PRO D2 Le point
Par Baptiste LE BEUX, le 19 mai 2012.

PRO D2, demi-finale : singing in the rain, version muette !

Sous une pluie incessante, et parfois torrentielle, Pau s’est imposée 16-14 au bout du suspens et d’un match terne. Les conditions n’ont pas rendu les débats faciles, mais la volonté des deux formations de ne pas se découvrir non plus. Les Béarnais iront à Bordeaux le week-end prochain, pour disputer leur première finale d’accession… face à Mont de Marsan.

Tous les éléments étaient réunis pour faire de cette première demi-finale une fête du rugby. Une ambiance énorme dans un stade du Hameau bien garni, où le peuple Béarnais qui attendait cela depuis tellement longtemps ne boudait pas son plaisir. Un adversaire de gala, La Rochelle, certes cinquième à l’issue de la phase de poule, mais relégué de TOP 14 Orange il y a tout juste un an et rompu à ce genre d’évènement. Et surtout la Section paloise, dauphin du champion grenoblois, surmotivé à l’idée de disputer la qualification sur ses terres.

Mais si la fête fut là, ce ne fut pas celle du rugby. Il y eu certes deux essais dans ce match, des velléités offensives éparses dans les deux équipes, mais globalement, ce furent 80 Minutes muselées par la volonté de chacun de ne pas se découvrir. Du coup c’est un match cadenassé, parfois sans rythme, parfois ennuyeux qui se déroula sur la pelouse du hameau. Mais loin de jeter la pierre aux 30 acteurs titulaires et à leurs suppléants, un autre facteur fut décisif… la pluie ! Continuelle, parfois torrentielle, elle ne permit pas à des joueurs déjà peu enclins à lâcher les chevaux, à se libérer comme tous les amateurs l’auraient souhaité.

Pourtant, c’est par le bon bout que les Palois abordaient le match, en mettant la main sur la balle et en pressant continuellement leur adversaire. Paradoxalement, ce sont les rochelais qui ouvraient le score juste après le premier quart d’heure de jeu, et menaient à deux reprises au score avant de se faire rejoindre à chaque fois et d’atteindre la 33ème minute sur un score de parité 6-6… et de subir la première étincelle de la rencontre.

A la 33ème, les Palois repartaient de l‘avant, et trouvaient la faille. D’abord sur le côté gauche avec Hiriart, puis sur le renversement, par Vainqueur qui, sur une dernière accélération et un retour intérieur filait sous les perches. Pau prenait l’avantage 11-6, puis le large 13-6 sur la transformation de Manca pour virer en tête à la pause sur ce même score. Les locaux n’étaient pas malheureux, car s’ils ne furent pas réellement menacés durant le premier acte, ils auraient pu jouer une grande partie du match en infériorité numérique.

En effet, à la demi-heure de jeu, Solofutui chassait son homologue Soucaze en l’air, faisant perdre connaissance à ce dernier et l’obligeant à sortir sur civière. Seul le jaune fut sorti, le rouge n’aurait pas été scandaleux… C’est donc fort de cet avantage que les Béarnais attaquaient le deuxième acte, encore moins animé que le premier. Une pénalité de chaque côté faisaient gonfler le score à 16-9 pour Pau à la 56ème minute de jeu, sinon rien, ou pas grand-chose.

Et après pas plus avant l’épilogue. Filant vers la fin du match, les deux équipes se neutralisaient et c’est presque par surprise que les rochelais parvenaient à inscrire l’essai de l’espoir en toute fin de rencontre. Bénéficiant d’une pénalité à l’entrée des 22 mètres adverses à la 75ème minute, ces derniers choisissaient la touche. Sur le groupé pénétrant qui s’en suivait, Ferrou se faufilait pour marquer en coin et ramener les siens à 14-16. Laloo manquait la transformation et les Rochelais étaient dans l’obligation de revenir dans le camp de leur adversaire pour marque au moins trois points.

L’occasion ne se présenta pas. En mettant la main sur la balle au sortir d’une touche à la 79ème minute, les Palois lançaient l’opération départs au ras… avec succès. Sur une énième pénalité obtenue sur la sirène, ils dégageaient en touche et libéraient tout le peuple vert et blanc. Pau se qualifie ainsi pour sa première finale d’accession, deux ans après avoir raté le coche à Lyon (défaite 13-29). Rendez-vous à Bordeaux le week-end prochain pour voir si les Béarnais, face à des voisins landais, Mont de Marsan, seront capables de franchir un nouveau cap et de rejoindre l’élite, qu’ils ont quitté en 2006. Mais pour cela, il faudra montrer un tout autre visage !

La feuille de match de la rencontre, cliquez ici.

En savoir plus

L'actu rugby en vidéo
Toutes les vidéos

SUIVEZ-NOUS Flux RSS Icône RSS

 

CLASSEMENTS Afficher le classement Replier le classement

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14 orange
11ème journée du 07 au 08 novembre
pts
1 1
Clermont
36
-1 2
Toulon
33
0 3
Paris
31
2 4
Racing Métro 92
29
2 5
Grenoble
28
-2 6
Bordeaux Bègles
28
1 7
Toulouse
27
-3 8
Montpellier
26
2 9
Brive
22
-1 10
Bayonne
21
2 11
Oyonnax
21
-2 12
La Rochelle
19
1 13
Castres
19
-2 14
Lyon
18

Détails du classement

Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
12ème journée du 22 au 23 novembre
pts
0 1
Pau
40
0 2
Albi
35
4 3
Aurillac
30
6 4
Biarritz
30
-2 5
Colomiers
30
2 6
Montauban
29
-3 7
Perpignan
29
-3 8
Béziers
27
-3 9
Mont-de-Marsan
27
-1 10
Agen
25
0 11
Carcassonne
23
0 12
Massy
19
0 13
Tarbes
19
0 14
Bourgoin
17
0 15
Dax
17
0 16
Narbonne
17

Détails du classement

 
Pariez sur le TOP 14 et la PRO D2 avec notre partenaire Logo PMU.fr

CALENDRIERS / RÉSULTATS Afficher le calendrier Replier le calendrier

Ligue Nationale de Rugby - logo top 14
 
Ligue Nationale de Rugby - logo prod2
 
Calendrier général PRO D2 2014-2015
←← →→
Voir tout le calendrier