sola avec 30 matches




L’avis du consultant, Nicolas Brusque :
Le parcours d’Aurillac :

« Je suis très heureux de voir cette équipe enfin atteindre les phases finales. Chaque année elle aux portes de la qualification, réalisant de bonnes entames de championnat, avant de baisser le pied, sûrement par manque de profondeur de banc. Cette fois elle ne s’est pas cassé les dents et est parvenue à vaincre le signe indien. »

Les forces et faiblesses d’Aurillac :

« Etant enfin parvenu à se qualifier, se déplaçant, qui plus est chez l’ogre briviste, Aurillac n’a absolument rien à perdre. A partir de maintenant, tout est bonus pour cette équipe. Cela en fait donc un adversaire redoutable. Maintenant, cet avantage est aussi un inconvénient, car c’est le Petit Poucet. L’effectif est moins étoffé que le CAB, l’expérience du plus haut niveau également, le bilan l’est tout autant, on joue à Brive… tous les critères penchent en faveur de Brive. Mais comme je le disais, n’ayant rien à perdre, c’est dans ce genre de rencontre que l’on peut se sublimer et réaliser l’exploit. Franchement, avant le match, on ne voit pas Aurillac passer, leur objectif est de nous faire mentir. »


Phases finales de PRO D2

Barrage d’accession au TOP 14
- 2005 : défaite 13-46 face à Pau Lors de cette saison, le vainqueur des phases finales de PRO d2 affrontait le 13ème du TOP 16. Le vainqueur jouait en première division l’année suivante, le perdant, en deuxième.

Finale
- 2005 : victoire 21-19 face à Lyon

Demi –finale :
- 2005 : victoire 21-20 à Montauban

JPEG - 39.6 ko
Le toujours très précieux Maxime Petitjean, le buteur en chef du Stade aurillacois. (Crédit photo : Presse Sports)

Statistiques Photo

Statistiques générales à l’issue de la phase préliminaire :
Classement : 5ème
Nombre d’essais : 50
Total de bonus : 4
Bonus offensifs : aucuns
Bonus défensifs : 4
Victoires : 19
Défaites : 10
Nul : 1

Statistiques individuelles à l’issue de la phase préliminaire :
Meilleur réalisateur : Maxime Petitjean avec 360 points inscrits (meilleur buteur du championnat)
Meilleur marqueur d’essais : Albert Valentin avec 8 essais inscrits
Joueur ayant disputé le plus de matches dans la saison (toutes compétitions confondues) : Simon Pinet avec 30 matches joués

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
3ème journée du 29 au 30 août
pts
0 1
Toulon
9
0 2
Toulouse
9
0 3
Clermont
9
4 4
Montpellier
9
-1 5
Bordeaux
8
3 6
Racing Metro
8
-2 7
Paris
8
2 8
Grenoble
7
3 9
Oyonnax
6
3 10
Castres
6
0 11
Lyon
5
-5 12
Brive
5
-7 13
Bayonne
5
0 14
La Rochelle
4

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
2ème journée du 30 au 31 août
pts
6 1
Pau
9
1 2
Albi
9
-1 3
Perpignan
8
2 4
Béziers
8
-4 5
Montauban
6
-2 6
Mont-de-Marsan
5
5 7
Dax
4
6 8
Bourgoin
4
6 9
Colomiers
4
6 10
Carcassonne
4
-3 11
Biarritz
4
-7 12
Tarbes
4
-2 13
Agen
2
-1 14
Narbonne
1
-5 15
Massy
1
-7 16
Aurillac
1

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général TOP 14 2014-2015
←← →→
  • vendredi 05 septembre
  • 20h45 Montpellier / Castres -
    Diffusion : Canal + Sport
  • samedi 06 septembre
  • 14h45 Brive / Toulouse -
    Diffusion : Canal +
  • 17h00 Clermont / Racing Metro -
    Diffusion : Canal +
  • 18h30 Grenoble / La Rochelle -
    Diffusion : Rugby + 255
  • 18h30 Lyon / Oyonnax -
    Diffusion : Rugby + 256
  • 18h30 Paris / Bayonne -
    Diffusion : Rugby + 257
  • 20h45 Toulon / Bordeaux -
    Diffusion : Canal + Sport
Voir tout le calendrier